Arnaud Dumouch – Ses propos sur le net


Les propos d’Arnaud Dumouch

Ses commentaires, sa “pensée” sont-ils déformés par ses contradicteurs ?

Comme précédemment annoncé, dans cette partie seront exposés certains des commentaires de monsieur Arnaud Dumouch qui accompagnent la publication de ses vidéos sur internet ou prélevés sur divers forums de discussion. Bien des contradicteurs du dit supposé théologien s’étant vus faire le reproche de “déformer sa pensée”, il semble donc opportun de rendre justice à l’un comme aux autres et de soumettre à un examen critique attentif les propos recueillis afin de les comparer aux enseignements vidéos concernés et ainsi déterminer si oui ou non il y a bien “déformation” ou “caricaturisation” de la pensée d’Arnaud Dumouch, ainsi qu’il le prétend.

Etudions donc les propositions théologiques d’Arnaud Dumouch.

Les fins dernières

Arnaud Dumouch Re: L’heure de la mort et thèse d’Arnaud Dumouch. Objection sur la foi Sam 25 Avr 2009 – 21:04
“La vue qui exclut la foi, c’est la VISION BÉATIFIQUE (l’essence divine face à face sans intermédiaire créé) Or, à l’heure de la mort, les mourant ne reçoivent en aucun cas la vision béatifique. Ils voient la nature humaine du Christ, sous forme glorieuse.”

Différence entre “vision béatifique” et “nature humaine du Christ, sous forme glorieuse” ?

“Cette vue est assez puissante pour les laisser dans la foi, tout en en enlevant à cette foi l’obscurité de cette terre.”
S’ils voient, ils n’ont plus la foi. S’ils ont la foi, ils ne voient pas.

“Encore une chose : cela se passe DANS LE PASSAGE DE LA MORT”
Et l’écrasante majorité de ceux qui n’ont pas d’apparition du Christ à l’agonie… ? Souvenons-nous néanmoins que pour Arnaud Dumouch, la mort est un passage suffisamment long pour que le Christ et Lucifer glorieux, proposent “leur évangile respectif” aux âmes (cf “L’heure de la mort”)

Ce que dit l’Eglise catholique :

Catéchisme n°1028

“A cause de sa transcendance, Dieu ne peut être vu tel qu’Il est que lorsqu’il ouvre lui-même son mystère à la contemplation immédiate de l’homme et qu’Il lui en donne la capacité. Cette contemplation de Dieu dans sa gloire céleste est appelée par l’Église ” la vision béatifique “.”
Arnaud Dumouch — 18/02/2011 06:52:59:
j’ai étudié ces histoire de pliage de l’espace temps et de trous de ver. J’ai étudié aussi ces théories des trous noirs, portes entre deux univers…
Des études ? Quelles sortes ?

Passez dans un trou noir : vous passerz VRAIMENT dans un autre monde. Mais cet autre monde sera celui de Jésus Christ (après la mort) car votre corps biologique sera démanbré avant même que vous ayez approché l’horizon de ce trou noir.
Le christianisme n’enseigne aucun démembrement du corps ou “décorporation”. Jésus-Christ ne prêche pas un autre monde qui serait un trou noir ou un pliage de l’espace temps ou des portes entre deux univers ou de la science-fiction.
Jésus-Christ prêche sur le royaume des cieux (cf. paraboles). Il enseigne la résurrection des morts conforme au pharisaïsme juif, joyau primitif du christianisme.
D’autre part, le corps biologique meurt : il ne se démembre pas mais se décompose par putréfaction. C’est une loi de la nature que la science constate. La foi ne remettra jamais cela en cause.

cet autre monde sera celui de Jésus Christ (après la mort)
= doctrine ésotérique non conforme avec la foi de l’Eglise.

Arnaud Dumouch — 20/02/2012 23:15:05:
Quant à Gaudium et Spes 22, 5, qui affirme que nous devons tenir (de foi) que Dieu proposera son salut à tout homme par un moyen connu de lui, il vient mettre un terme çà l’idée scolastique des limbes éternelles des enfants morts sans baptême.
Faux. La question des limbes a été définitivement tranchée, non pas pas le concile Vatican II, mais par approbation du pape Benoît XVI le 19 janvier 2007.
http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/cti_documents/rc_con_cfaith_doc_20070419_un-baptised-infants_fr.html

Arnaud Dumouch Re: L’heure de la mort et thèse d’Arnaud Dumouch. Objection sur la foi Jeu 7 Mai 2009 – 13:50
“Vous pensez que dans la verité total, vous serez encore dans le péché ?
Bien sûr. Et c’est justement la connaissance de la vérité dans sa totalité qui explique le blasphème contre l’Esprit, xce péché LUCIDE qui fait qu’un homme se détourne pour toujours de Dieu.
Évidemment, cette vérité ,n’est pas la vision béatifique ! Sans quoi nul ne pourrait agir librement pour rejeter ce qui est, en soi, la béatitude. La vision de l’humanité glorieuse du Christ suffit.”
Ce que dit l’église catholique

Catéchisme n°1028

A cause de sa transcendance, Dieu ne peut être vu tel qu’Il est que lorsqu’il ouvre lui-même son mystère à la contemplation immédiate de l’homme et qu’Il lui en donne la capacité. Cette contemplation de Dieu dans sa gloirecéleste est appelée par l’Église ” la vision béatifique “.
Mort. Un choix qui va devoir être fait en présence d’une vision angélique luciférienne ?
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=heuredelamort

“La vie terrestre visait à établir l’homme dans l’expérience de sa petitesse. Ici, autre chose se profile, un choix libre et décisif va devoir être fait. Mais le mourantl’ignore encore. Certaines propriétés nécessaires au choix commencent à lui être données. La nécessité de la présence de l’Ange rebelle.”

Faux. Le mal ne peut jamais être de l’ordre d’une nécessité dans l’enseignement de l’Eglise qui ne laisse pas le mourant ignorant, seul et livré à lui-même.

Catéchisme n°1523

Si le sacrement de l’Onction des malades est accordé à tous ceux qui souffrent de maladies et d’infirmités graves, il l’est à plus forte raison à ceux qui sont sur le point de sortir de cette vie… Cette dernière onction munit la fin de notre vie terrestre comme d’un solide rempart en vue des dernières luttes avant l’entrée dans la Maison du Père.
Catéchisme n°1260

Nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé(s) au mystère pascal. Tout homme qui, ignorant l’Évangile du Christ et son Église, cherche la vérité et fait la volonté de Dieu selon qu’il la connaît, peut être sauvé.
Arnaud Dumouch Sujet: Peut-t-on se faire baptiser pour un mort ? vendredi 24 février à 9:39
“Le septième Ciel est le symbole de la vision béatifique. Le troisième Ciel est le symbole de la vision de Dieu à travers une forme sensible, glorieuse, créée par lui.”
Faux. La gloire de Dieu ne peut pas être une forme idolâtrique créée par Dieu. C’est Dieu se révélant lui-même.
Catéchisme n°1028

À cause de sa transcendance, Dieu ne peut être vu tel qu’Il est que lorsqu’Il ouvre Lui-même son mystère à la contemplation immédiate de l’homme et qu’Il lui en donne la capacité. Cette contemplation de Dieu dans sa gloire est appelée par l’Église la vision béatifique.
Mépris affiché de la tradition catholique

Gaudium et Spes rendrait caduque la scolastique.

Arnaud Dumouch — 20/02/2012 22:11:16:

Vous n’êtes pas un faux prophète. Vous êtes juste, comme moi, un chercheur en théologie qui essaye de comprendre comment s’unifient la totalité des dogmes, y compris les apports du saint Concile Vatican II qui rendent caduque certains aspects de l’ancienne synthèse scolastique.
Je pense bien sûr à Gaudium et Spes 22
Faux. Gaudium et Spes est une constitution de Vatican II sur l’Église dans le monde de ce temps et le chapitre 22 qui évoque l’humanité nouvelle du Christ ne s’occupe absolument pas de discuter de la scolastique. Arnaud Dumouch, un chercheur en théologie ?

Les premiers théologiens en prennent pour leur grade.

Arnaud Dumouch — 20/02/2012 21:42:35:
Il est certain que Jésus vient au moment où on ne l’attend pas, de même que l’heure de notre mort.

On en a déduit qu’il tendrait une trappe pour nous perdre.
Arnaud Dumouch — 20/02/2012 22:02:46:
Qui est ce ON qui à déduit que ?
REPONSE : Beaucoup des premiers théologiens de l’Eglise. La plupart, par exemple, imaginaient un Dieu bon et miséricordieux se transformant en un impitoyable bourreau juste après l’arrêt du coeur. Il mettaient donc en enfer le riche (de la parabole de Lazare) malgré son repentir et sa prière pleine de bonté pour ses frères.
Il a fallu Benoît XVI et son encyclique Spe Salvi 44 pour comprendre
Heureusement que Benoît XVI est venu pour comprendre que les premiers théologiens de l’Eglise se sont complètement trompés !

Autour du blasphème contre l’Esprit

Arnaud Dumouch — 13/02/2012 08:03:38:- 1 Jean 2. 22 :
Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? RÉPONSETHÉOLOGIQUE: Jean vise ici ceux qui nient le Fils alors qu’il leur a été clairement manifesté (miracle indubitable, apparition glorieuse), autrement dit le Blasphème contre l’Esprit qu’on voit, par exemple, après la résurrection de Lazare
Faux. Ni les lettres de Jean ni l’évangile de Jean ne font référence au blasphème contre l’Esprit, notion propre aux synoptiques (Luc 12.10 Matthieu 12.32 Marc 3.29).

“Il décidèrent de tuer Jésus et de tuer Lazare aussi”.
Confusion entre un “ils” de Jean 11.53 qui ne mentionne pas Lazare et la décision des grands prêtres à Jérusalem en 12.10. La résurrection de Lazare est rapportée avant l’entrée de Jésus à Jérusalem. Le blasphème contre l’Esprit est hors contexte de toute façon.

Les grands prêtres décidèrent de tuer Jésus et de tuer Lazare aussi parce que beaucoup de juifs s’en allaient et croyaient en Jésus.

Haine assez pathologique envers les théologiens, “petits hitler en puissance”

Arnaud Dumouch Benoît XVI évoque-t-il le retour du Christ à la mort ? Mar 1 Avr 2008 – 10:35
Le blasphème contre l’Esprit, c’est le péché parfait, commis avec deux qualités:
1° Connaissance parfaite (lucidité totale sur ce qu’engage ce péché, y compris contre l’éternité).
2° Volonté parfaite (autrement dit maîtrise de soi, par de pulsions venant des passions intérieures ou de la violence extérieure).
Faux. L’Eglise catholique n’a jamais défini le blasphème contre l’Esprit comme un “péché parfait”. Un péché parfait ? Le péché mortel qui conduit en enfer n’est-il pas assez parfait ?

En parlant toujours du blasphème contre l’Esprit :

Un tel péché entièrement libre peut être commis sur terre. Mais, on le voit, il faut être absolument un théologien mûri sous le harnais. Certains des théologiens qui tuent Jésus en font un. Ils savent ce qu’ils font.
Ainsi, le blasphème contre l’Esprit serait LE péché des théologiens qui sont, aussitôt, comparés à Hitler :

Hitler, quant à lui, puisqu’il ne connaît pas Dieu, commet tant qu’il est sur terre un péché comme le fils de l’homme (ce que le tribunal a appelé un crime contre l’humanité).
le blasphème contre l’Esprit Saint que le Concile
Vatican II défuinit comme un acte parfaitement lucide et parfaitement
maîtrisé
Faux. Le concile Vatican II n’a jamais défini ce qu’était le blasphème contre l’Esprit Saint. En revanche, il existe une interprétation possible dans le Catéchisme n°1864, non pas tant du péché que de l’attitude du pécheur :

… qui refuse délibérément d’accueillir la miséricorde de Dieu par le repentir rejette le pardon de ses péchés et le salut offert par l’Esprit Saint (cf. DeV 46). Un tel endurcissement peut conduire à l’impénitence finale et à la perte éternelle.
… avec le “PEUT”. Source citée : Encyclique Dominum et vivificantem en 1986

L’homme reste enfermé dans le péché, rendant donc impossible, pour sa part, sa conversion et aussi, par conséquent, la rémission des péchés, qu’il ne juge pas essentielle ni importante pour sa vie.
Le crime contre l’humanité = “un péché comme le fils de l’homme” … !? Mais plus grave encore – sic ! – :

C’est un “pré” péché contre l’Esprit Saint en ce sens que, compte tenu de son ignorance du sens éternel de cette vie, il commet ce qu’il y a de plus libre et pensé sur terre.
Les massacres qu’Hitler a commis deviendraient des “pré-péché”… !? De plus, Hitler pécherait par “ignorance”… !?
Sic :

Pourtant, s’il s’est damné, il faudra qu’il ait avant perdu toute ignorance et toute peur. Il faudra donc que, à l’heure de sa mort, face au Christ, il ait choisi Lucifer.
… donc, ce qu’Hitler a commis n’entre pas en ligne de compte : son salut ou sa damnation ne dépendrait que de son choix de Lucifer dont “il FAUDRA donc” – futur ! – qu’il ait choisit pour se damner.

Paranormal 22 — La sorcellerie, par Arnaud Dumouch Arnaud Dumouch — 19/02/2012 01:44:26:
Est-ce une fois mort que l’on se souille, que l’on commet l’abomination, que l’on devient impur, assassin, idolâtre et que l’on fait le mal ? Non, Odabys, c’est dés cette terre, même si les pervers confirment par un blasphème contre l’Esprit Saint, face au Christ, ce qui n’était sur terre du fait de leur ignorance et faiblesse que péché contre le Père ou contre le Verbe.
– Le blasphème contre l’Esprit n’a jamais été défini par l’Eglise comme une confirmation d’un péché d’ignorance ou de faiblesse.
– Le péché contre Dieu (contre Jésus…) ne peut pas être assimilé à un péché d’ignorance ou de faiblesse : il s’agit d’un acte grave.

Cath. n°1440 Le péché est avant tout offense à Dieu, rupture de la communion avec Lui. Il porte en même temps atteinte à la communion avec l’Église.
Il n’y a pas de “confirmation” du péché mais bien péché ou pardon du péché.
Or, l’Eglise enseigne :

Cath. n°982 Il n’y a aucune faute, aussi grave soit-elle, que la Sainte Église ne puisse remettre. Il n’est personne, si méchant et si coupable qu’il soit, qui ne doive espérer avec assurance son pardon, pourvu que son repentir soit sincère. Le Christ qui est mort pour tous les hommes, veut que, dans son Église, les portes du pardon soient toujours ouvertes à quiconque revient du péché.
Sur l’occultisme : propos imprudents !

Arnaud Dumouch — 09/02/2012 13:36:05:

Toute forme de voyance venant du démon, de la superstition (ex : les cartes et les mancies) est formellement interdite par la foi. Par contre, tout ce qui vient des bons anges (ex : Joseph et ses songes) ou de Dieu seul est bien sûr autorisé !
Faux. Le catéchisme de l’Église catholique est sans ambiguïté :

La superstition est la déviation du sentiment religieux et des pratiques qu’il impose. Elle peut affecter aussi le culte que nous rendons au vrai Dieu, par exemple, lorsqu’on attribue une importance en quelque sorte magique à certaines pratiques, par ailleurs légitimes ou nécessaires.
n°2111

Dieu peut révéler l’avenir à ses prophètes ou à d’autres saints. Cependant l’attitude chrétienne juste consiste à s’en remettre avec confiance entre les mains de la Providence pour ce qui concerne le futur et à abandonner toute curiosité malsaine à ce propos.
Arnaud Dumouch et sa “thèse de théologie”

http://iesvs.tripod.com/AUTRICHE.htm

Selon la thèse du théologien français Arnaud Dumouch, confirmée par les visions de sainte Faustine, c’est le Christ sous la forme de son humanité glorieuse qui vient, personnellement et est vu sensiblement par le mourant.
Théologien ?
Thèse confirmée par des visions ?

Cette thèse, soutenue par le théologien français Arnaud Dumouch a reçu l’imprimatur officiel de l’Eglise. Sans être la foi de l’Eglise, elle est en harmonie étonnante avec les dogmes de la foi de l’Eglise, une harmonie si remarquable que cette thèse mérite d’être lue.
Thèse soutenue ? Où ? Dans quelle faculté ? Date de soutenance ?

http://eschatologie.free.fr/forum/destinindividuel/debatnde.htm

Auteur: Arnaud DUMOUCH
Date: 22/05/2003 17:15

Ma thèse ajoute donc la possibilité d’une quatrième forme du temps: la durée psychologique. Une âme, séparée de sa chair mais qui garde son psychisme, vivrait des successions de sentiments, de sensations, mesurables par leur seule succession, indépendament du temps physuique d’ici-bas. Les témoins des NDE semblent en témoigner.
http://eschatologie.free.fr/forum/juillet2008/benoit-xvi-et-la-rencontre-du-christ-a-l-heure-t5348.htm

Arnaud Dumouch Benoît XVI et la rencontre du Christ à l’heure Mer 26 Déc 2007 – 20:15

Je vous mets les références (extrait tirés de ma thèse: “Le retour du christ à l’heure de la mort”
Voilà, c’est tout.
Donc le fait que le pape cite ces quelques théologiens (je suis le quatrième et le plus jeune). J’appuie toute ma théologie SUR CETTE PAROUSIE A L’HEURE DE LA MORT et c’est même le titre de ma thèse non soutenue) me frappe.
Cela veut dire que, au delà du peu de nombre de théologiens et de leur peu d’autorité dans l’Eglise, cette thèse AVANCE…
Une thèse non soutenue qui avance ?

Arnaud Dumouch — 21/02/2012 12:42:40:

A cause des polémiqueurs comme vous. Je mets l’intitulé exact des diplômes, leur équivalence avec le Décret de Bologne (Master I et Master II).
Arnaud Dumouch est titulaire d’un baccalauréat canonique, maîtrise de théologie de Strasbourg, 1994.

3 ans après sa publication, le contenu de la question 8 de mon projet de thèse a été cité presque mot pour mot comme hypothèse par Benoît XVI dans Spe Salvi 47.
Excusez du peu : Benoît XVI cite le projet de thèse d’un titulaire d’un baccalauréat canonique dans une des ses encycliques !

Arnaud Dumouch — 21/02/2012 09:57:54:

Tous les diplômes de théologie d’université catholique sont canoniques.
… à condition de les avoir : Monsieur Arnaud Dumouch n’a aucune licence canonique conférée par une quelconque université. Il a tout juste un baccalauréat canonique de Strasbourg (maîtrise d’État en 1994). Information à faire confirmer par le doyen de là-bas.

Mais, vous savez, ces diplômes n’ont matériellement qu’un but
Excusez du peu… quel mépris pour ceux qui ont les qualifications !

comme d’ailleurs les Imprimatur et Nihil Obstat : prévenir des polémiques telle que celle que vous faites ici.
Faux. Les titres universitaires sont distinct des systèmes d’imprimatur et de nihil obstat. L’imprimatur ne confère pas le grade de docteur. Il faut être habilité et reçu par un jury universitaire (y compris pour la licence canonique). La licencia docendi selon les critères de Sapientia Christiana confère l’autorisation d’enseigner la théologie (reconnaissance de l’Eglise). C’est LE MINIMUM. Le baccalauréat canonique ne confère pas cette possibilité.

Il y a bien plus grand que les diplômes et vous pourriez devenir un théologien
Bien plus grand que les diplômes ? Le doctorat est la compétence la plus grande reconnue par l’Eglise en matière d’enseignement doctrinal. Les cardinaux ou évêques sont le plus souvent docteurs en théologie : pas pour rien !

Arnaud Dumouch — 22/02/2012 06:59:02:

Tout est utilisé en conséquence pour m’enlever toute légitimité : j’aurais de faux diplômes, des Imprimatur usurpés, des hérésies dans certains autres domaines, qu’ils prouvent par des phrases tirées de leur contexte.
Quels faux diplômes ? Ce Monsieur est titulaire d’un baccalauréat canonique (maîtrise, Strasbourg).
S’il prétend être titulaire d’une licence canonique (Louvain ? Toulouse ?), ce n’est pas un faux diplôme mais un mensonge.
S’il prétend être titulaire d’un D.E.A. (Toulouse ?), ce n’est pas un faux diplôme mais un mensonge.
S’il prétend être titulaire d’un doctorat (Louvain ? Toulouse ? Rome), ce n’est pas un faux diplôme mais un mensonge.

http://lesparanormaux.free.fr/fichiers/Webmestre.htm

1998, L’eschatologie personnelle. simple, adapté à tout public. Imprimatur Archevêché de Paris
Institut catholique de Paris ?

1995, Mémoire de maîtrise en Théologie. Imprimatur Archevêché de Paris
Paris ? Maîtrise à Institut catholique de Paris ? La maîtrise fut soutenue à la faculté de Strasbourg. 1995 ? date inexacte : 1994.

1995, en préparation de thèse de doctorat. Imprimatur Archevêché de Paris
Traité des Fins dernières
1995, en préparation de thèse de doctorat, En supplément à la Somme Théologique de saint Thomas d’Aquin. Ouvrage théologique impliquant une certaine préparation intellectuelle. Complet et précis. Imprimatur Archevêché de Paris
Préparation d’une thèse de doctorat en 1995 dès la maîtrise de 1994 ?
Strasbourg -> Institut catholique de Paris ?
Un baccalauréat canonique demande entre 4 et 5 ans d’études.
Une licence canonique demande entre 2 et 3 ans d’études.

Monsieur Dumouch sous-entend clairement qu’il a ou “croit avoir qu’il a” une licence canonique et un doctorat en théologie.

Arnaud Dumouch — 21/02/2012 21:38:44:

Eh bien réjouissez vous. J’ai tout ce qu’il faut !
dextera-Patris 2 — 21/02/2012 21:31:23:
Prêtre ou laïc, une personne peut se voir conférer la charge d’enseigner la théologie s’il a une licencia docendi, voir doctorat par son évêque, s’il est en règle par rapport à ce que demande Sapientia Christian.
ACCUEIL SITE

Dossier

Arnaud Dumouch -Introduction
Arnaud Dumouch – sa théologie

Arnaud Dumouch – ses qualifications

Etiquettes

Commentaires à propos de : Arnaud Dumouch – Ses propos sur le net..


Titi

Bonjour à toutes et à tous

J’ai visionné quelques vidéos de M. Dumouch, je les trouvais assez rafraîchissantes, mais j’ignorais que ce monsieur avait sciemment menti sur ses diplômes, ce qui remet tout son enseignement en question.

Merci à vous mon père pour votre vigilance, internet est un outil formidable mais il est aussi très subversif, sans votre concours beaucoup de gens peuvent prendre l’enseignement de monsieur comme authentiquement catholique.

Gloire à Jésus Christ

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.