Si l’essentiel de l’islam consiste à affirmer l’unicité divine (Coran 14.52 ; 23.32) et que déjà juifs et chrétiens la professent, qu’apporte réellement la religion de Mahomet ? Le devoir de faire la prière cinq fois par jour ? Mais les chrétiens doivent prier sans cesse (Lc 21.36) ! Le devoir de faire l’aumône (qui n’est en fait qu’un impôt déguisé) ? Mais les chrétiens doivent librement tout mettre en commun (Ac 4.34 ; 1 Tm 6.18 ; Jc 4.17 ; Mc 14.7) et ne pas exercer la miséricorde seulement à l’égard de leurs coreligionnaires, comme c’est le cas en islam (Coran 16.71 ; 42.23) ! Le devoir de faire le pèlerinage ? Mais les chrétiens sont étrangers et pèlerins sur cette terre (He 11.13). Le devoir de faire le ramadan[1] ? Mais les chrétiens sont tenus de faire pénitence durant le Carême (sans ramdam !) et tous les vendredis. Les cinq piliers de l’islam, incapables de conférer la pureté du cœur (cf. Mc 7.1-23), ont-ils une autre raison d’être que de donner l’illusion d’une vie religieuse ?

[1] A la différence du Carême, le ramadan n’est pas une privation, mais le report à la nuit du repas. […] Mangez et buvez jusqu’à ce que se manifeste pour vous le fil blanc du fil noir à l’aube. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit (Coran 2.187). Les musulmans ne peuvent habiter dans les pays où le soleil ne se lève ou ne se couche pas de la journée… L’islam n’est donc pas la religion universelle.