DES JUIFS, DES CHIENS, ET DES ETRANGERS. Homélie pour le 20ème Dimanche du T.O. (A)


(Is 56.1,6-7 ; Ps 66 ; Rm 11.13-15,29-32 ; Mt15.21-28)

Les lectures de ce dimanche manifestent une nouvelle fois la capacité de la Parole de Dieu à éclairer notre vie présente… En effet, elles nous entretiennent de la question des étrangers et de celle d’Israël.

Le comportement de Jésus révèle en contrepoint l’attitude du peuple juif considérant les non-Juifs comme des chiens, appellation si bien passée dans la culture israélite que Jésus Lui-même l’utilise, non sans l’adoucir, et que la Cananéenne ne s’en étonne pas. L’orgueil de faire partie du peuple élu faisait oublier à ses membres que la promesse faite à Abraham concernait tous les peuples (Gn 12.3 ; 22.18), et pas seulement Israël, raison pour laquelle Jésus finira par leur dire : «Le Royaume de Dieu vous sera retiré pour être confié à un peuple qui lui en fera produire ses fruits. (Mt 21.43) ». Et ce peuple alors encore à venir, dont parle Jésus, c’est nous, l’Église, le vrai peuple élu, celui en lequel tous les hommes peuvent entrer, moyennant la foi d’Abraham, qui s’est réjoui à la pensée de Jésus venant lui donner une descendance innombrable (Jn 8.56).

C’est précisément l’ouverture de l’Alliance aux païens qu’ont refusé les Juifs, et que refuseront encore parmi les premiers chrétiens ceux issus du monde juif. Ce refus d’Israël a permis aux païens d’accueillir plus facilement l’Évangile, parce que dépourvu des pratiques et croyances que les adeptes du judaïsme n’auraient pas manqué d’y ajouter (Mc 7.8,9,13). Ils ont bien essayé de le faire, ces faux-frères, issus d’Israël (Ac 15.1-10), mais ils n’y ont pas réussi, notamment grâce à saint Paul. Le Nouveau Testament garde mémoire de leurs tentatives de judaïser l’Église, qui est, par définition, universelle (Ac 11.2 ; 15.5,11 ; Ga 2.4-5,12,14 ; 3.5). Les musulmans sont sortis de là, eux qui disent croire au Christ mais veulent continuer à pratiquer le judaïsme, devenu rabbinique, avec ses tabous alimentaires, la circoncision, et toutes ses autres coutumes aberrantes ou cruelles, en sorte qu’ils ne sont ni juifs ni chrétiens. Ils ne sont pas juifs puisqu’ils disent croire en Jésus, et ils ne sont pas chrétiens puisqu’ils pratiquent le judaïsme. En effet, comme disait Jésus : « On ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres. (Mt 9.17) » ! Enfin, ne croyez pas, comme l’expression concise de saint Paul pourrait y inviter, que le péché d’Israël aurait été nécessaire dans le plan de Dieu pour que les païens reçoivent le salut ! Non ! Les choses auraient très bien pu se passer autrement, et si Dieu interdit de pécher, même au prix de sa vie, ce n’est pas Lui qui va compter sur le péché pour que s’accomplisse Sa volonté ! Ce qui ne L’empêche pas de faire tourner le mal au profit de ceux qui L’aiment (Rm 8.28)…

Par ailleurs, lorsque saint Paul parle de la réintégration des Juifs à l’Alliance de laquelle ils se sont eux-mêmes exclus, il ne prophétise pas la chose, mais il exprime le souhait fervent de son cœur. Dimanche dernier déjà, dans le même passage, l’impétuosité de son amour le poussait à vouloir être damné si cela avait été nécessaire au salut de ses frères de race ! C’est dire qu’il faut tenir compte ici du genre littéraire où l’exaltation et l’interrogation elle-même servent à exprimer le désir de voir ses frères de race devenir chrétiens… Contrairement donc à ce qui est souvent cru, lorsque saint Paul prophétise que « tout Israël sera sauvé (Rm 11.26) », il exprime son souhait, comme le montre son espérance de n’en sauver pas plus que quelques uns… D’ailleurs, le Christ n’a-t-Il pas prophétisé à Israël son endurcissement dans l’incrédulité (Lc 22.67-68) en lui annonçant qu’il ne Le reverrait qu’au jour de Son retour, c’est-à-dire pour le Jugement dernier (Mt 26.64) ? Ce jour-là, effectivement, les ennemis du Christ seront bien obligés de reconnaître Sa divinité…

Bref, Jésus est venu détruire le mur de la haine entre les Juifs et les non-Juifs, affirmant que si le Dieu d’Israël est le seul et vrai Dieu, alors il n’est pas le Dieu que des Juifs, mais de tous les hommes. Cette ouverture à l’universel, que Jésus manifeste ici en répondant à la prière de la Cananéenne, une étrangère, contrariera si bien le chauvinisme juif que celui-ci Le condamnera à mort.

Et puisque l’actualité nous met incessamment sous les yeux les crimes commandés par Allah, comment ne pas voir que l’islam vient relever ce mur de la haine que Jésus avait abattu entre Juifs et non-Juifs, en divisant maintenant l’humanité entre musulmans et non-musulmans ? « Entre nous et vous, c’est L’INIMITIÉ ET LA HAINE À JAMAIS jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (Coran 60.4) ». Qui peut venir APRÈS le Christ, sinon l’Antichrist ? Les Occidentaux devenus apostats à l’école de la Franc-maçonnerie sont incapables de lutter contre l’islam, parce que le faire impliquerait pour eux de reconnaître la royauté du Christ, leurs péchés à Son égard, et l’Église qu’Il a instituée pour leur salut, tant il est vrai que l’islam n’existe que de par son opposition à l’Église, la foi chrétienne étant pour lui le seul péché impardonnable (Coran 4.48), en sorte que « les chrétiens ne sont qu’impureté ! (Coran 9.28) », et que l’Islam a la mission de détruire et remplacer l’Église (Coran 2.193 ; 9.30). Si Israël a péché en refusant de s’ouvrir à la dimension universelle de l’Alliance, l’islam pèche en reniant le fait que le salut vient des Juifs (Jn 4.22). Et pour ravir à l’Église son statut d’unique et vraie religion qui lui vient de sa fondation par le Juif et Dieu Jésus, l’islam tente de réduire le Christ à n’être qu’un prophète de plus pour Israël (Coran 43.59), et en donne pour preuve cette parole de Jésus que nous venons d’entendre : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la Maison d’Israël (Mt 15.24) ». Mais en disant cela, Jésus ne faisait que respecter les limites inhérentes à toute condition humaine, soumise au temps et à son caractère progressif. Pour être le Prophète annoncé par Moïse (Dt 18.15), chargé précisément de faire entrer l’ensemble des nations dans le Royaume de Dieu (Is 49.6 ; 42.1-4 ; Ps 116 ; Mt 12.14-21), Jésus n’en était pas moins pour autant un vrai homme. Sa mission de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés (Jn 11.52) devait nécessairement s’accomplir dans le temps, et donc prendre du temps, le temps qu’il faut à une vigne pour pousser, à une vigne dont Il est le cep et dont les chrétiens les sarments (Jn 15.5). Ainsi, Lui annonce au peuple hébreu la réalisation de l’Alliance nouvelle et éternelle que les Prophètes lui ont sans cesse rappelée (Jr 31.31), et ses disciples en porteront la bonne nouvelle à toutes les nations. Ainsi s’est réalisé la prophétie : « Mais Moi, Je viendrai rassembler toutes les nations et toutes les langues [Catholique signifie universel], et elles viendront voir Ma gloire. Je mettrai chez elles un signe [celui de la Croix] et J’enverrai de leurs survivants vers les nations, vers les îles éloignées qui n’ont pas entendu parler de Moi, et qui n’ont pas vu Ma gloire [les missionnaires qui ont évangélisé le monde]. (Is 66.18+) ». Jésus a-t-Il dit qu’Il était « la Lumière du monde (Jn 8.12) » ou seulement celle d’Israël ? « Ce mystère n’avait pas été communiqué aux hommes des temps passés comme il vient d’être révélé maintenant à ses saints apôtres et prophètes, dans l’Esprit : les païens sont admis au même héritage, membres du même Corps, bénéficiaires de la même Promesse, dans le Christ Jésus, par le moyen de l’Évangile. (Ep 3.5,6 ; Rm 15.8-12) ». Voilà la bonne nouvelle de la paix que rend possible le Messie ! Que la Révélation divine et chrétienne soit enracinée dans l’existence et l’histoire d’un peuple particulier ne fait qu’exprimer la réalité et la vérité de celle-ci. Nous ne croyons pas en un mythe ! A la différence d’autres prétendues religions, nous croyons à la Vérité qui S’est exprimée dans l’humanité, en la respectant, et dont l’histoire rend compte ! L’enracinement juif de notre foi ne s’oppose pas à son universalité, puisque la Foi d’Abraham, de qui est issu le peuple hébreu, est désormais partagée, grâce au Christ, par l’humanité entière, dont nous-mêmes. Tandis que la Croix est fichée en un point unique de la terre, ses deux bras s’ouvrent à droite et à gauche sur le cercle infini de l’horizon pour réunir amis et ennemis en un seul point, le Cœur ouvert du Christ, crucifié par nos péchés et ressuscité pour le salut de ceux qui reçoivent Son pardon (Za 12.10)… Mais si Jésus a dû annoncer à ses compatriotes incrédules : « Je vous le dis : beaucoup viendront de l’Orient et de l’Occident prendre place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des Cieux, tandis que vous serez jetés dehors, dans les ténèbres extérieures. (Mt 8.11+ ; Cf. Coran 4.13-16 ; 22.8-9 ; 28.19) », ne doit-Il pas aujourd’hui dire la même chose aussi aux musulmans ?

L’actualité ne nous met pas sous les yeux seulement les crimes commandés par Allah dans son Coran, mais aussi, hélas, des foules de migrants, musulmans surtout, que les Occidentaux s’imaginent devoir accueillir parce que Jésus aurait dit : « J’étais un étranger et vous M’avez accueilli. (Mt 25.35) » (1). Or, de même que le cinquième commandement n’est pas « Tu ne tueras pas. », mais « Tu ne commettras pas de meurtre. » − ce qui n’est pas la même chose −, de même, ce verset est mal traduit. Le mot Xénos ― qui a donné xénophobe ―, traduit ici par étranger, signifie aussi hôte, la personne qui héberge ou celle qui est hébergée, et qui donc est de passage. Le latin de la Vulgate donne hospes, l’hôte, celui à qui on donne provisoirement l’hospitalité. C’est ce sens que l’on retrouve dans la Bible, lorsque par exemple saint Paul écrit aux Corinthiens : «J’irai chez vous, après avoir traversé la Macédoine […]. Peut-être séjournerai-je chez vous ou même y passerai-je l’hiver. (1 Co 16.5-6). », lorsqu’il écrit aux Colossiens : « Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue […] s’il vient chez vous, faites-lui bon accueil. (Col 4.10) », et enfin lorsqu’il écrit : « Gaïus, qui est mon hôte et celui de l’Église entière, vous salue. (Rm 16.23) », en grec : « Gaios ho xénos mou. », il ne dit pas que Gaïus est un étranger ! Bref, pas plus saint Paul que ses compagnons ne sont des migrants, ce sont des visiteurs. L’idée n’est donc pas d’accueillir l’étranger à demeure, mais de lui offrir l’hospitalité le temps d’une étape. En fait le mot d’étranger, au sens d’immigré, n’est pas utilisé dans l’Évangile, mais seulement dans l’Épître aux Éphésiens, et de façon péjorative. Saint Paul écrit : « Vous n’êtes plus des hôtes ni des étrangers ; vous êtes concitoyens des saints, vous êtes de la Maison de Dieu. (Ep 2.19) ». Saint Paul utilise donc deux mots différents : « Xénoi kai Paroikoi » (en grec), « hospites et advenae » (en latin), pour embrasser entre ces deux termes, lhôte de passage et l’immigré, c’est à dire la totalité des situations possibles en lesquelles les chrétiens ne se trouvent heureusement plus, depuis qu’ils ont établi leur demeure en Jésus. Bref, notre salut se joue sur l’hospitalité que nous accordons ou non à l’hôte de passage, mais non pas à l’envahisseur ! C’est si vrai que saint Jean commande : « Si quelqu’un vient à vous sans apporter cette doctrine [c’est-à-dire l’Évangile, comme c’est le cas des musulmans qui, par définition, le refuse], ne le recevez pas chez vous. Quiconque le salue participe à ses œuvres mauvaises. (2 Jn 1.7-11) »… Eh bien, que d’œuvres mauvaises de nos jours !

On dira peut-être que dans la première lecture Dieu fait bon accueil aux étrangers. Or, d’une part, Moïse n’avait légiféré que pour des individualités, et pas pour des hordes de centaines de milliers, et d’autre part, s’il est vrai que dans l’Ancien Testament Dieu commande de bien traiter les étrangers parce que les Hébreux ont eux-mêmes été étrangers en Égypte, chacun peut remarquer que c’est à la condition que l’étranger s’assimile si bien au peuple élu qu’il en prenne la religion et en pratique le culte (Ruth 1.16 ; Is 56.3-7)… En aucun cas il n’est question d’accueillir un étranger qui garderait sa religion et ses coutumes ! Tous ceux donc qui militent pour que les musulmans continuent à pratiquer l’islam sont des traîtres, si chrétiens qu’ils se prétendent ! Le Nouveau comme l’Ancien Testament les condamnent, eux qui ne les citent que pour mieux les trahir ! Le mot hébreu désignant l’étranger venu s’installer est ger, ce qui donne en latin advena et en grec proselutos, prosélyte. Le prosélyte était donc à l’origine l’étranger si heureux de sa nouvelle religion qu’il s’en faisait l’apôtre enthousiaste ! Par un curieux renversement des choses, le prosélytisme est aujourd’hui très mal vu, condamné même, y compris dans l’Église… Les adeptes du relativisme et de l’indifférentisme ne sont pas chrétiens.

Le 1er mars 2016 le pape François a reconnu qu’il y avait une invasion arabe, mais il s’en est félicité aussitôt en rappelant que par le passé l’Europe avait connu d’autres invasions et que finalement elle s’en était bien sortie. En fait, l’Europe n’a jamais accueilli d’invasion arabe…pour la bonne raison qu’elle les a toujours repoussées ! et notre Pape semble oublier aussi bien le prix qu’elle a dû payer pour cela, que le fait que certains de ses successeurs à saint Pierre de Rome au IXe siècle payaient tribut aux Sarrasins, et que la conquête de Rome est toujours d’actualité pour les serviteurs d’Allah ! Et pourquoi donc la chrétienté ― parce qu’alors on ne parlait pas d’Europe mais de chrétienté ―, et pourquoi donc la chrétienté a-t-elle repoussé les invasions arabes et non point pensé, comme aujourd’hui on veut le faire croire, qu’elles allaient l’enrichir ? Parce qu’elle savait, elle qui avait encore la Foi, que l’islam conduit en Enfer ! 

Que Notre Dame des victoires ait pitié de nous !
 « Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que Son visage S’illumine pour nous ;
et Son chemin sera alors connu sur la terre,
Son salut parmi toutes les nations ! »

______________

(1) La traduction de Le maistre de Sacy indique en effet : “J’ai eu besoin de logement, et vous M’avez logé” ; et celle de Vigouroux : “J’étais sans asile, et vous M’avez recueilli“.

Commentaires à propos de : DES JUIFS, DES CHIENS, ET DES ETRANGERS. Homélie pour le 20ème Dimanche du T.O. (A)..


EUCHARISTIEN

CLAIRE,

Eucharistien est le prénom que mes parents auraient dû me donner.
Dans mes relations publiques je me fais appeler par Eucharistien.
Mais mon premier prénom est une affaire administrative : il est sur mes pièces d’identité.

EUCHARISTIEN

CLAIRE,
Je ne dis pas ce que vous dites.
Agressé, le chrétien peut et doit se défendre, même avec l’épée. Mais il faut que la raison et la justice soient de son côté. Le Seigneur, qui est le Juge Suprême, saura où se situent cette raison et cette justice. Etant donné que le disciple de Jésus est censé “faire du Christ”, nécessairement, la Justice divine l’acquittera. Automatiquement.
Si le chrétien fait usage de l’épée, il aura alors fait preuve de “réalisme” et de “pragmatisme”.
Il a “humainement” donc le droit de se défendre mais “spirituellement” et “religieusement” il ne le peut parce qu’il est “agneau” dans l’”Agneau” : De même que les “loups” ont attaqué l’”Agneau céleste” et que Christ ne s’est pas défendu, de même le disciple qui est également agneau ne saurait se défendre s’il venait à être attaqué : l’agneau laisse faire le loup parce qu’il n’a pas de crocs comme son adversaire : le chrétien n’est pas sanguinaire. Tout comme son Seigneur.

EUCHARISTIEN

LES AMIS,

De même que Christ ne fut point impressionné par ses adversaires de son temps, de même nous non plus ne devons nous laisser impressionner par les velléités des ennemis actuels du Christ et de la Sainte Foi.
Mais si nous nous taisons ceux-ci auront l’impression de prendre le dessus. Et si au contraire nous faisons sonner le Nom du Christ dans leur esprit, nous permettrions alors au Seigneur d’effectuer le travail restant.
Audace donc !

EUCHARISTIEN

LES AMIS,

Évangéliser consiste à dénoncer le Faux pour prêcher le Vrai, le Mensonge pour faire place à la Vérité : pour accueillir la Vérité, l’homme doit être libéré du Mensonge.
C’est bien ce que fait admirablement ABBE PAGES concernant les autres formes de croyances que nous connaissons.
Mettons-nous véritablement à l’écoute du Christ pour “ne faire que du Christ”. Ce, même si pour nous la Croix va nécessairement se profiler à l’horizon.
Malgré cela, mouillons-nous pour Christ par amour pour lui comme pour l’Humanité.

EUCHARISTIEN

Aujourd’hui nous bénéficions de l’oeuvre missionnaire audacieux des premiers témoins nos devanciers dans la Foi : Apôtres et autres simples disciples.
Que laisserons-nous aux générations futures si le Clergé et nous ne faisons pas preuve d’audace dans le témoignage et l’évangélisation !?
Au lieu d’être des missionnaires intrépides nous donnons l’impression de manquer de la gnaque. Mais si c’est pour dire des contre-sens évangéliques dans leurs homélies voir même des bêtises, le clergé de notre époque y est passé maître.
Autant l’avouer, les “évangélistes”, malgré leur approches erronées des écrits saints de la Bible, sont plus entreprenants que nous catholiques.
En me conformant à la parole du Christ qui invite ses disciples à s’aimer les uns les autres, je m’abstiens désormais de toute critique à l’encontre des évangélistes mêmes si souvent il m’arrive de les reprendre vertement. Et très vite nous nous accordons sur mon point de vue.
Nous, catholiques, mobilisons-nous pour dire Christ à nos contemporains sur la base de la vérité évangélique.
Le Clergé doit sortir de son excès institutionnalité pour accomplir avec détermination et enthousiasme son devoir. Ce, avec nous, les laïcs.

EUCHARISTIEN

Le plus important chez Jésus, c’est l’homme.
Celui-ci, peu importe son origine, demeure précieux aux yeux du Seigneur.
En se faisant un des nôtres, et donc homme, Christ invite les hommes à nouer entre eux des rapport ayant pour fondement, la Loi de l’Amour.
Et à quiconque tout bien ou tout mal sera fait, c’est à lui, Seigneur, que c’est fait. Ce, à cause de sa Communion avec nous.
La présence des musulmans en Terres chrétiennes peut sembler menaçant pour les disciples du Christ. Mais ma lecture du phénomène, en tant que catholique, est que c’est une oeuvre du Seigneur : il les amène en Terres chrétiennes pour les convertir et pour ensuite en faire ses messagers sur leurs terres d’origines : car chez eux, se convertir n’est pas chose évidente. Il revient alors aux baptisés et surtout au Clergé de se montrer audacieux pour accomplir leur mission.
Quant à moi, la présence des musulmans en Europe ne saurait troubler mon cœur.
“Que votre cœur ne se trouble, vous croyez en mon Père, croyez aussi en Moi (Jean 14,1).”Dira le Seigneur.
Le Seigneur est pleinement à l’oeuvre, croyez m’en.

petit

EUCHARISTIEN
Avant que les musulmans ne se convertissent (à un catholicisme qui ne veut plus convertir) ,il faudra combien d’hectolitres de sang ?

EUCHARISTIEN

Je vous rassure : Christ ne nous a pas élevés dans la naïveté.
Aussi quiconque prend l’épée contre nous, eh bien,nous, chrétiens, nous le ferons périr par l’épée.
“Qui prend l’épée, périt par l’épée”, dit Christ.
Mais avant tout, ce que nous demande le Seigneur, parce que nous sommes ses disciples, c’est de l’aimer.
Or l’aimer consiste à garder ses paroles et de les vivre (jean 14) : le reste lui revient.
Mais nous semblons avoir le cœur troublé par le simple activisme des musulmans, or un un tel cœur ne saurait se mettre correctement à l’écoute du Christ pour”faire du Christ”.
N’ayons donc pas peur, Christ est aux Commandes de L’Eglise, et les portes de l’Enfer jamais ne réussiront à prévaloir contre Elle.

EUCHARISTIEN

CHER ABBÉ GUY PAGES,

Il me semble que dans notre Communion de baptisés avec Jésus-Christ, il y a une chose que nous ne devons pas perdre de vue et qui importe qu’on en ait une conscience permanente : nous sommes agneaux dans l’Agneau céleste : c’est notre nouvelle condition car les loups que nous étions le Seigneur nous a rendus semblables à lui par les sacrements de l’Eglise. C’est pourquoi il nous parlera symboliquement de l’Enfant que nous devons être pour être le plus grand dans le Royaume de Dieu (Matthieu 18).
Cet Enfant, c’est bien du Seigneur qu’il s’agit. Pour le savoir, trouvons les traits de l’enfant. En effet, nous savons que l’enfant est caractérisé par la Douceur, l’Humilité, la Simplicité, l’Innocence, l’Obéissance. Tout ceci caractérise le Seigneur. Et c’est ce que révèlent l’Évangile et le Livre de la Sagesse. Vis à vis de son Père Jésus est obéissant. Christ dira de lui-même : “Je suis doux et humble de cœur.” Le Livre cité tantôt dit que le cœur de Dieu est simple. C’est dans l’Innocence de l’agneau qu’il se laisse mener l’”Abattoir”. Ainsi l’Agneau Céleste se révèle non violent par ses caractéristiques.
Comment Christ, qui est cet Agneau, va-t-il enseigner la violence de l’épée aux agneaux que nous sommes !? Lorsque Jésus recommande l’acquisition de l’épée à ses disciples, il visait autre chose que leur possession et leur usage effectifs. Nous savons que le Seigneur se trouvait à son époque dans un contexte de violence où tout différend entre personnes ou entre groupes ou entre nations impliquait l’usage nécessaire du glaive ou de l’épée comme mode de règlement radical . Or l’arrestation du Christ se profilait. Lors de l’institution de l’Eucharistie, Pierre promit le défendre et de ne laisser personne le toucher. Alors en soulevant la question de l’acquisition de l’épée, Christ a voulu simplement tester la réaction de ses disciples s’il venait à être arrêté. Entre temps, même si cela ne figure pas dans les textes évangéliques, il a eu le temps de leur déconseiller l’usage de l’épée. Et c’est ce qu’il a rappelé à Pierre lorsque celui-ci, voulant tenir parole, le défendit au moment de son arrestation en s’attaquant à l’aide de son glaive à Malchus. En effet, dira Christ à Pierre : ” ne t’ai-je pas dit que, qui prend l’épée meurt par l’épée ? ” Et donc dire que Christ a recommandé l’usage de l’épée, ce n’est pas exact.
Définitivement, la Vérité n’a pas besoin de l’épée, et jamais n’en aura besoin, pour la défendre, car sa propre Force lui suffit : l’Esprit. Que le réalisme et le pragmatisme procurent la tentation de l’épée aux chrétiens, ce qui, humainement, peut se concevoir. Mais qu’on en fasse une recommandation du Seigneur, ce n’est pas propre à la Foi chrétienne.
Par sa réaction, le Cardinal Sarah a voulu simplement dire : le chrétien est un agneau qui n’est pas rompu à l’art de l’épée malgré qu’il se retrouverait pris en tenaille entre les partisans de la “loi du Talion” et de ceux du “Djihad” ; car il est à “faire du Christ”par principe religieux et spirituel parce que Jésus n’est pas tueur pour éduquer dans la tuerie.

PS : les propos de Jésus, publics ou privés, ont une portée universelle car ils procèdent du Seigneur, qui vise l’universalité.

Abbé Guy Pagès

EUCHARISTIEN,

Pourquoi déformez-vous mes propos ? Je n’ai jamais dit ni laissé sous-entendre qu’il s’agissait “éduquer dans la tuerie.”, mais affirmé que Jésus nous invite à utiliser la force en cas de légitime défense. Si vous ne voulez pas me croire, vous pouvez lire le Catéchisme (n°2263-2269 ; 2309-2310), ou demander à sainte Jeanne d’Arc, saint Bernard, le bienheureux Urbain II, saint Jean de Capistran, saint Vincent de Paul, etc.

EUCHARISTIEN

CHER ABBE,

Je ne vous ai pas non plus prêté ce bout de phrase : j’ai donné dans la généralité sans vous viser personnellement.
Ce que je me garderais de faire à l’encontre de votre bien aimable personne.

EUCHARISTIEN

CHER ABBÉ,

Je vous rappelle à mon tour, une phrase de mon texte, qui tient compte du réalisme et du pragmatisme dont a fait preuve l’Eglise dans son Catéchisme : “Que le réalisme et le pragmatisme procurent la tentation de l’épée aux chrétiens, ce qui, humainement, peut se concevoir.”Je dis bien “humainement”.
Donc je vous crois sur ce réalisme et ce pragmatisme de l’Eglise.

EUCHARISTIEN

CHER ABBE,

Je n’ai pas déformé votre propos parce que je n’ai pas dit que selon vous “Christ nous a éduqués dans la tuerie”.

EUCHARISTIEN

CHER ABBÉ,

Dire que “Jésus nous invite à utiliser la force en cas de légitime défense.”, ce n’est pas ce que donne à savoir l’Évangile. C’est l’un des quelques points sur lesquels je ne saurais marquer mon accord avec vous, et je le dis cordialement et fraternellement dans le Christ.
Si vous concevez exacte votre affirmation, pourquoi alors Christ n’a-t-il pas laissé Pierre le défendre, puisque eux et lui étaient en légitime défense !?
Je pense que historiquement les chrétiens ont fait preuve de réalisme et de pragmatisme dans leur usage de l’épée. Dont Jeanne-d’Arc sur ordre des voix que la Célèbre Pucelle a entendues en son temps.
Et c’est ce que l’Eglise institutionnelle nous enseigne aussi dans son Catéchisme.
C’est pourquoi j’ai dit plus haut que Christ ne nous a pas éduqués dans la naïveté.

Claire

EUCHARISTIEN,
donc vous ne voulez pas utiliser le droit de légitime défense,
par exemple si quelqu’un veut voler vos biens, vous le laisserez aussi vous tuer, s’il le veux,
pour emporter plus facilement vos biens. Dans ce cas vous ne serez point un martyr.
Si quelqu’un menace la vie de vos enfants, vous resterez sans rien faire,
les laissant être tués ?
Dans ce cas vous serez un lâche qui mérite l’enfer.
Autre question subsidiaire :
votre pseudo est-il votre prénom ou le nom d’une congrégation ?

EUCHARISTIEN

L’AMI,
Aujourd’hui beaucoup d’anciens musulmans qui se trouvent en Terre chrétienne d’Occident sont devenus chrétiens. Et le phénomène se poursuivra inexorablement à l’avenir. Car leur présence en Occident leur a permis de découvrir ce que sont véritablement l’Islam et son prophète.
De plus, nos Monastères et nos églises ne pourront contenir l’afflux de monde qui y convergera en quête du Christ, de la théologie chrétienne authentique, de la véritable Paix intérieure et du vrai Bonheur : ils viendront massivement au Christ parce qu’ils se seront aperçus que l’encombrement matériel n’est pas le socle de l’édification véritable de la personne humaine.
Le Seigneur travaille à rendre heureuse l’Humanité par les sacrements de l’Eglise, dont le Saint Baptême. Et les musulmans et autres se convertiront.
Sauf que, pour ce faire, il a besoin de nous.
Soyez serein !
Que votre cœur ne se trouble !
Mes rapports avec le Seigneur m’autorisent à le dire.

Claire

Eucharistien,

” Il revient alors aux baptisés et surtout au Clergé de se montrer audacieux pour accomplir leur mission.”
Depuis Nostra Aetate, le Clergé ne se montre-t-il pas audacieux ? Avez-vous lu :
https://www.islam-et-verite.com/4883-2/
https://www.islam-et-verite.com/celebrons-dieu-riche-misericorde/
https://www.islam-et-verite.com/?s=aiguebelle
Si nous prions Dieu peut renverser toute situation.
Les musulmans aussi se montrent audacieux :
“L’une des mosquées d’Abu Dhabi (Emirats arabes unis) a récemment changé de nom à la demande du prince héritier, le cheikh Mohammad Ben Zayed Al-Nayan. Un signal fort pour le dialogue inter-religieux.”
http://us3.campaign-archive2.com/?e=3045fb3aa2&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=43f4baf91c
“Une mosquée « Marie, mère de Jésus »…”
Prions pour que la Vierge Marie apparaisse, comme à Zeitoun.

EUCHARISTIEN

Oui, le Clergé, tel que celui que nous avons aujourd’hui, dans son ensemble, n’est point audacieux.
La singularité que représente l’Abbé Pagès ne saurait être généralisée.
Si nous voulons annoncer courageusement Christ, que, alors, les prêtres et leurs paroissiens se mobilisent pour amener les non chrétiens des paroisses au Seigneur : car c’est dans l’action que Christ nous aidera par son Esprit.
Mais encore faut-il que les ministres du Seigneur le veuillent !

Enguerran

Dîtes cela aux chrétiens d’Irak, d’Egypte, de Syrie, du Pakistan, du Magrheb, d’Arabie Saoudite ! La naïveté et la fausse gentillesse sont dangereuses. Les chrétiens de ces pays sont humiliés, frappés, taxés, esclavagisés, persécutés, chassés de chez eux depuis des siècles alors que ces pays étaient chrétiens. C’est ce qui attend nos et vos descendants si vous persistez dans votre naïveté coupable. Naïveté d’autant plus inacceptable que précisément le clergé a largement renoncé au commandement divin de convertir les non chrétiens. Cette naïveté, hélas, certains chrétiens d’Orient l’ont eu en accueillant l’islam envahisseur précisément car il ne supportait pas l’orthodoxie de l’Empire de Constantinople. Mal leur en a pris, leurs descendants payent depuis plus de mille ans par la souffrance cette naïveté coupable. La guerre peut être juste, les saints et théologiens l’ont montré depuis longtemps. Ne formez pas d’attelage disparate avec les infidèles dit saint Paul !

Au cas où vous n’auriez pas perçu le phénomène : l’islamisation de l’Europe est le châtiment de son apostasie et du massacre des innocents qu’elle commet. Dans quelques décennies, nos et vos enfants en baveront, et bien plus que n’en bavent déjà les petits français dans les banlieues. L’islamisme réclamera les églises et il le fait déjà. En fait, l’islamisation du monde (et pas seulement de l’Europe mais de la Russie également et maintenant de l’Amérique) est une préparation au règne de l’Antéchrist. Un monde islamisé correspondrait assez bien à un royaume de l’Antéchrist. L’islamisme est un mondialisme et il s’entend assez bien avec le mondialisme hédoniste et décadent pour détruire ensemble la Chrétienté.

Aujourd’hui les Français se convertissant à l’islam sont loin d’être rares hélas. Et d’ailleurs certains ont bien perçu que l’on peut passer du mode de vie décadent de l’Europe décadente à l’islam facilement dans la mesure où les vices autorisés et encouragés par l’islam sont souvent les mêmes que ceux du mondialisme : Houellebecq qui n’est pas un sait a eu au moins le mérite de montrer en racontant l’histoire d’un homme adepte des relations multiples se convertissant à l’islam polygame et au paradis lupanar.

petit

Enguerran
Une stigmatisée bretonne ,Marie Julie Jahenny (1850 – 1941) a eu des communications avec le ciel pendant une soixantaine d’années .
Dès 1890 elle disait qu’en France s’installerait une religion “semblable à celle de Mahomet” (impensable pour l’époque)
Plus tard elle dira : “la France sera mahométane”
Elle disait aussi voire des évêques qui rallieraient cette religion “non pas au deuxième appel mais dès le premier appel”
Dans ses extases elle a également annoncé l’apostasie et le schisme dans l’Eglise ,l’effondrement de ROME , les rouges au secours de la France (ça c’est très curieux) ,un roi inconnu sauveur de la France (le grand monarque),l’extinction puis la résurrection de l’Eglise,pillages ,carnages et châtiments d’ordre climatiques et sismiques .

Enguerran

Oui merci pour cette info, c’est effrayant ! La France devient mahométane à cause de son apostasie, de l’absence de volonté de convertir qui abîme l’Eglise, y compris chez les traditionnalistes qui ne font pas grand chose pour convertir les musulmans. Quant aux autres malheurs, carnages, bouleversements climatiques, pillages ils ont commencé et ne finiront pas ; les chrétiens d’Orient subissent des carnages depuis plus de mille ans. Et à cause de l’incompétence, superficialité, légèreté des occidentaux, c’est ce qui nous attend. Il faut néanmoins prier et agir tous les jours contre cette islamisation et cette course vers l’abîme.

petit

Oui ,même chez les tradis ,quand ils parlent de l’islam (ils en parlent très très peu)c’est pas clair ,ils sont nombrilistes .
C’est pourtant pas compliqué de comprendre que tous ceux qui n’adorent pas Jésus comme vrai Dieu , deuxième personne de la Sainte Trinité , et vrai Homme , ne peuvent pas prétendre adorer Dieu .

Enguerran

Tous ce que font les hommes, ce n’est pas Dieu qui le fait. Le libre arbitre permet aux hommes de s’opposer à la volonté de Dieu qui n’est pas systématiquement faite sur la Terre hélas. L’arrivée massive des musulmans en Europe, le développement et l’invasion de l’islamisme, la conversion de baptisés à l’islam ne sont pas voulus par le Christ !
D’ailleurs, ils ne viennent pas en “terres chrétiennes” car précisément nos terres ne le sont plus et donc il y a assez peu de chance qu’il y ait énormément de convertis et le Seigneur le sait très bien, dont l’Eglise n’applique plus le commandement de faire des disciples de toutes les nations à quelques exceptions près comme l’admirable Père Guy Pagès ! L’islamisation et les souffrances qui vont s’ensuivre sont les conséquences de l’apostasie de l’Europe de même que les 2 millions de morts de la France sont la conséquence de la révolution ou que la guerre de 1914 et son holocauste de Français a suivi de près de 1905 (comme par hasard en 1914 une guerre qui saigne le peuple français principalement !). Ce n’est même pas forcément un châtiment divin mais la conséquence des comportements iréniques et donc orgueilleux car l’irénisme procède de l’orgueil et de la confiance exagérée en soi et l’avenir.

dany

Les juifs considèrent également le christianisme comme une fausse religion et les chrétiens sont des goyim destinés à servir les maîtres juifs.
De ce point de vue islam = judaïsme.
Les juifs prévoient de nous traiter comme les musulmans : en esclaves.
Heureusement que les nations chértiennes sont pour le moment les plus puissantes.

anthony fabre

dany,
Ce que vous dites n’est pas faux dans la mesure ou le judaisme talmudique a pris son essort au 2 ème siècle avant Jésus-Christ.
En gros les pharisiens ( les talmudistes ) attendaient un messie totalement humain qui viendrait avec une armée , combattre et vaincre les romains.
Les pharisiens, les saducéens et les zélotes y croyaient dur comme fer.
Et comme cela ne s’est pas du tout passé comme l’espéraient les pharisiens, ils leur fallaient trouver un moyen de reconquérir Jérusalem et toute la judée.
C’est à ce moment que ces judéo-nazaréens, considérés hérétiques, à la fois par les juifs de la torah et les chrétiens ,vont trouver dans les arabes , un moyen de prendre leur revanche et assoir leur pouvoir grace aux armées arabes.
Pour cela, ils ont inventé une pseudo-parenté des arabes avec ismael.
Cela a tellement bien fonctionné que les arabes se trouvèrent une nouvelle religion qui pouvait tous les unifier afin de dominer le monde. Cette “religion” ( l’islam ),issue de l’ébionisme ( talmudo-cabalisme ). était née au 7ème siècle.
C’est pourquoi, il y a tellement de similarités entre le judaisme et l’islam.
Ces 2 religions refusent de reconnaitre la divine mission de notre Seigneur Jésus-Christ.
Dans le talmud , les goym ( en l’occurrence les chrétiens ) sont des animaux.
Dans le coran, les chrétiens ne sont que souillures, pires des betes.
Le coran, fonctionnant sur le logiciel du judaisme talmudique, on retrouve cette meme haine du chrétien , dans le talmud et dans le coran.

petit

dany
Pour en savoir plus sur les juifs ,regardez cette confession d’un ancien financier hollandais.
Pendant les 20 premières minutes il raconte comment il blanchissait de l’argent dans les banques et les paradis fiscaux ensuite il nous dit comment et qui l’a entrainé vers des orgies lucifériennes

Enguerran

Ce type d’activité n’est pas du tout propre aux juifs. Dans le royaume très chrétien, au plus niveau du pouvoir, à l’époque du régent par exemple et avant l’arrivée de la franc-maçonnerie, des prêtres défroqués et des nobles dégénérés pratiquaient des messes noires et autres orgies sataniques… Avec la bénédiction d’un cardinal athée… Prendre la partie pour le tout est une erreur ; il faut critiquer le talmud et le judaïsme rabbinique si on est catholique mais ne pas tomber dans l’antisémitisme, haine raciale dissimulée sous des faux raisonnements, qui confond la partie et le tout pour justifier la haine (qui n’est jamais justifiable) à l’égard de gens qui ignorent autant que la plupart des baptisés le contenu de leur religion. Prions donc pour la conversion de tous, juifs rabbiniques, musulmans et aussi nous-mêmes qui pratiquons insuffisamment la charité.

petit

Enguerran
Comment se fait il qu’avec les musulmans vous preniez la partie pour le tout (ce sont les textes du coran qui poussent les musulmans dans des actions mauvaises ,il n’y a donc pas de bons musulmans ,il n’y a que des musulmans),par contre avec les juifs vous avez un raisonnement inverse .
Quand sur ce site nous parlons des horreurs commises par des musulmans ,sommes nous islamophobes ?
L’abbé Pagès ne cesse pas de dire que quand des musulmans font le mal ,ils le font à cause de ce qu’il y a d’écrit dans le coran et à l’exemple de Mahomet ;y a t-il de la haine en disant cela ?
Pourquoi serions nous ANTISEMITES quand nous parlons des horreurs perpétrées par des juifs ?
Ne commettent-ils pas eux aussi le mal à cause du Talmud ?
Pourquoi ce deux poids deux mesures ???
Vous subissez la propagande de victimisation de ces gens là ,vous tombez dans le panneau et empêchez toute réflexion constructive.

Enguerran

Pas du tout ; pour les musulmans, je ne prends absolument pas la partie pour le tout du tout : beaucoup voire la grande majorité sont de braves gens, qui ignorent les commandements de l’islam ou qui y résistent du fait de leur conscience et de leur libre arbitre. Tous ne sont pas des islamistes ou des djihadistes évidemment. En revanche, la différence est dans la prétendue nature, le contenu et l’influence concrète des textes ; quelques éléments d’analyse pour alimenter la réflexion :
-le Coran est dit incréé, parole de Dieu infaillible ; pas la Bible ni le Talmud, ce dernier étant une compilation indigeste et contradictoires de vénérables traditions évoquées par Drach mais aussi de choses étranges voire horribles mais qui ne s’imposent avec le même degré d’obligation que la parole d’Allah ;
-l’islam reprend les idées fausses du judéo-nazaréisme mais en pire et les rend beaucoup plus dangereuses : au rêve de conquête de la seule terre sainte des judéo-nazaréens, l’islam a ajouté la conquête du monde entier; et les ajouts faits au Coran par rapport aux textes initiaux des judéo-nazaréens par les califes pour légitimer leur soif de pouvoir vont dans le sens de plus d’oppression, plus de violence, plus d’inégalité entre femmes et hommes, plus de bestialité sexuelle, plus de cruauté !
– Le Coran veut obliger les chrétiens à devenir musulmans mais pas le Talmud à devenir juifs ; au contraire, les juifs rabbiniques veulent peu de convertis et tant mieux. Qu’éventuellement ils nous méprisent ne doit que nous indifférer ; alors que la volonté de conversion à l’islam doit beaucoup inquiéter.
– Ce n’est pas la culture juive qui conduit à une culture de la violence et de la cruauté dans nos banlieues ; la tradition islamiste justifie la violence, la banalise, la justifie et impose le règne de la force. Cela n’a rien à voir.
– Sous l’influence du christianisme, le judaïsme s’est à certains égards civilisé ; il a par exemple renoncé à la polygamie et à la lapidation des femmes. On en est loin avec l’islam.
– L’islam est plus dangereux que le communisme pour le christianisme car les chrétiens qui ont subi le communisme ont pu s’en sortir : demander aux chrétiens du Maghreb, de Syrie, d’Irak, d’Egypte, ou à ce qu’il en reste si on revient facilement de l’islam.
– Ceux qui ont peur de l’islam ont raison car le risque est qu’avec le grand remplacement la population française soit changée ; alors qui combattent les juifs combattent des moulins à vent : la décadence de l’Occident a d’abord avoir avec la décadence des Occidentaux, des Européens de souche, qui sont des traîtres, des apostats, des inconscients iréniques et naïfs, des gens sans piété filiale ni religieuse. Ceux qui accusent les Juifs d’être les responsables de notre décadence mentent : pour chaque juif impliqué dans la décadence, on trouvera sans mal 10 voire 100 non-juifs au moins tout aussi responsables (quand on parle de l’avortement, certains citent toujours Veil en oubliant que c’est Giscard qui l’a voulu et est allé la chercher et surtout que ce sont des millions de français qui ont confirmé ces lois par leur vote : eux sont les responsables, c’est triste mais comme çà). Les antisémites font des goïm des êtres naïfs et sans responsabilité et ils les exonèrent de leur immoralité et culpabilité propre en chargeant les juifs. Chacun est responsable de ses actes, mettre sur le dos des Juifs la folie occidentale actuelle est injuste, faux. Il ne s’agit pas de défendre le judaïsme rabbinique qu’il faut aussi démonter mais il faut distinguer le peuple juif et la fausse religion construite après le Christ d’une part (ceci est valable avec les musulmans également) ; et d’autre part, bien mesurer que dans l’échelle de la dangerosité concrète pour l’avenir du christianisme, il n’y aucune mesure entre les deux phénomènes. Sans l’islam, quasiment le monde entier serait devenu chrétien. C’est du relativisme de mettre un signe égal entre les deux phénomènes. Il faut analyser, hiérarchiser, préciser et adapter les réponses aux différentes questions et ne pas dire tout est pareil. Rien à voir avec la victimisation, ce n’est pas le sujet.

petit

Enguerran
Dans cet épisode de la vie de Jésus relaté par Matthieu 15.21-28 (jeter le pain des enfants d’Israël aux petits chiens) , en général nous ne retenons que l’idée du bienfait accordé à une païenne en raison de sa grande foi.
Mais cet épisode nous rappelle en même temps, que Jésus ,au départ, n’était venu QUE pour les Juifs ,Il était le Messie déjà promis à Abraham deux mille ans plus tôt et encore promis à Moïse et toujours annoncé par les prophètes.
“JE N’AI ETE ENVOYE QUE POUR LES BREBIS PERDUES DE LA MAISON D’ISRAËL”
” IL N’EST PAS BIEN DE PRENDRE LE PAIN DES ENFANTS D’ISRAËL ET DE LE JETER AUX PETITS CHIENS”
Dieu ne se renie pas c’est le peuple d’Israël qui devait nous guider ,c’est lui qui par sa conversion devra nous sauver.
C’est au peuple d’Israël que Dieu a donné d’énormes talents ,ces talents il les a mis au service du mal ,il a pris le contrôle matériel du monde ,alors que Dieu voulait qu’il en prenne le contrôle spirituel ,qu’il soit le gardien de ses commandements ,le gendarme du monde.
Jusqu’à présent ce peuple n’a pas cessé de lutter contre le Messie qui lui était promis ,tous les juifs l’attendent encore ,témoin cette prière publique pour hâter la venue du Messie demandée par eux en septembre 2012 (si ma mémoire est bonne ou 2014 ?)
Ce peuple qui a demandé que le sang du Christ retombe sur lui et ses enfants ,a été à l’origine de toutes les guerres ,de toutes les révolutions ,de tous les complots à travers le monde ,il a ce pouvoir à travers l’argent qu’il possède en masse et dont il en contrôle complètement les circuits .
L’islam est une création juive ,les maitres et les manipulateurs des musulmans sont les juifs ,ils s’en servent pour leurs basses besognes et notamment la destruction de la civilisation chrétienne et de l’Eglise.
Vous me rétorquerez que les musulmans combattent les juifs ,mais ça ne contrarie en rien leurs plans ,bien au contraire ,ça forge la solidarité entre les juifs.
L’interaction entre judaïsme et islam est de même nature que l’apparente opposition entre capitalisme et communisme ,le communisme et sa déclinaison socialiste viennent nourrir le capitalisme , les deux étant d’ailleurs des créations juives.
Ce peuple d’Israël qui aujourd’hui conduit le monde à sa perte aussi bien matérielle que spirituelle sera celui qui devra relever le désastre quand il se rendra compte de sa méprise.
Y a t-il quoi que ce soit d’antisémite dans ces propos ?
Je ne fais que rappeler la volonté première de Dieu pour ce peuple ,c’est à dire que le salut du monde passera par eux ( après leur conversion) .
Comment pourrait-on vouloir tuer ceux qui sont censés nous sauver?

Enguerran

La règle d’or éthique (« Ce que tu ne voudrais pas que l’on te fît, ne l’inflige pas à autrui. C’est là toute la Torah, le reste n’est que commentaire. Maintenant, va et étudie. » dit Hillel dont l’élève Gamaliel finit par se convertir au christianisme) est présente chez les Juifs rabbiniques même si elle n’est présentée dans sa forme parfaitement accomplie par le Christ ( « Toutes les choses donc que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-les-leur, vous aussi, de même ; car c’est là la loi et les prophètes. »). Et elle s’applique aux goyim (mot traduit par gentil et qui n’a rien de péjoratif).

Il faut lire l’immense savant converti Paul Drach qui montre bien que dans la tradition orale juive se mélangent des enseignements anciens et justes remontant à Moïse et confirmant le christianisme (et que les chrétiens ignorent souvent) et des superstitions, aberrations voire des horreurs ajoutées après le Christ qu’il faut dénoncer avec force bien sûr. Paul Drach et des théologiens chrétiens savent faire cette distinction.

Les juifs rabbiniques eux-mêmes reconnaissent que le Talmud contient des contradictions du fait qu’il a des auteurs et donc des avis différents, c’est même l’objet d’une discipline appelée le “Pilpoul” de concilier ces contradictions énormes, discipline parfois interdite car reconnue vaine… Le talmud est discuté en permanence et non seulement il n’est pas aussi connu par les Juifs que le Coran par les musulmans, mais il est reconnu pour œuvre humaine discutable alors que le Coran est divinisé et n’aurait pas été créé. La vérité oblige à le dire, il ne faut jamais la trahir. Voir dans chaque rabbin croisé dans la rue un homme qui veut faire de vous un esclave n’est pas conforme à la vérité. Il est vrai que les Juifs orthodoxes pensent qu’une fois le Messie arrivé, les Juifs seront ses interprètes et que les goïm demanderont à être enseignés par ce “peuple de prêtres” qui sera traité avec les égards correspondants : c’est une forme d’ethnocentrisme peu démocratique qui peut dans certains cas (qu’il ne faut pas généraliser) confiner à une forme de mépris des goyim, c’est exact. Mais il n’y a pas de projet politico-religieux de conquête mondiale comme dans l’islam qui est un mondialisme et surtout pas de volonté de nous convertir. D’ailleurs s’il y a bien des gens qui n’ont pas intérêt à l’islamisation de la France, ce sont les juifs rabbiniques qui fuient les banlieues ! Il ne faut pas les rendre responsables des travers de la majorité du peuple.

Mais il est totalement vrai qu’il y a beaucoup de points communs entre judaïsme rabbinique et islam dans la mesure où l’islam est né d’une secte judéo-nazaréenne qui tout en dénonçant le judaïsme rabbinique avec virulence présentait des points communs avec lui, notamment l’idée d’un messie temporel et conquérant. Mais de ce point de vue le judaïsme rabbinique moderne s’est amélioré sous l’influence du christianisme car il a renoncé à vouloir conquérir le monde par la force et proclame que l’étude de la Torah est plus importante que la possession de la Terre sainte. C’est pourquoi il y a aujourd’hui un courant juif rabbinique hostile au sionisme. Mais l’islam n’est pas l’idéologie judéo-nazaréenne, il est plus dangereux en ce sens qu’il ne veut pas seulement conquérir la Terre sainte mais le monde entier (ce sont les califes qui ont endurci, radicalisé, bestialisé davantage et rendu plus cruel le judéo-nazaréisme quand ils se sont débarrassés des judéo-nazaréens) ! Si possible, essayons de parler de ces sujets difficiles avec nuance, précision et érudition, nuance érudite qui n’exclut en rien la prise de position claire et nette mais permet de hiérarchiser les enjeux et les problèmes. Car la nuance, la précision, l’érudition donnent de la force au propos au contraire des formules trop simples, certes tentantes qui se retournent contre les bonnes intentions qui les motivent.

petit

Enguerran
Il y a certes différents courants de pensées chez les juifs ,comme d’ailleurs dans toutes les religions au fil du temps ,mais néanmoins l’esprit “peuple élu” demeure vivace dans tous les courants .
Qui a crée la réserve fédérale américaine (FED)?
Quels banquiers ont financé Hitler et Staline?
Après qui le Christ a t-il poussé sa plus grande colère ?
Qui a trahis le Christ pour de l’argent ?
La plus grande ruse de Satan n’est elle pas de faire croire qu’il n’existe pas ?

petit

Les protocoles des sages de Sion dont il est question dans la vidéo précédente.
Ces textes viennent corroborer ce que raconte ce financier repentit

Enguerran

Les protocoles sont des faux, c’est prouvé et archi prouvé. Servons la Vérité et ne nous encombrons pas de choses fausses, nous affaiblissons la cause de la Vérité.

petit

Enguerran
Beaucoup de gens ,à l’usage, disent pourtant le contraire de ce que vous affirmez.
Il n’empêche que ce qui se passe aujourd’hui est un parfait copié collé de ce qui est annoncé dans ces protocoles .

dany

Nous avons 95% des juifs qui sont orthoxes. Quand nous suivons les dires des rabbins orthodoxes (voir le dernier livre édité récemment en israël par des rabbins très influents et populaires, la torah du roi), désolé mais ils considèrent les chrétiens comme des êtres inférieurs aux juifs. Ils prétendent que les juifs ne devraient avoir aucun état d’âme à les exploiter et les tuer au besoin. L’état d’israël est un des seuls états qui interdit le mariage entre un juif et un non-juif qui est l’être inférieur (ils ont masqué le problème en demandant préalablement le mariage religieux ce qui est bien-entendu impossible).
Les protocoles de sion ont peut-être été déclarés faux mais par qui ?
N’empêche que dans les faits ils semblent être en exécution comme l’a relevé Petit.
Il ressort que nous chrétiens respectons les juifs car la sainte vierge ainsi que tous les premiers apôtres sont de race juive.
Mais ce qu’il nous revient moralement de combattre c’est le sionisme qui est une doctrine dangereuse pour l’humanité au même titre que le jihadisme musulman.

Enguerran

Tout le passage sur la confusion entre étranger et hôte, mériterait d’être envoyé à tous les fidèles, prêtres, évêques d’Europe et même au pape. La mauvaise traduction de xenos est volontaire car dans son contexte et en voyant que le latin traduit hospes, on voit bien qu’il n’est pas question de migrant ou d’étranger imposant sa présence définitive sans invitation, ce qui est la définition d’envahisseur ! Il n’y a pas d’obligation à former des attelages disparates avec les infidèles, pas de droit à renoncer à convertir le monde et les musulmans, pas de vertu à apostasier, trahir sa religion et ses ancêtres et à se laisser envahir par une idéologie de mort et de haine. Bravo pour ce texte admirable.

Pour ce qui est des espérances de Paul sur ses frères de race, elles peuvent néanmoins être comprises comme de nature prophétique, par exemple Saint Augustin le comprend bien ainsi : La Cité de Dieu, XX, 30, 5 : “Voilà donc les choses qui arriveront en ce jugement ou vers cette époque : l’avènement d’Elie, la conversion des juifs la persécution de l’Antéchrist, la venue de Jésus-Christ (…). Il faut croire que toutes ces choses arriveront mais comment et en quel ordre ?” On peut donc espérer que la conversion des Juifs précédera le retour du Christ mais Paul semble y croire ; quand il parle de sauver au moins quelques uns, il parle de ceux de son époque et pas de ceux de la fin des temps qui seront confrontés à l’Antéchrist puis au Christ ! Car l’Antéchrist dont on peut présumer qu’il sera le tyran du mondialisme prônera des choses tellement contraires à la Tora qu’il est probable que bien des juifs les rejettent avant de se rallier au Christ à son retour ; il suffit de voir leur réaction quand les mondialistes prétendent imposer une gay pride à Jérusalem !

Pour les juifs d’aujourd’hui, il est bien de parler de juifs rabbiniques et non de juifs tout court car le judaïsme rabbinique n’est pas le judaïsme antique dont le christianisme est le seul héritier ; à bon droit, les chrétiens pourraient se dire juifs ou israélites véritables ou selon l’Esprit et d’ailleurs l’Église est Israël selon l’Esprit. L’Église en ce sens est peuple élu selon l’Esprit mais pas selon la chair car l’élection selon la chair d’Israël appartient toujours au peuple hébreu, les papes l’ont rappelé récemment, “les promesses Dieu sont sans repentance” et saint Paul rappelle aux goïm qui seraient tentés de s’enfler d’orgueil : “Leur infidélité va-t-elle annuler la fidélité de Dieu ? Certes non ! (Rm 3, 3)” et : “toi, olivier sauvage tu as été greffé parmi les branches restantes, pour avoir part avec elles à la richesse de la racine, ne va pas faire le fier ! (Rm 11, 7).” Jésus lui-même rappelle à la cananéenne et la samaritaine d’une part la primauté établie par Dieu (dont certes des Juifs égarés par l’orgueil tirent un mépris malfaisant contre les non juifs), d’autre part que le salut vient des Juifs pour lesquels seul il est venu ; mais comme l’explique saint Paul le refus des chefs juifs (et encore d’une minorité selon le Père Gallez qui souligne que la diaspora s’est massivement convertie au Christ : voir la note 30 du lien suivant : http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/racines-historiques-de-l_islam-et-islamologie.pdf), a permis aux apôtres de se tourner vers les non juifs et de travailler au salut de tous selon le plan de Dieu. On peut certes dire que les choses auraient pu se passer autrement, que les chefs juifs auraient pur proclamer Jésus roi, mais Dieu dans Sa prescience savait qu’il en serait autrement. Il est utile pour convertir nos frères juifs et témoigner de la vérité de coupler systématiquement la critique théologique du judaïsme rabbinique d’une critique éthique de l’antisémitisme, antijudaïsme racial, qui procède du démon selon la formule de saint Bernard récemment reprise par saint Jean Paul II et qui projette sur le peuple juif dans sa globalité les mauvaises tendances de quelques uns de ses membres.

Claire

“la prophétie : « Mais Moi, Je viendrai rassembler toutes les nations
et toutes les langues”
fait peur au diable
qui s’ingénie à créer un gouvernement mondial, une religion mondiale.
Et au niveau de chaque nation, le fait de dire -notre nation- devient insupportable à beaucoup.

andré tardelli

Claire,
Quasiment tous les chefs d’Etats et de gouvernement , ainsi que les rois et reines de la terre ont déjà fait allégeance au prince de ce monde.
Le gouvernement mondial existe de facto grace à ses oficines mondialistes : Union européenne, OTAN , OMS, UNESCO, OMC, CFR, ONU, BILDERBERG, la finance internationale mondialiste chargée de ruiner les Etats et les peuples.
Il y a aussi L’Union Pacific, l’Union Africaine, l’ALENA ( l’Union Mexique-USA-Canada ).
Toutes ces officines mondialistes tiennent les Etats enchainés par LA DETTE entretenue par les banques d’affaires.
Une fois que les Etats seront totalement ruinés par la dette, le gouvernement mondiale annoncera officiellement que les Etats n’existent plus désormais et que les peuples devront faire allégeance à l’antéchrist qui sera à la tete de ce gouvernement mondial.
Ceux qui feront allégeance , recevront une marque ( implants électronique ) pour pouvoir continuer à fonctionner économiquement.
Ceux qui refuseront de faire allégeance , verront leurs comptes en banque bloqués, et ne pourront plus fonctionner sur le plan économique.

petit

André tardelli
Et que devient l’Eglise catholique dans ce grand bazar ,cette Eglise dont l’un de ses chefs , Benoit XVI , avait appelé de ses voeux une gouvernance mondiale???

Claire

Petit,
En parlant d’un nouvel ordre mondial, le Pape Benoît XVI, indique un nouvel ordre mondial,
mais selon les valeurs évangéliques.

andré tardelli

petit,
Je suis tout-à-fait d’accord avec vous.
Certains prélats catholiques ont volontairement entretenu la confusion concernant le vrai Jésus de la bible et le faux jésus du coran.

EUCHARISTIEN

Oui, Claire, je suis d’accord avec vous !
Benoît XVI parle d’un Nouvel Ordre Mondial selon la vision chrétienne et non selon celle des lobbys et franc-maçons.

Anthony

Un autre bon rappel biblique
Ecclésiastique (Siracide) 11, 27-32 :
27 N’introduis pas tout le monde dans ta maison, car les embûches de l’homme trompeur sont nombreuses.
28 Comme la perdrix de chasse dans sa cage, ainsi est le cœur de l’orgueilleux ; et, comme l’espion, il guette la ruine.
29 Changeant le bien en mal, il dresse des pièges, et il imprime une tache à ce qu’il y a de plus pur.
30 Une étincelle produit beaucoup de charbon ; ainsi le pécheur cherche insidieusement à répandre le sang.
31 Prends garde au méchant, — car il ourdit le mal, — de peur qu’il ne t’imprime une flétrissure ineffaçable.
32 Donne entrée chez toi à l’étranger, et il te renversera en excitant des troubles, et il t’aliénera les gens de ta maison.

Enguerran

Excellente citation qu’il faut partager et envoyer et faire connaître à tous, prêtres, évêques, fidèles en l’accompagnant sur un rappel de la mauvaise traduction de xenos par étranger alors que la signification est clairement hôte, visiteur de passage et non étranger envahisseur.

Claire

Merci Père Guy Pagès pour cette Homélie qui remet toute chose à sa place.
Il faut que chacun la recommande à ses amis Catholiques qui ne savent plus placer Jésus à la première place et sont prêts à dire que “les musulmans adorent le Dieu unique”
ou encore qu’ils ” vénèrent Jésus, comme nous”.

petit

Claire
Quand les catholiques disent que les musulmans adorent le Dieu unique ou qu’ils vénèrent Jésus comme nous ,ils ne l’ont pas inventé ,c’est la hiérarchie catholique qui leur a “fourré”ça dans le crâne ,ça ne vient pas de nulle part ,c’est une nouveauté pour coller à l’air du temps.
C’est très curieux ,le comportement de l’Eglise actuellement est un copié collé exact du comportement des pharisiens .
Voila ce que nous trouvons sur WIKIPEDIA :
“les pharisiens choisissent d’innover dans la pratique de la halakha ,pour rester en phase avec les nouvelles conditions de vie (environ une petite centaine d’années avant la naissance de Notre Seigneur)
Ils adaptent les vieux codes aux situations nouvelles,ils admettent la validité d’une approche évolutive de l’interprétation de la loi”

petit

Claire
Non… takia,diversion ,enfumage.
Ce n’est pas construire une mosquée qui indique une conversion ,c’est le baptème !
C’est une église avec une croix qui conduit vers Jésus.

Claire

Petit,
cela a été ma pensée aussi à première lecture de l’article, mais il vaut mieux
ces termes que des insultes.
Et puis La Vierge Marie pourra peut-être aussi agir ! prions le chapelet !

Rappelons que Muslim 1068 précise que “l’islam est apparu comme une chose étrange et qu’il disparaîtra de même, et alors les musulmans s’adresseront aux Chrétiens.

anthony fabre

Claire,
Dieu n’a pas oublié les musulmans.
Des millions de musulmans se tournent vers le christianisme.
La raison de ces conversions est que Jésus se révèlent souvent aux musulmans par des reves.
Dans la tradition islamique , les reves ont une certaine importance.
De plus, depuis les horreurs de daesh, al shebab, la qaida, aqmi et les milliers d’attentats commis depuis 2001, les musulmans commencent à se poser des questions sur l’islam.
Surtout que dans les hadiths , il est écrit que l’islam repartira comme il est venu, comme un étranger.
De plus , avec le multimédia et internet, les oulémas musulmans ne peuvent plus cacher la face sombre du coran et des hadiths.

christian d’orphac

petit,
Ce que vous dites est tout-à-fait exact.
Il y a comme une connivence entre les autorités catholiques et l’islam.
Le SRI ( service des relations avec l’islam ) n’est qu’une des nombreuses entreprises oecuméniques envers les musulmans.
Les musulmans ont besoin d’etre évangélisés.
Les chrétiens et les musulmans n’adorent pas le meme Dieu.
Le dieu musulman est un dieu sorti du talmud babylonien, et qui est antichrétien.

Mimajo

On cite souvent “L’Hospitalité d’Abraham” comme modèle à l’accueil de l’étranger, sauf qu’on oublie de dire que dans la tradition de ces cultures d’hospitalité du désert aucun hôte ou étranger n’aurait pu, comme le coucou, faire son nid dans la tente de celui qui l’accueillait, car il aurait été rapidement mis à mort. Être accueilli en étant voyageur étranger de passage comportait des devoirs d’une forme de soumission aux règles d’hospitalité en vigueur sous la tente de celui qui vous faisait l’honneur de vous accueillir. Même de nos jours, aucun voyageur, accueilli sous la tente d’un bédouin, en Jordanie ou Arabie. ne se comporterait avec arrogance et mépris envers celui qui lui offre l’hospitalité, car ses jours seraient comptés.

Claire

Mimajo,
Vous avez tout à fait raison.
Actuellement certains catholiques vantent tellement l’hospitalité des musulmans
et leur mode de vie fraternel (entre eux)
qu’ils pensent qu’il faut leur ouvrir nos portes.
J’ai connu le cas de quelqu’un qui s’est fait envahir par des musulmans qui mangeaient, dormaient, faisaient la fête avec lui, débauche homosexuelle, et qui l’ont laissé dans une profonde misère, à la rue.

tonino

Non seulement Jésus est venu accomplir la loi, mais par son sacrifice sur la croix
( le voile du temple s’est déchiré de haut en bas), Jésus a brisé le mur de séparation entre juifs et non-juifs, de sorte que si nous croyons en Jésus et que nous soyons baptisés, nous sommes sauvés.
Ce Dieu d’israel est venu en chair , et son nom est Yeshua, Jésus, car il a voulu payer le prix du sang pour nous racheter et nous sauver de la damnation éternelle.
Les samaritains étaient méprisés des juifs, pourtant beaucoup de samaritains ont cru en Jésus et ont pris le baptème.
Un eunuque éthiopien a cru en Jésus et s’est fait baptiser par philippe.
Meme marie-de magdala, femme au lourd passé a cru en Jésus et a été sauvée.
Jésus est l’Alpha et l’Oméga. Il n’y a de salut en aucun autre.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.