La vérité sur les mariages islamo-chrétiens  : Allah permet d’épouser une chrétienne mais pas de l’aimer (Coran 5.51).

“Et n’épousez pas les femmes chrétiennes tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave musulmane vaut mieux qu’une chrétienne, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux chrétiens tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave musulman vaut mieux qu’un chrétien, même s’il vous enchante. (Coran 2.221.)

Cheikh Yasser al Borhamy : « Et le musulman marié à une chrétienne doit la détester mais il peut avoir des relations sexuelles avec elle. Et c’est quelque chose de très commun. Regardez, un individu qui viole une femme, est-ce qu’il l’aime vraiment ou veut seulement avoir un rapport sexuel ? Il couche avec elle pour son corps, il aime son corps mais en fait, il ne l’aime pas elle, sinon il ne l’aurait pas violée. Il peut donc coucher avec elle sans l’aimer. C’est donc possible. Et le musulman, comme je l’ai déjà dit, doit la détester. Il n’y a pas de doute à ce sujet dans l’islam.

« Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à son messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et il les a aidés de son secours » (Coran 58.22)

Que va-t-on faire de ce verset ? L’origine de l’amitié est l’affection et l’amour et c’est l’opinion de tous les linguistes. Et Allah a dit : « Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. » (Coran 5.51). Que va-t-on faire de ce verset ? « Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens. » Que doit-on faire de ce verset-ci ? Que doit-on faire de ces versets ?

Et l’époux musulman doit montrer à son épouse qu’il la déteste à cause de sa foi, car elle est mécréante. Malgré cela, il doit la traiter avec gentillesse pour l’inciter à se convertir à l’islam. Car notre seigneur nous a permis d’épouser/forniquer avec les chrétiennes mais il ne nous permet pas de les aimer à cause de leur mécréance. Quand le mari musulman rentre à la maison, il ne salue pas sa femme chrétienne en premier, mais ses enfants musulmans. Ou alors il dit un « salam aleykoum » général mais il ne vise que les musulmans parmi les gens dans la maison.

Chez nous le principe veut qu’il y ait chez soi des musulmanes, mais si un homme y trouve une « kitâbiyya » (adepte du livre = chrétienne ou juive), c’est elle qui doit le saluer: elle prend l’initiative, et il lui répond. »

Imaginez l’état psychologique de l’époux musulman d’une chrétienne devant se dire toute sa vie que celle qu’il aime ira en enfer … et, pire encore : devoir enseigner à leurs enfants que leur maman, parce qu’elle est chrétienne, ira en enfer … Quel autre moyen pour l’époux et les enfants de soulager alors leur traumatisme psychologique que d’essayer de ne pas trop aimer la chrétienne ?