Une bonne nouvelle : la fin de l’islam est acquise !

Telle une pyramide sur sa pointe, tout l’Islam repose sur le Coran, dont la nature divine éclaterait de façon si évidente qu’Allah lance souvent le défi de tenter d’en produire un texte semblable (Coran 2.23-24 ; 11.13-14 ; 10.38 ; 17.88 ; 52.34). Et de l’impossibilité escomptée de relever la gageure, chacun devrait en déduire LA PREUVE de la divinité du Coran, et donc de l’islam. C’est dire l’impertinence, ou l’importance, de ce petit livre prétendant … relever ce défi !
Réussit-il à relever le défi d’Allah ?
Au lecteur d’en juger.

On peut commander l’ouvrage ici pour 13 €.

Ce livret est tiré de l’ouvrage magistral de l’abbé Guy Pagès, Interroger l’islam, publié aux éditions DMM en 2013 et qui en est aujourd’hui à sa quatrième édition.

NB : Pour cacher la monstruosité de la loi d’Allah, certains musulmans avancent que Coran 4.15 traite des cas de fornication et d’adultère et non de viol. Or, le texte ne mentionne pas plus l’adultère que le viol, mais parle de turpitude, expression suffisamment vague pour que la charia y voie aussi bien la fornication, l’adultère que le viol. Et à supposer que ce verset ne concernerait pas le viol, en serait-il pour autant acceptable ?! Cf. T 14.