La science face aux islamistes 
Régression.

 La physicienne tunisienne Faouzia Farida Charfi s’élève contre le travail de sape des extrémistes religieux. 

Elle refuse de baisser les bras face à la montée en puissance de la théorie concordiste, qui entend faire “concorder” les avancées de la science et les révélations du Coran à coups de bricolages conceptuels approximatifs. Dans son livre “La science voilée” (1), la physicienne tunisienne Faouzia Farida Charfi dénonce le travail de sape des extrémistes religieux sur le savoir scientifique.”Aujourd’hui, explique-t-elle,la référence au Coran a pris en Tunisie une importance croissante. Les écrits qui évoquent la prétendue conformité des écrits saints avec des découvertes scientifiques pour montrer les “miracles” du Coran ou qui remettent en question les grandes théories scientifiques au nom du Coran se multiplient.” Avec, en caisse de résonance, les sites Internet qui prolifèrent sur ce thème.

Silhouette élégante, voix grave et posée, Faouzia Farida Charfi est l’un des visages de la Tunisie moderniste.”Etudier la science, c’était montrer qu’on pouvait faire avancer le pays”, raconte la physicienne, qui enseigne à l’université des sciences de Tunis. Dès la présidence de Habib Bourguiba, elle participait au mouvement clandestin Perspectives, aux côtés de son mari, Mohamed Charfi, ancien président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme, aujourd’hui disparu. Nommée secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur dans le gouvernement provisoire issu de la révolution du 14 janvier 2011, elle en a démissionné peu après pour reprendre sa “liberté de parole”. Et d’avertir : “Le projet islamiste est un projet global qui ne vise pas seulement à changer la Constitution, mais toute la société : les femmes, l’éducation et la pensée scientifique.”

Plusieurs acquis scientifiques majeurs sont aujourd’hui dans le collimateur de ce radicalisme religieux.

La représentation de l’Univers

Alors que les chercheurs construisent une théorie cohérente sur l’évolution de l’Univers en interprétant de manière de plus en plus fine les données recueillies par les instruments qui sondent l’espace, des “faussaires de la science”, comme Faouzia Farida Charfi les appelle, tentent d’embrigader les esprits avec une explication “islamique” de l’Univers.”Ils multiplient les élucubrations pour faire des ” sept cieux ” auxquels fait référence le Coran, comme dans le verset 65 : 12 – ” C’est Dieu qui a créé sept cieux et autant de couches terrestres ” -, une lecture littérale censée être compatible avec les découvertes de l’astrophysique moderne. Par exemple, le prédicateur turc Adnan Oktar y voit une description des couches atmosphériques. Sauf que, pour arriver au nombre de sept, il prend en compte deux classifications différentes, celle des météorologistes, fondée sur la variation de la température selon l’altitude, et celle des radiophysiciens, qui mesure la concentration en électrons libres.” Peu importe, l’essentiel est de montrer le caractère scientifique du Coran.

La relativité d’Einstein

La physicienne s’est trouvée confrontée à des étudiants qui contestaient le fait de mesurer la vitesse de la lumière.”Ils associent la lumière à la puissance divine, parler de sa dimension finie n’était donc pas acceptable. Or l’une des conséquences de la théorie de la lumière, c’est que, quand nous voyons le ciel, nous ne le voyons jamais tel qu’il est, mais toujours par tranche d’âge puisque les signaux mettent du temps à arriver. Cela les troublait.”

De même que la relativité du mouvement. L’idée forte de la relativité est que l’on ne peut pas parler de vitesse ou d’accélération sans avoir choisi au préalable un référentiel, qu’il s’agisse d’un observateur ou d’un objet. Tout mouvement, tout événement ne peut donc être décrit que “relativement” à ce référentiel.”Mes étudiants étaient gênés à l’idée qu’il n’existe pas un endroit privilégié, que nous ne soyons pas le centre du monde…”

Le big bang

Les sites consacrés aux “miracles du Coran” se sont emparés du big bang pour montrer que cette théorie était déjà présente dans le Coran. Nombre d’entre eux utilisent le verset 21 : 30 : “Les mécréants ne voient-ils pas que les cieux et la terre formaient à l’origine une masse compacte ? Nous les avons ensuite scindés.” Or le big bang n’est pas la séparation des cieux et de la Terre, il n’est pas le produit de l’explosion d’un élément simple.”C’est d’une naïveté attristante et c’est dangereux pour les jeunes générations, alors que la Tunisie indépendante avait beaucoup misé sur l’éducation, explique la physicienne.Beaucoup d’étudiantsmusulmans se laissent endoctriner par ces discours qui prolifèrent désormais sur Internet et à la télévision.”

1. “La science voilée”, de Faouzia Farida Charfi (Odile Jacob, 224 p., 22,90 E).

———————

Je demande aux musulmanes et aux musulmans qui ont l’aversion des humains et qui se prennent pour les maîtres du monde alors qu’ils ne sont pas encore sortis du monde des ténèbres, que seriez-vous sans nous ?

Quand vous faites vos courses dans nos magasins, vous mettez quoi dans vos paniers, Mahomet, Allah et le Coran ou des produits que vous n’êtes pas capables de fabriquer vous-mêmes et dont vous êtes redevables à 100% à ceux que votre satané livre ordonne de massacrer et d’humilier.

Quand vous avez faim et soif, c’est l’islam ou la patrie qui vous nourrit ?

Quand vous n’avez pas de travail chez vous et pour échapper à vos conditions de vie misérables est-ce que vous trouvez refuge dans l’islam ou dans ces pays que vous êtes en train de détruire au nom de votre religion ?

Quand vous êtes malades, vous vous soignez à coups de versets maléfiques ou vous prenez des médicaments fabriqués par les mécréants ?

Quand vous avez froid et plongez dans l’obscurité, vous vous éclairez avec les hadiths de ce prophète diabolique ou vous utilisez l’électricité inventée par l’Occident que vous vous haïssez tant ?

Quand vous avez besoin de surfer sur l’internet vous utilisez vos tapis de prière ou des PC produits par les infidèles ?

Quand vous avez besoin de vous déplacer vous prenez les mosquées comme moyen de transport ou des véhicules mobiles fabriqués chez les non-musulmans, les musulmans ne sont ni des industriels ni des industrieux, que votre ignominieux et abominable livre prétendument sacré appelle associateurs dont il vous recommande l’extermination jusqu’au dernier ?

Quand vous êtes atteints de myopie vous portez la Ka’aba, cette météorite sinistre dont vous êtes l’exact reflet et qui témoigne du caractère fétichiste de votre croyance pour augmenter votre vision ou une paire de lunettes fabriquée par les mécréants ?

Quand vous devez vous faire opérer on vous anesthésie avec l’eau de zem zem ou avec un anesthésiant importé de l’Occident dont vous terrorisez les habitants ?

Quand vous êtes déficients auditifs vous avez recours aux hauts-parleurs des mosquées qui crachent leur poison de haine sur l’humanité ou vous utilisez des appareils acoustiques sortis des laboratoires des pays du dar-al harb, la maison de la guerre ?

Quand vous devez monter dans une tour de 30 étages par exemple vous empilez le Coran pour les grimper ou vous empruntez un ascenseur qui porte la marque des pays qualifiés d’ignominieux et d’infâmes par votre Mein Kampf ?

Quand vous avez besoin de faire des radios de vos poumons vous les faites dans les salles de prières ou dans des salles de radiologie nées dans le cerveau des ces femmes et ces hommes que le Coran, ce livre liberticide et génocidaire, voue aux feux ardents de votre enfer qui n’est rien d’autre que le vôtre ?

Quand vous vous rendez dans ce haut lieu de la barbarie humaine qu’est la Mecque pour faire votre circumambulation autour d’une météorite noire symbole de votre culte fétichiste, vous vous envolez sur vos tapis volants de prière ou à bord de ces oiseaux volants fabriqués chez les enfants de Satan comme vous les appelez ?

Quand vous passez vos appels téléphoniques vous utilisez les puces que vous ramassez dans les mosquées ou les puces inventées par les mécrus et les égarés ?

Quand vous dites que vous êtes la plus belle communauté de croyants jamais créée par Dieu, je ne sais pas de quel Dieu, parlez-vous de celui dont la connaissance de la géographie humaine ne dépasse pas les confins des terres arides et lunaires d’Arabie, pourquoi vous avez autant peur de la satire et de la critique au point que vous massacrez tous ceux qui auraient offensé ce faux prophète sanguinaire et cruel qui excellait dans le meurtre de ses opposants ?

Quand vous dites comme le Coran vous le certifie par la voix de vos muftis charlatanesques et vos imams débiles que la terre est plate et fixe et que le soleil tourne autour d’elle vous ne croyez pas que vous avez atteint le degré zéro de la bêtise humaine ?

De Salem Ben Ammar, Docteur en sciences politiques, https://salembenammar.wordpress.com/…/nettoyage-religieux-2/

Parce que les musulmans n’ont pas de véritables raisons de croire à l’origine divine du Coran, ils cherchent à tout prix des signes qui authentifieraient celle-ci. C’est ainsi, en sus des prétendus miracles du Coran évoqués dans cette vidéo, que le fait de trouver quelque chose dans la nature qui ressemble au nom d’Allah est pour eux une preuve qu’Allah est le vrai Dieu, que le Coran est donc véridique et que tout ce qu’enseigne l’islam est bon…

701127165_small 909947684a83c13e8d7

 

6270394409_68b11c0702images

images (1)

 

images (2) images (3) images (4)

miracle-06amiracle_islam_poissonpizap.com13523046124691

goatim4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Honyeallahallah-fruit

Les musulmans sont si pauvres spirituellement qu’ils prennent toutes ces choses pour des signes spirituels, des miracles d’Allah… Apparemment, ils ne se sont encore jamais demandé ce qu’ils déduiraient si, au lieu de reconnaître le nom d’Allah n’importe où, ils y trouvaient celui de Dartagnan… Croiraient-ils alors aussi que Dartagnan est Dieu ?

Allah n’est-il pas loin de pouvoir faire le Carré Magique de Albrecht Durer (1471-1528) ?