Preuve irréfutable pour les musulmans


 

S’il est vrai que les chrétiens ne sont plus fidèles à la Révélation donnée par Jésus (Coran 2.59, 75, 79 ; 3.78 ; 4.46 ; 5. 15, 41) les musulmans ne peuvent cependant pas dire quand le baptême aurait été frauduleusement introduit dans la pratique de l’Eglise, eux qui ne le reçoivent pas. Mais parce que tout montre que les chrétiens ont toujours été baptisés, les musulmans ont la preuve qu’en ne recevant pas le baptême que Jésus Lui-même reçut (Mt 3.13-16 ; Mc 1.9 ; 16.16 ; Lc 3.21), à la suite de saint Jean-Baptiste (Jn 1.28 ; 10.40), ce sont eux qui ne sont pas fidèles à la Révélation apportée par Jésus… 

Sans baptême il n’y a pas de salut possible (Jn 3.5) et donc pas de révélation chrétienne non plus qui n’a d’autre raison d’être que d’apporter le salut au monde !

Le baptême donné par le Messie n’est donné qu’une fois, à la différence des rites de purifications juifs, de Qumran, et des musulmans, sans cesse réitérés parce qu’impuissants à enlever le péché. De plus, à la différence de ces rites, personne ne peut se baptiser lui-même aussi vrai que personne ne peut se donner à lui-même le pardon ni l’Esprit de Dieu…

Cuve baptismale, baptistère de Kelibia, V ap JC, musée du Bardo

 

Print Friendly, PDF & Email

Liens miroirs :

Lien vidéo n°01

Commentaires à propos de : Preuve irréfutable pour les musulmans..


Conan

Cher Abbé Pagès. Suite à votre réponse destinée à Chuck, pouvez-vous me dire, svp, si elle s’applique aussi est aussi au sacrement de réconciliation, car lors de ma dernière confession, à la veille de la Vigie Pascale, le prêtre a mis fin à celle çi assez rapidement , en me disant : ” Cà suffit ! , on arrête là ! “, au bout du 2ème ou 3ème “aveu”, et bien que je lui ai dit que je n’avais pas terminé. Bien qu’il m’ait donné une absolution et une pénitence, j’en fûs attristée et ne me suis pas sentie délivrée. Je ressens depuis un poids sur mes épaules, d’autant plus que maintenant, je ne me souviens plus de tout ce que je voulais confesser. Merci d’avance de votre réponse.

Abbé Guy Pagès

Conan,

Ne vous inquiétez pas : le prêtre assume devant Dieu la responsabilité de ses actes. Vous ne serez pas inquiétée par la Justice divine des péchés que vous n’avez pu confesser (et qui ne sont peut-être pas si graves puisque vous ne vous en rappelez plus) alors même que vous le souhaitiez. Saint dimanche !

Conan

Monsieur l’Abbé Guy Pagès, je vous remercie infiniment d’avoir pris la peine de me répondre. J’ai confiance en Dieu pour que dans son infinie Miséricorde, cette faute ne soit pas retenue au prêtre, qui, j’en suis persuadée, n’a pas agi par méchanceté (j’aurai peut-être dû écouter la “petite voix” qui m’incitait à ne pas à aller vers lui )… Je vous remercie également pour les 2 lettres que vous avez rédigées à destination du pape François (désolée, je ne peux me résoudre à lui donner le titre de “Saint-Père”), relatives à ses scandaleuses prises de positions en faveur d’un Islam mortifère haineux, conquérant…, totalement incompatible, entre autres, à notre Eglise, aux messages d’Amour et de Paix de Jésus Christ Notre Seigneur. En agissant comme il le fait, le pape se conduit comme le “berger mercenaire qui abandonne les brebis au loup”, les offrant en sacrifice pour une raison qui m’échappe. Je suis très inquiète de constater que, même dans nos églises , les “chrétiens “continuent d’être aveuglés sourds, et refusent de voir le danger malgré nos tentatives d’alertes ( ne serait-ce que dans ma paroisse, nous ne sommes QUE deux à le faire, sans succès !). Je crois que ce qui me rends le plus triste est que les prêtres, pour qui j’ai toujours eu une infinie tendresse et un profond respect, dans leur devoir d’obéissance, sont contraints d’agir dans la voie du “père” de l’Eglise. Il ne nous reste plus qu’à continuer de prier pour que : “les aveugles voient, les sourds entendent, les muets parlent” et que les brebis égarées ré-apprennent à n’écouter que la voix du vrai berger, le seul bon pasteur désigné pour conduire son troupeau. Enfin, monsieur l’Abbé Pagès, sachez que même si vos lettres ne sont pas parvenues au pape ou qu’il n’a pas daigné y répondre ni s’expliquer sur son attitude, les références sur lesquelles vous vous basez me permettront, à mon tout petit niveau, de présenter des arguments aux incrédules qui prétendent que ” l’Islam est une religion de paix” et que “les musulmans sont nos frères, qu’ils ne nous veulent pas de mal”. Pardonnez-moi d’avoir été si longue. Que Dieu soit avec nous. Bien cordialement. Conan.

john

Conan
Je suis de votre avis ,la crise dans l’Eglise est grave ,le fait que le prêtre ait abrégé votre confession en dit long sur son état d’esprit .
Si ce prêtre était une seule brebis égarée ça ne serait pas très grave ,ça peut arriver à tout le monde,son évêque pourrait le recadrer mais les évêques sont tous de l’avis de ce prêtre et le pape de même ,c’est un véritable scandale.
Tous ces prêtres et évêques sont dans l’esprit de Jean XXIII qui disait : ” ne plus rien condamner ”
L’accueil et la fraternité avec les musulmans est pire qu’un scandale ,c’est la négation de la divinité de Notre Seigneur Jésus Christ ,c’est le reniement des fondements de l’Eglise catholique .
C’est la destruction totale de l’Eglise catholique qui s’opère tous les jours devant nos yeux avec le refus de convertir au Christ toutes les fausses religions .
L’histoire risque de se répéter ,en Algérie ,ce sont les amis musulmans des catholiques qui sont venus les égorger quand les évènements de 58 ont commencé .
La punition commence ici bas !

Savaniah

Merci pour vos enseignements comparatifs. Ils sont toujours utiles. Cependant, j’aimerais savoir votre position face aux concile Vatican II . Car je crois que Vatican a commis un grave pêché à ce moment et par la suite en préservant cette vision. C’est ce concile qui a amorcer l’affaiblissement de la chrétienté et de l’église dans son ensemble du côté de l’occident de l’ouest.

Je crois qu’il sera important que l’ensemble des religieux qui en son opposer ce manifeste et s’unisse contre ce que Vatican impose aux chrétiens en ce moment.

Abbé Guy Pagès

Chère amie,
Etre catholique et donc croire à l’infaillibilité du Pape n’implique pas d’être toujours de son avis en des questions où celle-ci n’est pas impliquée. Ce peut même être un devoir de le lui faire savoir, à lui et aux autres membres de l’Eglise, comme saint Paul en a déjà respectueusement mais non moins fermement montré l’exemple (Ga 2.11-14).

J.V

Bonjour ,
Juste une question s’il vous plait .
Si un enfant de 3 ans venait à décéder. Et comme tout le monde le sait , à 3 ans on est encore un petit ange .
S’il n’est pas baptisé, ira-t-il en enfer ?

Abbé Guy Pagès

J.V.

Can. 867 – § 1. Les parents sont tenus par l’obligation de faire baptiser leurs enfants dans les premières semaines; ils iront trouver leur curé au plus tôt après la naissance et même avant, afin de demander le sacrement pour leur enfant et d’y être dûment préparés.”

§ 2. Si l’enfant se trouve en danger de mort, il sera baptisé sans aucun retard.

VI. La nécessité du baptême

Catéchisme de l’Église Catholique, n°1257 : Le Seigneur lui-même affirme que le Baptême est nécessaire pour le salut (cf. Jn 3, 5). Aussi a-t-il commandé à ses disciples d’annoncer l’Évangile et de baptiser toutes les nations (cf. Mt 28, 20) (cf. DS 1618 ; LG 14 ; AG 5). Le Baptême est nécessaire au salut pour ceux auxquels l’Évangile a été annoncé et qui ont eu la possibilité de demander ce sacrement (cf. Mc 16, 16). L’Église ne connaît pas d’autre moyen que le baptême pour assurer l’entrée dans la béatitude éternelle ; c’est pourquoi elle se garde de négliger la mission qu’elle a reçu du Seigneur de faire ” renaître de l’eau et de l’Esprit ” tous ceux qui peuvent être baptisés. Dieu a lié le salut au sacrement du Baptême, mais il n’est pas lui-même lié à ses sacrements.

1258 Depuis toujours, l’Église garde la ferme conviction que ceux qui subissent la mort en raison de la foi, sans avoir reçu le Baptême, sont baptisés par leur mort pour et avec le Christ. Ce Baptême du sang, comme le désir du Baptême, porte les fruits du Baptême, sans être sacrement.

1259 Pour les catéchumènes qui meurent avant leur Baptême, leur désir explicite de le recevoir uni à la repentance de leurs péchés et à la charité, leur assure le salut qu’ils n’ont pas pu recevoir par le sacrement.

1260 ” Puisque le Christ est mort pour tous, et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé(s) au mystère pascal ” (GS 22 ; cf. LG 16 ; AG 7). Tout homme qui, ignorant l’Évangile du Christ et son Église, cherche la vérité et fait la volonté de Dieu selon qu’il la connaît, peut être sauvé. On peut supposer que de telles personnes auraient désiré explicitement le Baptême si elles en avaient connu la nécessité.

1261 Quant aux enfants morts sans Baptême, l’Église ne peut que les confier à la miséricorde de Dieu, comme elle le fait dans le rite des funérailles pour eux. En effet, la grande miséricorde de Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés (cf. 1 Tm 2, 4), et la tendresse de Jésus envers les enfants, qui lui a fait dire : ” Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas ” (Mc 10, 14), nous permettent d’espérer qu’il y ait un chemin de salut pour les enfants morts sans baptême. D’autant plus pressant est aussi l’appel de l’Église à ne pas empêcher les petits enfants de venir au Christ par le don du saint Baptême.

https://www.islam-et-verite.com/le-bapteme-est-il-necessaire-au-salut/

” En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. (Jn 3.5)”

Chuck

Le baptême doit-il absolument être pratiqué par un homme ayant le saint esprit ?
Dans le cas contraire , si celui qui pratique le baptême sur un bébé, et que ce dernier n’a pas le saint esprit , est ce que le baptême est acceptable ?

Abbé Guy Pagès

Chuck,

A travers ses serviteurs, c’est toujours Jésus qui agit pour donner la grâce. Que ceux-ci soient défectueux ne L’empêche pas d’accomplir Son oeuvre de salut. La seule chose qui est demandé au serviteur lorsqu’il baptise est qu’il ait l’intention de faire ce que fait l’Eglise lorsqu’elle baptise… même si lui n’y croit pas.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.

Refuser tous les services
Accepter tous les services