De la vertu des hommes islamisés…


Les pieux musulmans ne sauraient souffrir de voir l’épaule d’une femme dénudée, 
cela ne peut que heurter leur amour de la vertu musulmane. Aussi, en pieux et vertueux musulmans qu’ils veulent être, ils entendent punir un tel manquement. Cela ne les dérange pas alors de violenter à plusieurs une femme sans défense. C’est cela la vertu musulmane : la violence !

Femme agressée à Kaboul…

museliere-islamique-300x259

Bukhari (6:301) – “[Mahomet] dit: ‘N’est ce pas l’évidence que le témoignage de deux femmes vaut celui d’un homme?’ Ils acquiescèrent. Il ajouta: ‘C’est la faiblesse de son intelligence [à la femme].’ “

cbya_slwcaaxbll

Bukhari (6:301) – suite « [Mahomet dit] ‘N’est il pas vrai qu’une femme ne peut ni prier ni jeûner durant ses règles?’ Les femmes acquiescèrent. Il ajouta: ‘C’est la faiblesse de sa religion [à la femme].’  » Allah a fait les femmes également imparfaites dans la pratique de la religion, en leur imposant les cycles menstruels. 

Bukhari (2:28) – Les femmes constituent la majorité des occupants de l’enfer. Ceci est important parce que les seules femmes au paradis que Mahomet a mentionnées, sont les vierges qui sont là pour satisfaire les désirs sexuels des hommes. (Un hadith de moindre importance, Kanz al-`ummal, 22:10, suggère même que 99% des femmes vont en enfer)

kamel-daoud1

Bukhari (62:81) « Le prophète dit: ‘les conditions les plus à même d’être respectées sont celles qui vous donnent le droit de jouir de ses parties intimes [à la femme] (c.-à-d. les conditions d’un contrat de mariage).’  » En d’autres mots, la chose la plus importante qu’une femme apporte lors de son mariage est ce qu’elle a entre les jambes.

Bukhari (62:58) – Une femme s’offre en mariage à Mahomet, mais celui-ci ne la trouve pas attirante, alors il la « donne » aussitôt à un autre homme.

e3983-13

Muslim (4:1039)« Aïcha dit [à Mahomet]:’Tu nous as faites égales aux chiens et aux ânes’ « 

Abu Dawud (2:704) « …l’apôtre d’Allah (que la paix soit avec lui)  dit: ‘lorsque l’un de vous prie sans qu’un sutrah, un chien, un âne, un cochon, un juif, un disciple de Zarathoustra ou une femme n’écourte sa prière, car if suffit que l’un d’eux vous passe devant à une distance d’un jet de pierre.’ « 

Ishaq 593 – « À Ali, il dit: ‘Il y a plein de femmes, et tu peux facilement en changer une pour une autre.’  » Ali fut élevé comme son fils par Mahomet. Il a été aussi le 4ème calife. Ce commentaire fut dit en présence de Mahomet sans que celui-ci n’y trouve rien à redire.

Ishaq 593 – « Parmi les captives de Hunayn, le messager d’Allah donna à Ali [son beau-fils] une fille esclave du nom de Baytab et il donna à Uthman [futur calife] une fille esclave de nom de Zaynab et à Umar [futur calife] une autre. » – Même dans ce monde, Mahomet considérait les femmes comme des cadeaux pour s’amuser, distribuant les filles esclaves à ses copains afin qu’ils en jouissent sexuellement.

ob_bcbf1e_379624-229414577194303-1003699664-n

Ishaq 969 – « Les hommes doivent commander les femmes gentiment car elles leur appartiennent et n’ont aucun contrôle sur leurs propres personnes. » – Le même texte justifie aussi le fait de battre les femmes pour s’être fait approcher par un homme qui n’est pas de sa famille.

C14WK-4XAAAJgzz

Kamel-Daoud

L’écrivain algérien Kamel Daoud, qui collabore régulièrement avec des médias commeThe New York Times, Le Monde ou  Le Quotidien d’Oran, est devenu « le méchant » à la fois dans les pays musulmans et dans la république française laïque en raison d’un article intitulé « La misère sexuelle du monde arabe ». Daoud y établit un parallèle entre les agressions sexuelles massives de Cologne le soir du Nouvel An et les agressions sexuelles de la place Tahrir au Caire pendant le printemps arabe. Dans le fond, selon lui, les protagonistes sont les mêmes : de jeunes musulmans du côté des agresseurs et des femmes du côté des victimes.

Kamel Daoud demande que l’accueil des immigrés ne soit pas qu’une procédure administrative, quitte « à partager, à imposer, à défendre, à faire comprendre » des valeurs.

« Le sexe est la plus grande misère dans le “monde d’Allah”. A tel point qu’il a donné naissance à ce porno-islamisme dont font discours les prêcheurs islamistes pour recruter leurs “fidèles” : descriptions d’un paradis plus proche du bordel que de la récompense pour gens pieux, fantasme des vierges pour les kamikazes, chasse aux corps dans les espaces publics, puritanisme des dictatures, voile et burqa. »

Par la suite, dans le New York Times, Kamel Daoud ajoutait :

« Aujourd’hui, avec les derniers flux d’immigrés du Moyen-Orient et d’Afrique, le rapport pathologique que certains pays du monde arabe entretiennent avec la femme fait irruption en Europe. Ce qui avait été le spectacle dépaysant de terres lointaines prend les allures d’une confrontation culturelle sur le sol même de l’Occident. Une différence autrefois désamorcée par la distance et une impression de supériorité est devenue une menace immédiate. Le grand public en Occident découvre, dans la peur et l’agitation, que dans le monde musulman le sexe est malade. »

Les réactions à ses propos ont été nombreuses. En Algérie, les islamistes ont émis des « fatwas » contre lui, tandis qu’en France, 19 intellectuels ont signé dans « Le Monde » une tribune qui l’accuse de prononcer des discours  » racistes triviaux » et même d’être «islamophobe». Suite à ces pressions, Daoud a décidé d’abandonner le journalisme. Non à cause du harcèlement islamiste mais plutôt de la nouvelle dictature du politiquement correct. « Je ne suis pas islamophobe, je dis que la religion devrait être un choix, non une imposition. Cependant, la France est un pays avec beaucoup de tabous et maintenant j’en subi les conséquences « . Pour conclure, cet intellectuel français-algérien, élu meilleur journaliste de l’année, envoie un message à la nouvelle culture européenne: «Je suis à l’aise parce que je ne suis pas un provocateur, je ne suis qu’un homme libre qui veut exprimer son opinion, et cela n’est plus possible « .

Commentaires à propos de : De la vertu des hommes islamisés…..


Claire II

Oui en occident chrétien ,sous prétexte d’égalité et d’émancipation ,la femme est “marchandisée” ,mais elle se marchandise volontairement ,ou parfois aveuglément ,mais dans tous les cas c’est de sa part de l’auto prostitution envers le monde ,mais certainement pas pour obéir à nôtre Seigneur ou à des textes sacrés .
Par contre dans les pays islamisés ,la femme ,en règle générale ,n’a pas le choix ,elle est mise sous tutelle qui est en fait un quasi esclavage qui ne dépend pas d’elle.
Tout ce qui vient de Dieu se fait par une adhésion volontaire ,tout ce qui vient du démon se fait par asservissement .

David

Lorsqu’on lit les hadiths rapportés par Bukhari, on comprend mieux ce qui attend nos filles occidentales!
Contre toutes les preuves écrites qui accables cette fausse religion, je citerais ici Hani RAMADAN, qui sur son blog, tente de démontrer le contraire. Tentative désespérée et affligeante =>

“L’ISLAM HONORE LA FEMME, L’OCCIDENT LA MEPRISE?

On juge en général en Occident que la femme musulmane occupe en Islam un second rang, et qu’elle est méprisée et prisonnière des traditions qui empêchent son émancipation.

Pourtant, un regard plus objectif sur la réalité musulmane permettrait de comprendre que l’Islam honore la femme. Donnons à titre d’exemple la figure exceptionnelle de ‘Âïsha, jeune épouse du Prophète Muhammad. Versée dans les sciences, érudites et particulièrement éloquente, les plus éminents savants de l’Islam et les juristes l’ont considérée comme une référence et une autorité en la matière.

Nous pourrions citer d’autres cas qui montrent que du point de vue de l’Islam, les femmes sont encouragées à l’étude et à l’émancipation positive qui ne se traduit pas par le désordre social en matière de sexualité, mais par des prises de responsabilités aussi bien politiques, économiques, culturelles et sociales.

C’est plutôt en Occident, aujourd’hui, que l’on porte sur la femme un regard plus que superficiel : les revues et les magazines qui lui sont spécifiquement proposés regorgent de conseils en tout genre allant de la vente des cosmétiques, à la mode, à l’importance de la séduction et aux vernis à ongles ! Difficile de trouver dans ce genre de littérature un article qui invite à une réflexion profonde qui laisserait supposer que la femme est un homme comme tout le monde !

C’est donc vous qui rabaissez la femme. Vous qui admettez que l’on « marchandise » son corps, vous qui faites votre commerce en ne l’envisageant que comme un objet sexuel.

Alors que ‘Âïsha, au VII e siècle, commentait le Coran, orientait les hommes et donnait des avis juridiques !”
(http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2009/04/05/l-islam-honore-la-femme-l-occident-la-meprise.html)

Il y a lieu également de différencier la femme musulmane vivant en terre chrétienne et celle, soumise et mutilée en terre d’islam. Le contraste est saisissant!
Les arguments fallacieux de la femme moderne asservie par son image est un classique dans le langage musulman.

Jésus-Christ et son rapport miséricordieux aux femmes est la seule Voie.

Amen

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.