Loué soit Jésus Christ, Sa paix soit avec vous !

Il y a une expérience que j’aimerais que tout le monde ait faite au moins une fois : celle de se rendre compte que nous sommes vivants, que nous existons !
C’est fantastique ! On aurait pu ne pas exister ! Notre vie n’est pas nécessaire ! Avant d’avoir été conçus, nous n’existions pas ! Et lorsque nos parents se sont unis, il y avait des milliards de chances que se soit un autre être humain que nous qui commence à exister ! Et cela a été nous ! C’est fantastique ! Nous aurions pu ne pas être, et nous sommes ! 

Dès lors, comment ne pas se réjouir de participer à cette grande aventure de l’existence dans laquelle nous pouvons apporter quelque chose de nouveau, de personnel, d’original, quelque chose de beau, de vrai, de bien, à la mesure de notre liberté et de notre volonté. Quelque chose qui aurait pu ne pas être, et qui grâce à nous, sera ! C’est fantastique ! Comment ne pas se retourner vers Celui qui nous donne, en ce moment, la vie, pour Lui dire : Merci ! ?
Je ne parle pas de nos parents, qui ne nous ont pas donné la vie, mais qui nous l’ont transmise, car eux-mêmes l’ont reçue de leurs propres parents, et ainsi jusqu’à Celui qui donne la vie, Celui qui est l’origine, la cause de notre vie. Il n’est pas une force obscure, Il n’est pas une énergie impersonnelle que l’on pourrait exploiter, manipuler au gré de quelques connaissances ésotériques comme l’imagine le New age.

Il est quelqu’un qui S’est révélé dans notre histoire : Jésus- Christ ! L’Amour qui donne la vie, gratuitement, et qui attend en retour que nous Lui donnions notre vie, comme Il nous l’a donnée Lui-même.  Lui qui est la cause et la raison de notre existence, et donc à qui nous pouvons nous abandonner avec confiance comme à notre père. Si en ce moment, qui que nous soyons et dans quelque situation que nous soyons, Dieu nous donne la vie, c’est parce que cela est bon. Dieu dit qu’il est bon que tu sois. Il t’aime, sans quoi Il ne te donnerait pas d’être. Telle est la preuve de Son amour : Il te donne d’exister. J’aurais pu faire que tu ne sois pas et J’ai voulu que tu sois…
C’est fantastique d’être aimés à ce point ! Nous Lui devons tout ce que nous sommes !

Dès lors, comment ne pas descendre au fond de soi-même, dans son cœur, à la racine de ce que nous sommes, là où nous commençons à exister, pour essayer de toucher du doigt Celui qui, en ce moment, nous donne l’existence, et Lui dire : « Merci, Père ! Je t’aime ! ». Alors, notre vie offerte à la Sienne, unie à la Sienne, nous permet de communier à la vie même de Dieu…