Le musulman est procureur, juge et bourreau de sa femme (Coran 4.34)…

Montpellier : « C’est ma femme, j’ai le droit de la battre »

Un équipage de policiers de la Sécurité publique appartenant à la brigade anticriminalité (BAC) de Montpellier en patrouille mardi 23 août (2016) vers 7h15 dans la rue de Bugarel, entre l’avenue de Toulouse et le quartier d’Ovalie est tombé sur une scène de violences sur la voie publique : un homme tabassait une femme.

Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un habitant du quartier de 26 ans qui corrigeait violemment sa concubine en pleine rue. Il a lancé aux policiers, « C’est ma femme, j’ai le droit de la battre » (sic) et s’est rebellé lors de son interpellation. Il a été conduit au commissariat central et placé en garde à vue. La fouille sur lui a été positive et a aggravé son cas : il était porteur d’un couteau Opinel et de quelques grammes de résine de cannabis. Il sera jugé en octobre devant le tribunal correctionnel de Montpellier.

Source

Tutoriel maquillage pour femmes battues dans une émission marocaine (vidéo)

« Le vert est utilisé à l’aide d’un pinceau pour camoufler la partie rougeâtre », « un correcteur orange puis jaune » pour recouvrir l’oeil au beurre noir… La chaîne publique marocaine 2M a diffusé, mercredi 23 novembre 2016, une séquence de conseils de maquillage pour cacher les ecchymoses des femmes battues.

On pouvait y voir une femme au visage faussement tuméfié, assise dans un fauteuil. Ce ne sont que des « effets cinématographiques », et non de vraies blessures, expliquait alors la présentatrice.

Diffusée mercredi matin, la séquence est passée inaperçue. Mais l’émission, mise en ligne sur le site internet de la chaîne, le lendemain, a été repérée par des internautes. Une foule de commentaires outragés a été postée sur les réseaux sociaux, à l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, vendredi 25 novembre.

Dans un communiqué diffusé vendredi, la direction de 2M a jugé la « rubrique complètement inappropriée » et présenté « ses excuses les plus sincères pour cette erreur d’appréciation, (…) compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet ». La séquence a été retirée du site de la chaîne.

Source: FranceTvInfo

6a00d8341c60bf53ef01156fc99965970c-500wi