Liberté politique recommande “Judas est-il en Enfer ?”


 width=

 

M. François Billot de Lochner, président de l’excellent site Liberté Politique, ayant la vocation d’éclairer et guider le cours des événements à la lumière de la Doctrine sociale de l’Eglise, a voulu faire connaître le dernier livre de l’abbé Guy Pagès : Judas est-il en Enfer ?

Si vous avez connu dans votre vie une souffrance terrible telle que la perte d’un conjoint que vous adoriez, d’un enfant…, connu l’une de ces douleurs qui vous clouent au sol, vous avez alors, dans une bien faible mesure, une infime mesure, fait l’expérience de l’enfer.

Car celui-ci n’est autre que la réalisation du manque, de l’absence définitive de l’être cher qui fait basculer votre vie dans un abîme sans fond… 

Ici il s’agit de Dieu, de l’amour infini qu’il porte à chacun d’entre nous, qui que nous soyons, quoi que nous ayons fait dans notre vie.

L’âme qui, Lui ayant tourné le dos toute sa vie, refuse Son amour, Le laissant tel un mendiant à la porte de sa maison par une nuit glaciale d’hiver, réalise alors, à la mort, avec effroi, ce à quoi elle a renoncé pour l’éternité. 

Mais il est alors trop tard et l’immensité de cet amour lui est révélée en même qu’elle fait l’expérience de la perte définitive à laquelle elle a consenti… 

Imaginez simplement que vous avez jeté le ticket gagnant d’ Euromillions et vous n’aurez là qu’une bien faible et ridicule idée du désespoir qui sera le vôtre. Car l’argent ne fait pas le bonheur et vous le savez bien !

Alors que l’amour infini, celui de Dieu pour chacun d’entre nous, est le bien suprême vers lequel nous devons tendre de toutes nos forces ! 

 __________________________________________________________________________

 En ce centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Fatima au Portugal, où elle a montré l’Enfer aux trois enfants, l’abbé Guy Pagès publie « Judas est-il en Enfer ? ».

Il est persuadé que si la Vierge est venue nous montrer l’Enfer, c’est parce qu’elle savait que le rappel de ce dogme allait nous être nécessaire.

Et en effet, la pensée de l’Enfer est aujourd’hui aussi absente de l’univers mental des chrétiens qu’elle est présente en celui des musulmans…  

Y aurait-il dans la disproportion entre les deux la raison de l’affaiblissement de la Foi en Occident et de l’invasion de celui-ci par l’islam ? 

L’abbé Pagès nous invite, avec une impressionnante liberté et lucidité, à revisiter ce dogme et à partager sa conviction, aussi tragique que remplie d’espérance : si les gens savaient qu’ils vont en Enfer, ils changeraient de vie…

« Si nous n’acceptons pas d’avouer qu’en un sens notre salut éternel n’est pas assuré, c’est que nous refusons d’avoir confiance.

S’il est devenu presque impossible de parler de l’Enfer aux chrétiens, ce n’est pas parce qu’ils ont peur, mais parce qu’ils ne veulent pas avoir peur. Ils ne peuvent plus supporter ce dogme parce qu’ils n’ont pas confiance en l’Amour infini de Dieu : aussi , n’ayant pas confiance, s’ils croyaient à l’Enfer, ils seraient perdus.

Car de même que l’obscurité est l’absence de toute lumière, l’enfer est l’absence définitive de Dieu et c’est bien nous qui éteignons la lumière et non Dieu ! 

Ce que j’appelle le courage d’avoir peur, c’est tout simplement le courage de croire à l’Enfer. Et je dis que le refus de ce courage est un refus d’avoir confiance, donc un très grand danger d’y aller… et, en un sens le seul. S’il y a un point où la génération actuelle est en danger, c’est celui-là. 

Pendant dix-huit siècles, la plupart des Pères et des théologiens (grecs et latins) ont enseigné couramment la doctrine du petit nombre des élus… et ceux qui enseignaient cela étaient parfois des saints brûlants de charité. Depuis le XIXème siècle, l’enseignement bouge à ce sujet dans l’Église latine, à une telle vitesse que l’Enfer apparaît aujourd’hui comme une invention du Moyen Age dont il n’y aurait pas trace dans l’Évangile bien interprété… (Père Marie-Dominique Molinié, “Le courage d’avoir peur”, Cerf, 2003, p.182)

Le Père Guy Pagès, prêtre du diocèse de Paris et licencié en théologie, après avoir rappelé quelques notions élémentaires, mais aujourd’hui nécessaires à la compréhension des fins dernières, en cet ouvrage présente :

  • La critique sans doute la plus implacable qui ait jamais été faite de la théologie de Hans Urs von Balthasar, source majeure de la crise théologique contemporaine au sujet des fins dernières;
  • Une critique de l’ouvrage de Hans Joseph Klauck qui, suite nécessaire de la théologie de Balthasar, nie la damnation de Judas;
  • Les preuves de la damnation de Judas, et donc que l’Enfer n’est ni vide ni hypothétique ;
  • Une proposition originale et puissante pour revivifier la foi de l’Église dans le contexte de l’apostasie généralisée d’un Occident soumis à son islamisation programmée.

La lecture de vos pages, servies par une riche érudition et un style fort clair, invite à prier pour que tous les hommes découvrent à quel point Dieu les aime et veut les attirer à Lui, tout en leur laissant la possibilité d’un refus éternel. Formant le vœu que de nombreux lecteurs bénéficient des services que leur rendra votre ouvrage, je vous assure, Monsieur l’Abbé, de mes sentiments cordiaux et dévoués. (Gerhard Cardinal Müller, Préfet de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, 30 avril 2017) »

Le cardinal Robert Sarah et Mgr Athanasius Schneider souhaitent eux-aussi à ce livre “un franc succès”…

Pour le commander, éditions Dominique Martin Morin – 22€, chez Livres en Famille, DMM,  Amazon, 

Si les gens savaient qu’ils vont en Enfer, ils changeraient de vie…

Liens miroirs :

Lien vidéo n°01

Commentaires à propos de : Liberté politique recommande “Judas est-il en Enfer ?”..


EUCHARISTIEN

JUDAS EN ENFER !?

Je sais que Judas a contribué, par sa traîtrise, à la réalisation de la Rédemption en vue du Salut.
Je sais que ce “disciple” a regretté sa complicité avec les sanhédrins avant la Rédemption et a préféré se donner la mort par pendaison.
Je sais que le Seigneur a prononcé des paroles terribles contre Judas.
Je sais que ces paroles sont prophétiques et concernent en réalité l’après-Rédemption : gard à tous ceux qui trahiraient Jésus-Christ après leur Baptême.
Je sais aussi que le Cœur du Seigneur n’est que amour, pardon et miséricorde.
Je sais également que Jésus à pardonné à tous ceux qui ont contribué ou participé à sa mort lorsqu’il était en Croix. Y compris Judas.
Je sais par ailleurs que la Rédemption a consisté pour le Seigneur à délivrer toute l’Humanité de l’Enfer et donc de la sortir de là.
Je sais que Judas fait partie de cette Humanité et que Jésus ne le laisserait pas tout seul en ce lieu de souffrance.
Je sais que le Seigneur a également délivré Judas.
Je sais que Judas a bénéficié de la Rédemption.
Mais quant au Salut, je sais que son accès ne saurait être automatique parce que cela exige la Sainte Communion avec la Sainte Trinité.
Je sais que à la limite le Seigneur pourrait l’admettre au Purgatoire pour lui permettre de refaire ses rapports avec son Créateur.
Pour tout dire, Judas peut accéder au Salut.

Pierre

On peut imaginer Dieu selon nos désirs ou selon ce qu’il nous révèle de Lui. Or, Dieu nous révèle qu’il est amour (et non l’amour est Dieu) ET justice.

Certains ont dit que Jésus a plus décrit l’enfer que le paradis, devenant le plus grand théologien de l’enfer, d’ailleurs il savait de quoi il parlait .

Il nous offre son salut (ouvert à tous, même à moi) mais tous ne l’acceptent pas. Bien entendu il faut croire à la révélation biblique, et donc accepter les notions de péché et de salut. Un ami chrétien (?) me ressasse que “d’un tel Dieu je suis athée”. Bien, mais cela ne change pas la /Sa réalité… Par ailleurs, la bonne nouvelle c’est qu’il nous offre la solution, le salut, par pure grâce. Pensons par exemple au bon larron, qui, après les insultes, se repent et accepte le salut de Jésus.

Dieu ne se révèle pas comme Père Noël ou Jacques Martin (tout le monde a gagné) et en même temps, son salut, payé chèrement par son fils Jésus, n’est pas hors de portée car il suffit de l’accepter. Quelle bonne nouvelle !

Pierre

Jean 6:28 Ils lui dirent: Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu? 29Jésus leur répondit: L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.

Dans Ephésiens 2:8, Paul confirme : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, car c’est un don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.”

1. se repentir sincèrement
2. s’abandonner à sa grâce

c’est tout! 😉

Claire

Pierre,
et c’est tout ? Rien à faire ?
“Le Seigneur comble de bienfaits son bien-aimé qui dort”,
mais on ne peut pas seulement dormir !

Pierre

C’est tout et pourtant c’est trop pour beaucoup

C’est tout puisque c’est une bonne nouvelle

C’est tout parce que Jésus a fait tout le boulot 😉

Claire

Pierre,
Je vois au moins bien des choses à faire :
“Acte de contrition :
Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé,
parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable et
que le péché vous déplait.
Je prends la ferme résolution,
avec le secours de Votre Sainte Grâce,
de ne plus vous offenser,
et de faire pénitence.”
Et maintenant, “Seigneur, que veux-tu que je fasse ? ”
D’abord mon devoir d’état, en remettant tout à Jésus qui nous a dit ” sans Moi, vous ne pouvez rien faire”.
A Fatima, la Vierge Marie a demandé de faire pénitence.
La pénitence demandée est justement de commencer par faire son devoir d’état, en étant heureux de l’accomplir pour Dieu.
Ramasser une aiguille sur le sol, pour Dieu, comme le disait la petite Thérèse.
Au fond des casseroles, pour Dieu, comme le disait la grande Thérèse.

Claire

Père Guy Pagès,
Pourtant à la Messe, il est dit :
” Toi qui veut sauver tous les hommes, et ne veux en perdre aucun…”.

Claire

Père Guy Pagès,
Ceux qui entendent ces Paroles, à la Messe, “Jésus a racheté tous les hommes par sa mort sur la Croix”
estiment être sauvés.
Alors, certains veulent le fêter avec joie, chants rythmés rock et piaffent d’impatience de danser, à la Messe.

Miche

Claire,
Il y a de la musique qui excite les ”sens” et les ”émotions”…….c’est pas ”sain”…..tu comprends?

Claire

Miche,
Je comprends fort bien, vu que mon commentaire n’était pas une approbation.
Le “tu” ne me convient pas du tout.
Par contre, puisque vous avez vu si justement et exactement le problème,
pouvez-vous nommer cette musique, afin que les lecteurs soient mieux informés.
D’avance merci.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.

Afin de sécuriser au maximum les vidéos vous pouvez désormais les télécharger et les héberger sur différents supports (Youtube, Dailymotion, site privé...). Je vous invite ensuite à ajouter le lien de la vidéo dans votre commentaire !

Je souhaite également inviter les internautes qui le souhaitent à se servir des vidéos et articles du site, pour en poster les liens sur les différentes plateformes et forums où ils peuvent évangéliser.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.

Refuser tous les services
Accepter tous les services