Mahomet ou l’Esprit Saint


Jésus a-t-Il annoncé la venue de Mahomet ?

Cliquez ici si la vidéo ci-dessus ne fonctionne pas

“— 3 Dans La vie du Prophète, reprise par Ibn Hichâm (mort en 834), Ibn Ishâq (mort en 767) cite l’Évangile dans une autre langue que l’arabe et traduit « Manahamana » de Jn 15.26 par « Muhammad », alors que la racine syriaque HMN signifie « consolateur », « Paraclet »* et non pas « glorifié, illustre, homme de prédilection » comme c’est le cas de la racine HMD ! Cette erreur de traduction fait croire aux musulmans que Jésus a annoncé la venue de Mahomet… La « science » musulmane affirme de plus que « Paraclet » se prononçait autrefois non pas « Paraklétos », mais « Biriklutos », c’est-à-dire « Periklutos » puisqu’il n’y a pas de consonne « P » en arabe… Périklutos étant la traduction grecque du nom de Mahomet. Quelle consolation peut-il y avoir à falsifier les textes ?

— 4 Les musulmans affirment que « le Consolateur » annoncé par Jésus serait Mahomet du fait que, dans la première épître de saint Jean, le mot « esprit » serait synonyme de « prophète » : « Mes bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit ; mais voyez par l’épreuve si les esprits sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. (1 Jn 4.1) ». Or, non seulement cette citation n’établit pas que ces deux termes soient synonymes, mais encore, selon le sens commun, des êtres de chair et d’os ne sont pas des esprits ‒ qu’il s’agit ici d’éprouver ‒, aussi vrai que personne n’a jamais vu un esprit (Lc 24.39)… Cette prétendue preuve de l’annonce par la Bible de la venue de Mahomet est-elle autre chose qu’une énième tentative de falsification du sens des mots ?

— 5 Pour fonder la venue de Mahomet sur une nécessité absolue, les musulmans prétendent que Jésus l’annonça lorsqu’Il prophétisa la venue du « Paraclet » (Jn 14.15-26 ; 16.13-15), étant entendu que le Paraclet ne pouvait être le Saint-Esprit puisque le Saint-Esprit était déjà là (Jn 14.17). A quoi il faut répondre que Saint-Esprit est là depuis la création du monde (Gn 1.2), mais qu’Il n’est présent en tout homme que comme un étranger de passage, tel le vent qui passe pour inviter chacun à chercher Dieu (Jn 3.8), tandis que chez un chrétien, Il y est chez Lui (2 Tm 1.14), devenu avec lui un seul esprit (1 Co 6.17 ; He 6.4), pour le spiritualiser et diviniser (Ga 6.15 ; 2 P 1.4). C’est tout de même autre chose ! Lorsque saint Pierre témoignait en compagnie de l’Esprit-Saint (Ac 5.32), était-ce donc en compagnie de Mahomet ? Lorsqu’il proposait le baptême comme moyen d’accueillir le Saint-Esprit (Ac 2.38), proposait-il d’accueillir Mahomet ? Les chrétiens ont-ils jamais confessé avoir reçu Mahomet ?! Quand Mahomet est-il apparu sur terre ?

Une lecture un tant soit peu attentive montre que le Paraclet ne peut être Mahomet, pas plus d’ailleurs que n’importe quel autre homme, puisque Jésus dit au sujet du « Parakletos » à venir :

  • Il est « l’Esprit de vérité (Jn 14.17)». Or Mahomet n’est pas un Esprit (Lc 24.39) ;
  • Le monde « ne le voit point et ne le connaît point (Ibid.)». Or Mahomet est présenté comme un personnage qui a été vu et connu… ;
  • Le Parakletos demeurait auprès des Apôtres et en eux et ils Le connaissaient (Ibid.). Or, les Apôtres n’ont jamais connu Mahomet, qui est né six siècles plus tard. Mahomet n’a donc pas pu demeurer auprès d’eux et encore moins en eux (!) ;
  • Le Parakletos demeurera à jamais avec les disciples du Christ (cf. Jn 14.16). Or Mahomet est mort ;
  • Le Parakletos est envoyé « au Nom » de Jésus. Or, Mahomet ne dit pas être venu au Nom de Jésus, mais d’Allah. Jésus serait-Il Allah ?
  • Le Parakletos « vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit (Jn 14.26)». Qu’est-ce que Mahomet nous aurait rappelé de l’enseignement de Jésus ? Il n’y a aucun rapport entre l’enseignement du Coran et celui de l’Évangile ! De plus, si Dieu avait attendu la venue de Mahomet pour accomplir cette prophétie, comment se serait-elle alors accomplie pour les Apôtres et les chrétiens des premiers siècles ?;
  • « Lorsque viendra le Paraclet, que Je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, Il Me rendra témoignage. (Jn 15.26)».
  • Conformément à ce qu’annonce Jésus, les Apôtres ont reçu l’Esprit-Saint (Ac 2) bien avant que Mahomet ne naisse. Mahomet ne peut donc être le Paraclet.
  • Depuis la Pentecôte, les chrétiens connaissent l’Esprit-Saint et ne peuvent Le confondre avec qui que ce soit d’autre.
  • Jésus désigne le Paraclet comme venant du Père, or les musulmans ne reconnaissent pas le Père. Mahomet n’est donc pas le Paraclet envoyé par le Père.
  • Dans le Coran, Mahomet ne rend pas témoignage à Jésus, mais Jésus à Mahomet (Coran 61.6)…
  • Depuis la Pentecôte l’Esprit-Saint rend témoignage à Jésus dans le cœur des chrétiens, et c’est la raison pour laquelle, à la suite des Apôtres, ils rendent eux-mêmes témoignage à Jésus-Christ (Jn 15.26-27).
  • « …si Je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous, mais si Je pars, Je vous L’enverrai. (Jn 16.7)» Est-ce que les musulmans croient que Mahomet a été envoyé par Jésus ?
  • Le Paraclet montre que le péché est de ne pas croire en Jésus (Jn 16.9), mais les musulmans veulent croire que le péché est de ne pas croire en Mahomet…
  • «Le Paraclet vous introduira dans la vérité toute entière (Jn 16.13) ». Comment Mahomet, qui n’est qu’un homme, aurait-il pu introduire « dans la vérité toute entière » ?
  • Le Le Parakletos anoncera aux Apôtres « les choses à venir (Jn 16.14)». Qu’est-ce que Mahomet a annoncé aux Apôtres ?
  • Le Parakletos glorifiera Jésus (Jn 16.14). Or Mahomet, se prétendant le « Sceau des prophètes (Coran 33.40)», réduit Jésus au rang de faire-valoir, blasphémant Sa divinité et le salut qu’Il a accompli une fois pour toutes (He 10.10), par sa Mort et sa Résurrection ;
  • Le Paraclet dévoilera le bien de Jésus, qui est le bien même de Dieu (Jn 16.15), or la mission de Mahomet n’a pas plus été de dévoiler le bien de Jésus que de reconnaître que tout ce qui est à Dieu est à Jésus.
  • « Lors donc qu’on vous emmènera pour vous faire comparaître, ne pensez point d’avance à ce que vous direz ; mais dites ce qui vous sera donné à l’heure même : car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint. (Mc 13.11)». Est-ce que Mahomet aurait pu et pourrait encore aujourd’hui accomplir ce que Jésus annonce ici du Saint-Esprit ?
  • Est-ce que saint Pierre parle de Mahomet lorsqu’il dit : «Nous sommes témoins de ces choses, nous et l’Esprit-Saint que Dieu a donné à ceux qui Lui obéissent (Ac 5.32) » ?

Commentaires à propos de : Mahomet ou l’Esprit Saint..


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.