L’abbé Pagès et l’islamophobie à l’OSCE le 13.09.18 pm



Autres vidéos et audios

Sujet : Libertés fondamentales, incluant la liberté de pensée, de conscience, de religion et de croyance.

———-

J’ai parlé ce matin des lois contre le blasphème utilisées pour condamner la critique de l’islam jusqu’à la peine de mort. Je voudrais maintenant dénoncer l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui, disposant d’une délégation permanente aux Nations-Unies, travaille à obtenir au niveau mondial la reconnaissance du « délit » d’islamophobie, et sa transcription dans les droits nationaux. C’est ainsi qu’en 2009 le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a avalisé la reconnaissance de l’islamophobie, que le 23 mars 2017 le Canada a adopté la motion M-103 qui condamne l’islamophobie, et que des institutions comme le Conseil de l’Europe ou l’OSCE ont conclu des accords avec l’OCI pour combattre “l’islamophobie”, au même titre que le racisme, la xénophobie ou l’antisémitisme. Les États occidentaux ont ainsi accepté d’appliquer eux-mêmes la charia, au prix du mensonge équiparant racisme et islamophobie, race et islam. Or, si la race est un fait de nature, dont chacun est innocent, raison pour laquelle il est injuste de la lui reprocher, l’islam est un fait de culture, qui, en tant qu’acte humain, suppose l’exercice de la liberté, et donc la possibilité de l’erreur et donc de la critique.

L’islam ne connaît pas la distinction entre l’ordre naturel et l’ordre surnaturel et à cause de cela conduit les musulmans à identifier islam et musulmans. Or, les musulmans sont des hommes, et l’islam est une idéologie, qui en tant que telle peut être critiquée. Tous les musulmans connaissaient-ils l’islam et sont-ils libres de le quitter ? L’islamophobie est la critique ou le rejet de l’islam. Condamner l’islamophobie est contraire à la dignité humaine basée sur la liberté, notamment la liberté de conscience et d’expression.

Cet amalgame entre islam et musulman est utilisé pour rendre l’islam innocent, vrai et nécessaire comme la nature elle-même. Car, l’islam se prétend la religion naturelle de l’humanité, en sorte qu’être homme c’est être musulman (Coran 30.30), et que ne pas l’être est monstrueux et appelle l’éradication (Coran 60.4 ; 2.193). C’est ainsi qu’en France Christine Tassin a été condamnée pour avoir déclaré que l’islam est assassin, ou Éric Zemmour pour avoir affirmé qu’avec le voile des jeunes musulmanes se joue « un vrai djihad », une « lutte pour islamiser le territoire ». Les musulmans et les idiots utiles occidentaux obligent les gens à s’autocensurer, à s’interdire toute critique de l’islam de peur d’être condamnés pour « islamophobie ». Vous ne devez pas avoir peur de l’islam ! C’est interdit ! Vous devez aimer l’islam !

Aussi l’association Salut et Miséricorde demande au BIDDH de lutter contre la diffusion de l’amalgame islam/musulman, notamment auprès du Conseil de l’Europe pour qu’il retire de son rapport sur l’islamophobie et ses conséquences pour les jeunes, les affirmations suivantes : « l’islamophobie peut se définir comme une vision de l’islam altérée par des préjugés », et : « l‘islamophobie est une violation des droits de l‘homme et une menace pour la cohésion sociale ». Si le Christ nous a appris à distinguer l’ordre naturel et l’ordre surnaturel, et à aimer nos ennemis, la vérité est le premier bien que nous nous devons les uns aux autres (Jn 18.37).

Le lien vers la vidéo originale

La traduction anglaise

Print Friendly, PDF & Email

Vidéo n°02 :


Liens miroirs :

Lien vidéo n°01 Lien vidéo n°02

Commentaires à propos de : L’abbé Pagès et l’islamophobie à l’OSCE le 13.09.18 pm..


Thierry

C’est le but de l’idéologie islamique d’amalgamer volontairement l’islam à son entité biologique qu’est le musulman, ainsi sans cette différenciation, sans cette distinction du dogme islamique et de l’individu, l’idéologie islamique contraint les états à instaurer un clone de la loi Gayssot version islamique et étendue à l’ensemble de la population musulmane. Une loi qui à terme, détruira toutes velléités de contestation à l’égard de cette secte puante, génocidaire et totalitaire…

L’ONU instaure le totalitarisme islamique pour mieux dominer l’Europe, ça marche au moyen-orient pourquoi pas en Europe ?

tonino

Thierry
Le but est de faire interdire toute critique de l’islam.
L’OCI et les frères musulmans travaillent activement et mettent la pression sur l’ONU ( qui est d’ailleurs très islamophile ) , l’UNESCO , les grandes institutions et sur les Etats occidentaux pour condamner la critique de l’islam.
Je rappelle que l’islamophobie est la peur de l’islam.
Quelqu’un qui critique l’islam n’est pas islamophobe mais islamo-critique.
L’accusation de racisme est infondée car l’islam n’est pas une race, mais une idéologie.
Avec l’immigration massive voulue ( et financée par george soros ) par les traitres qui nous gouvernent et qui ne sont en réalité que les laquais des mondialistes, c’est mal barré.
Le problème est que nous ne controlons plus rien.
Nous n’avons plus ( vraiment ) de frontières, ni de monnaie nationale, et les grandes décisions ne sont plus prises à l’Elysée mais à bruxelles.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.

Refuser tous les services
Accepter tous les services