Loué soit Jésus-Christ !

Le pain vivant descendu du Ciel pour qu’on Le mange et ne meurt pas. C’est que ce nous dit Jésus
de Lui-même dans l’évangile de Saint-Jean au chapitre 6 et au verset 50. (Jean 6.50) Lorsque le Jeudi Saint, je vois Jésus
qui prend du pain et qui dit: ” Prenez et mangez ceci est mon corps livré pour vous. ” Et puis qui à la fin du repas
prend du vin et dit: ” Prenez et buvez, ceci est mon sang qui va être versé pour vous et pour la multitude
en rémission des péchés. ” Je me dis que cet homme en séparant Son corps et Son sang nous donne Sa vie.
Parce qu’on ne peut pas vivre lorsque le corps et le sang sont séparés. Or, en donnant séparément son corps et son sang,
Jésus nous montre qu’Il nous donne Sa vie. Et si il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que
l’on aime; Eh bien on voit que Jésus, c’est l’amour en personne puisqu’Il Se donne Lui-même! C’est pourquoi nous
ne pouvons rien faire de plus important que “d’aller à la Messe”!!! Comment (pourquoi) mépriser un tel amour,
qui n’est pas un petit amour humain de 4 sous qui va disparaître? Mais qui est l’amour Éternel et Infini… et parfait
de Dieu Lui-même. Dieu Lui-même, qui vient Se donner à nous. À la Messe, je ne viens pas seulement recevoir donc, Dieu
mais je viens aussi me donner à Lui. Et lorsque certaines personnes disent: ” Ah, mais la messe c’est toujours pareille. ”
Je sais comment c’est. Je suis déjà allé. Eh bien, ils ne se rendent pas compte qu’ils ne voient que les apparences
de la Messe, mais qui n’ont pas pénétrés le sens de la Messe. Car, en effet chaque jour, nous nous levons, nous travaillons,
nous mangons, nous faisons les mêmes choses. Mais on ne dit pas: Parce que hier je me suis levé, aujourd’hui je ne vais pas
me lever. Pourquoi est-ce que Dieu nous donne de faire chaque jour les mêmes choses? Eh bien, pour que nous les fassions
un peu mieux que la veille. Et qu’ainsi, nous grandissions de jour en jour dans la perfection. Et là de même à la Messe,
lorsque je viens recevoir Dieu qui Se donne à moi. Est-ce que je le reçois avec tout l’amour, toute la pureté, tout le désir, 
l’humilité, la Foi, la joie, qu’au dernier jour de ma vie, j’aimerais l’avoir reçu ? Et est-ce que je me suis donné à lui
lorsque je quitte la Messe avec toute la Foi, toute la ferveur, la générosité, la plénitude, la perfection qu’au dernier jour
de ma vie j’aimerais l’avoir fait ? Ainsi chaque Messe me donne l’occasion inouïe de pouvoir faire ce qu’il y a de
plus grand: ” Recevoir Dieu “, L’amour Éternelle… qui Se donne à nous!!! Et nous donner par Jésus, avec Jésus,
et en Jésus à Dieu. ” Qui peut dire après la Messe, qu’il a fait cela à la perfection… ? ” Ainsi la Messe est le moyen que
Jésus nous donne pour nous apprendre à quel point nous sommes aimés. À chaque Messe, Dieu se donne en sacrifice pour
nos péchés. Il me donne un témoignage à moi, personnel, de son amour pour moi puisque Il a ici et maintenant, accompli
cela pour moi. Chaque Messe me donne l’occasion donc de recevoir Dieu et de me donner à Lui de façon que j’apprenne de
quel amour je suis aimé et que je puisse moi-même de Messes en Messes … faire de ma vie une offrande d’amour.
* Par Lui, avec Lui et en Lui, Dieu je Te donne ma vie. * !!! Aussi réellement que Jésus S’offre en sacrifice par amour pour
toi et pour les hommes, je m’unis à ce sacrifice de tout mon cœur. Et je suis prêt à mourir ici et maintenant. Je Te donne
ma vie Dieu. Ainsi de Messes en Messes… j’apprends à faire de ma vie une offrande d’amour, pour que le jour de
ma mort venue ; eh bien que ce soit tout simplement, tout spontanément, tout joyeusement, tout amoureusement
que je donne ma vie. ‘Par Jésus, avec Jésus, et en Jésus et que j’aie ainsi tout droit au Ciel.’ Voilà pourquoi il n’y a rien
de plus important que de participer à la Messe!!! Et que c’est le désir (comme le dit le concile de Trente)
du Christ-Jésus et de l’Église de voir chaque jour, chaque fidèle s’approcher de la Sainte Table mais au moins le dimanche !…

Lorsque Jeudi Saint je vois Jésus qui prend du pain et qui dit : “prenez et mangez ceci est mon corps livré pour vous”, et puis qui à la fin du repas prend du vin et dit : “prenez et buvez ceci est mon sang qui va être versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés” je me dit que cet homme, en séparant son corps et son sang nous donne sa vie….

La pratique de la Messe dominicale répond au troisième commandement de sanctifier le Jour du Seigneur, et ce dès les premiers jours de l’Eglise (Ac 20.7 ;  1 Co 16.1-2 ; Jn 20.1-22).  “Faites cela en mémoire de Moi. ( Lc 22.19)”

Il m’arrive de voir des catholiques programmer des vacances ou des déplacements incluant un dimanche ou une fête d’obligation sans prendre la peine de savoir si là où ils projettent de se rendre ils auront la faculté d’aller à la Messe ce jour-là, de sorte que par leur insouciance ils se mettent ainsi en état de pécher mortellement (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n°2181, http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P7J.HTM).
Si donc la participation à la messe n’est pas moralement assurée, un fidèle disciple du Seigneur renoncera à son voyage plutôt qu’à la Messe, ce miracle de l’Amour de Dieu par lequel est rendu présent le Sacrifice qui nous à Dieu et donne ainsi la vie éternelle… Comment celui qui préfère quoi que ce soit à l’amour de Jésus pourrait-il ne pas se damner ?