Lettre ouverte à M. Manuel Valls : Qui ment ?

Monsieur le Premier Ministre,

Vous nous dites qu’il est possible de « voir s’épanouir un islam vivant et moderne en terme de liberté, d’égalité et de laïcité » (cf. votre discours à la Grande Mosquée de Strasbourg, le 3 mars 2015), parce que l’islam serait  « tolérant, ouvert, pleinement compatible avec nos valeurs et la République » (cf. Votre discours à Mayotte, le 13.06.2015).

Or, le président honoraire du Conseil Français du Culte musulman et recteur de la Grande Mosquée de Paris affirme : « L’islam est à la fois une religion, une communauté, une loi et une civilisation. […] Ne sont pas seulement musulmans ceux qui pratiquent les cinq piliers de l’islam, mais tous ceux qui appartiennent à cet ensemble identitaire. » (Le Figaro Magazine, 29 juin 2002).

Qui nous dit la vérité, vous, ou M. Dalil Boubakeur ?

Alija Izetbegovic, chef d’État de Bosnie-Herzégovine de 1990 à 2000, écrit : « Il ne peut y avoir ni paix ni coexistence entre la religion islamique et des institutions politiques et sociales non-islamiques. […] La renaissance islamique ne peut commencer sans une révolution religieuse, mais elle ne peut se poursuivre et être menée à bien sans révolution politique. Notre première tâche doit être de gagner non le pouvoir mais les hommes. […] Le soutien qu’un peuple musulman apporte effectivement à un régime en place est directement proportionnel au caractère islamique de ce dernier. […] Nous devons être des prêcheurs et ensuite des soldats. […] Le mouvement islamique doit prendre le pouvoir dès qu’il est en situation morale et numérique suffisante pour lui permettre de renverser le gouvernement non-islamique. » (Cf. Déclaration islamique).

Qui nous dit la vérité, vous, ou M. Alija Izetbegovic ?

Hassan al-Bannâ (1906-1949), père des Frères Musulmans et de notre UOIF, enseignait : « L’islam est dogme et culte, patrie et nationalité, religion et État, spiritualité et action. » (Alain Durand, L’Islam au risque de la laïcité : Émergences et ruptures, L’Harmattan, 2005, p.107).

Qui nous dit la vérité, vous, ou Hassan al-Bannâ ?

Feu Hassan II, roi du Maroc et Commandeur des croyants, reconnaît : « Je ne suis pas un chef d’État laïc car à partir du moment où on est musulman, on ne peut pas être laïc. En réalité, tous les chefs d’État du monde musulman, je ne dis pas arabe, ne sont pas des chefs d’État laïcs. Et quand ils disent qu’ils veulent être laïcs, je dis qu’ils ne sont plus musulmans, car le droit musulman nous colle à la peau, qu’on le veuille ou non, tant au plan du droit public que sur le plan du droit privé. » (http://ahp.li/81c560e509fdfcb3ef04.mp4)

Qui nous dit la vérité, vous, ou le Commandeur des croyants ?

Allah et Mahomet son prophète enseignent que la communauté musulmane n’est pas soluble : « Ô croyants ! Ne tissez de relations qu’entre vous ; les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre (Coran 3.114). » ; « Vous êtes la meilleure nation. Vous ordonnez le convenable, interdisez le répugnant, et croyez en Allah. » (Coran 3.110). « Le verset : « Vous [les musulmans] êtes la meilleure nation se justifie du fait que vous avez amenés les infidèles enchaînés jusqu’au cou pour qu’ils se convertissent à l’islam. » (Récit d’Abu Huraira, Bukhari 60.80). « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’Église et que la religion soit uniquement à Allah, seul ! (Coran 2.193) » ;  « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine À JAMAIS jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (Coran 60.4) »

Qui nous dit la vérité, vous, ou bien Allah et son Prophète ?

Par un jugement rendu en 2001 et confirmé en appel en 2013, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans l’arrêt Refah Partisi  (Parti de la Prospérité) , a déclaré qu’un régime fondé sur la charia est incompatible avec les principes fondamentaux de la démocratie.

Qui nous ment, vous Monsieur le Premier Ministre, ou bien la Cour européenne des droits de l’homme ?

Que conclure, sinon que les agents de l’islamisation de la France, et donc de sa perte, ne sont pas d’abord ceux que l’on croit ?

Mais comment cela est-il possible ? Tout simplement parce que l’on ne peut pas servir deux maîtres, Dieu et l’argent (Mt 6.24), Jésus-Christ et Satan (2 Co 6.14-18), et que ceux que les Français ont élus, pour recevoir de l’argent du Qatar et de l’Arabie saoudite, non seulement leur vendent la France, qui ne serait pas ce qu’elle est sans la foi en Jésus-Christ et les innombrables bienfaits transmis par Son Église, mais en viennent nécessairement  à servir le dieu de leurs nouveaux maîtres…

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à l’expression de ma profonde indignation devant le choix du mensonge comme boussole pour notre pays,

Abbé Guy Pagès

Courriel Manuel Valls 2.02.16

Article paru dans :  Riposte laïqueSavoir ou se faire avoirMinurneNouvelles de France, le Salon Beige, LesObservateurs.ch, Media Presse infole blog d’André, MCI.

La Lettre traduite en hollandais, et en italien

 

16 Comments

  1. Pingback: Lettre ouverte à M. Manuel Valls : Qui ment ? – Savoir ou se faire avoir

  2. Merci mon Père pour cette lettre. Au moins, là tout est dit et tout est clair!
    Je peux dire, à titre personnel que c’est une grande aide pour moi… d’y voir plus clair, à ce niveau là aussi.

  3. Reconduit sur mon blog avec mon complément et de la documentation. La liberté d’expression est ce qui reste quand les commentaires ont été supprimés.

  4. Pingback: LETTRE OUVERTE À MANUEL VALLS (par l’Abbé Guy Pagès) | minurne.org

  5. Père Pagès,
    Vous avez eu raison de mettre en évidence ce que
    le Premier Ministre sait parfaitement bien.

    L’immigration massive en est maintenant à sa phase terminale, le grand
    remplacement des Chrétiens avance.
    D’ailleurs même, les Chrétiens consomment peut-être hallal sans le savoir, pourtant il serait utile voir vital de se renseigner :
    https://www.youtube.com/watch?v=J-dxyHkAa-c

    Avant qu’il nous arrive pire :
    on peut voir des vidéos menaçantes et non censurées sur internet, telle :
    https://www.youtube.com/watch?v=J-dxyHkAa-c
    où il est question de balai !!! et quel balai !

    Mais on peut voir sur cette photo, une lueur d’espoir :
    https://plus.google.com/u/0/photos/photo/113606954759985054693/6222702950222731106?sqid=103739167409551357125&ssid=e364ec90-6d98-46df-92fa-a8ca23c4b89f

    Et pour faire activer la fin annoncée,
    nous disposons d’un moyen formidable
    rien ne peut l’égaler en puissance :
    partons en Croisade afin que Jésus-Christ sauve la France.
    Partons en Croisade sainte, là où nous sommes dans le secret de nos maisons et de nos cœurs par la récitation de la prière des Croisés :
    L’ Angélus et le chapelet.
    Prions aussi pour que Dieu donne de bons gouvernants à la France Fille aînée de l’Eglise !

    Et c’est sûr viendra la victoire « Panis Angélicum » !

  6. Pingback: Manuel Valls croit l'islam "pleinement compatible avec nos valeurs" - Les Observateurs

  7. Pingback: L’abbé Pagès lui a écrit une lettre ouverte : – SITE D INFORMATIONS ET DE SOUTIEN EN ATTENDANT NICOLAS SARKOZY 2017

  8. Magnan Geneviève Répondre

    pour ma part, de religion catholique par naissance (à l’époque , j’ai été baptisée à l’âge de 10 jours) et par culture, puis par conviction, aujourd’hui, à presque 60 ans, ayant cotoyée des amies musulmanes, des personnes de cultures Indouistes, j’estime que nous devons prendre ce qui nous semble bon et juste dans toutes les religions qui ne sont qu’un moyen de vivre notre spiritualité incarnée à notre propre culture, car Jésus, mahomet, ou Boudah, ont-ils vraiment créé une religions, ou ce sont les hommes qui se sont donné des moyens humains pour suivre leur maître dans leur époque… Si notre religion prômeut l’amour entre les hommes elle est bonne quelle qu’elle soit, si nous croyons qu’elle prône la haine et la guerre, c’est qu’à un moment ou un autre elle a été pervertie par des hommes.
    La méditation en pleine conscience peut nous aider à discerner ce qui est bon pour nous et les autres hommes…
    Laissons les querelles de textes aux théologiens..; Jésus se méfiaient des théologiens de son époque et préférait rejoindre les personnes humbles de coeurs, juives ou non juives (cf la Cananéenne qui fut guérie alors qu’elle était « païenne »).
    Fraternellement,
    Geneviève Magnan

    • Comment pouvez-vous douter que Jésus ait créé une religion en étant catholique « par conviction » ?!
      Vous ne pouvez être sauvée si vous ne croyez pas que Jésus est le seul Sauveur, et qu’Il a créé l’Eglise pour communiquer par Elle Son salut.
      Relisez donc Lc 10.16 ; Mt 16.18-19 ; 28.18-20 ; Ga 2.2 et toutes les épitres…

      • @ Monsieur l’abbé Pagès
        Là aussi le pape François ne savonne t il pas la planche en déclarant que : « Dieu n’est pas catholique « .
        Jésus aurait il fondé l’islam qui demande à ses adeptes de tuer les non musulmans ?
        Jésus a t il dit aux juifs de son époque qu’ils étaient dans la bonne voie ?
        Jésus a t il présidé à la séparation orthodoxe ,à la séparation protestante ,à la création du boudhisme etc …?
        Vous ne trouvez pas que c’est dramatique quand nôtre hiérarchie se prosterne devant toutes les autres religions ???

        • GAUTRON,

          Doucement, il faut garder le sens de la mesure. Je suis bien d’accord avec vous pour déplorer nombre de comportements de membres de la hiérarchie invitant plus à professer l’indifférentisme qu’appeler à la conversion, mais une fois ceci reconnu, que reste-t-il à faire sinon à prier pour eux, les avertir et continuer à faire le bien que l’on peut ?

          • Monsieur l’abbé je pense qu’il ne faut pas minorer ce que fait ,non pas un petit nombre ,mais une grande majorité de la hiérarchie ,et dire clairement qu’ils ne professent QUE l’indifférentisme et JAMAIS la conversion .

            Minorer c’est déjà se rendre complice ,il faut être clair ,ne pas tourner autour du pot ,il faut que les faussaires sachent que nous ne sommes pas dupes de leurs entourloupes ,il faut mettre la lumière sur leurs oeuvres de ténèbres .

            La lumière par principe évanouit les ténèbres ,la vérité anéantit le péché .

            Bien sur qu’il faut prier ,et il faudrait même ,comme le Saint curé d’Ars,être capable de jeûner et de se sacrifier pour repousser le péché .

            Le diable lui disait : « trois comme toi et mon royaume en ce monde serait compromis ».

            Les sermons du Saint curé d’Ars n’étaient pas à l’eau de rose ,il ne faisait pas dans la demie mesure ,il n’était pas dans le politiquement correct, il professait la vérité dans toute son étendue et a obtenu des conversions en grandes quantités .

            Naturellement il faut s’attaquer au péché avec fermeté mais rester miséricordieux avec le pécheur afin de l’encourager dans sa conversion .

    • C’est du n’importe quoi !
      Mélanger Jésus à mahomet, à Bouddah,
      Avez-vous conscience que Jésus est FILS de DIEU et, par conséquent, il EST DIEU !
      Ma religion, je l’ai étudiée et comparée avec d’autres et avec des sectes. Ma religion catholique n’est pas une secte. Elle me donne la liberté de penser. Elle ne m’impose rien.
      Etes-vous pour l’œcuménisme qui, s’il prend de l’ampleur, achèvera la chrétienté et plus particulièrement le catholicisme ?
      Déjà, dans les églises œcuméniques, seule la croix est autorisée. Et ce, pour faire plaisir à « l’autre », qui n’est pas catholique et qui s’offusque des images et des statues.
      Jésus a dit à la religieuse polonaise Kowalska (le prénom m’échappe, c’est au début du XXème siècle), lorsqu’il lui a montré l’image de la Miséricorde, alors qu’elle se désolait que la peinture ne soit pas fidèle à sa vision : « L’image est là pour soutenir la prière, la méditation… ».
      Jésus n’est pas contre les images. Mais il n’a jamais parlé d’œcuménisme, de « piocher » dans chaque religion et/secte, ce qui nous « accommode ».
      Que « piocheriez-vous » dans l’islam qui vous « accommoderait » ?… et qui vous aiderait bien à vous éloigner, à votre insu, de Dieu Trinité.

  9. Un peu de Jésus , un peu de Mahomet , un peu de Bouddha, un peu de Tché et de Danny le Rouge !

    Voilà où 50 ans de sermons post soixante-huitard nous ont conduit .

    Un beau” Syncrétisme ! ” ou ” Saint Crétinisme ! ”

    Si l’on veut convertir nos frères athées et musulmans , il faut commencer par convertir les catholiques au Catholicisme !

    Sinon on ne sera pas crédible !

    Retournez à la case départ ; Le Catéchisme de l’Eglise Catholique ! Lisez le , Avalez le , Digérez le , Annoncez le !

    Jésus , il y a tant de prêtres qui n’en parlent pas et qui n’y font jamais allusion !

    Merci à Saint Jean-Paul II d’en être à l’origine et au Cardinal Ratzinger d’avoir dirigé sa rédaction .

    Merci Jésus à tous les Saints Prêtres qui s’en réfèrent et nous communiquent la véritable Foi de l’Eglise !

  10. Chère Geneviève, c’est du n’importe quoi ce que vous dites. Je vous plains vivement pour ne pas avoir un esprit aussi ouvert à Dieu et à ses Vérités.
    Je vais vous dire, j’ai essayé, par le passé, de renier ma religion catholique et d’aller ailleurs.
    J’ai donc côtoyer quelques sectes (mormons, islam, pentecôtistes et adventistes).
    Cependant, il y avait toujours quelque chose qui me gênait.
    Il fallait toujours être obligé de…
    Pas le droit de s’habiller comme on veut, de se coiffer, de danser, d’aller en boîte de nuit, de faire des spectacles, de manger ou de boire ceci ou cela, etc…, enfin, bref, il y avait toujours quelque chose.
    Et le tout, assorti de critiques acerbes contre le catholicisme et de soi-disants preuves que c’était une religion honteuse et inique.
    Et j’absorbais cela ! Voilà le drame, j’absorbais.
    En outre, aucune de ces sectes ne parlaient de l’Amour de Dieu, aucune de parlait de l’Amour de Jésus et toutes rejetaient sa Sainte Mère.
    J’en étais arrivée à rejeter la Madone. Mais, je ne me décidais toujours pas à « sauter le pas ».
    Jusqu’au jour où, il m’est apparu que je ne connaissais pas si bien que ça ma propre religion.
    Et donc, je me suis remise à lire la Bible, à acheter des livres sur Jésus, sur la spiritualité catholique (Thérèse d’Avila m’a complètement saisie) etc…
    Tout cela, c’est un parcours que j’ai fait seule car je ne connaissais personne de ma propre religion qui aurait pu me guider, par contre, le contraire, oui, là, il y avait du monde.
    Puis, petit à petit, je me suis mise à aimer ma religion (car on ne m’avait pas appris à aimer ma religion et à la défendre).
    Et je ne sais ce qu’il s’est passé, un jour, je suis invitée chez un couple plus âgé que moi, j’avais 20-25 ans et eux la quarantaine sonnée, quatre enfants, très pratiquants.
    Et voilà, le mari qui raconte qu’il était athée, qu’il avait renier la Virginité de la Vierge, etc…
    Il revient à sa religion catholique, sa femme n’avait jamais cessé de l’être.
    Mais il lui est arrivé une chose : il a été persécuté par le diable, sa femme et ses enfants récitaient le chapelet pendant que lui se battait contre les forces du mal qui se manifestaient surtout le soir. Il était projeté contre les murs et avaient des traces de coups et des hématomes.
    Il a appelé à l’aide la Très Sainte Mère (car il lui résistait encore) et il a été définitivement débarrassé des démons.
    Par la suite, il a eu une révélation : la Mère de Jésus était vraiment l’Immaculée Conception. C’était d’une évidence inouïe.
    A la suite de cette invitation (alors, est-ce que ces gens ont senti que je me débattais intérieurement dans mes croyances, je ne le saurais jamais parce qu’après, ils sont retournés dans leur ville), toujours est-il, que, sans m’en rendre compte, au fil des années, j’ai accepté la Mère de Jésus.
    Mes réflexions intérieures trouvaient seules des réponses sans que j’ai eu besoin de chercher dans un ouvrage ou auprès de quelqu’un, les réponses venaient comme ça.
    Et puis j’ai laissé tomber toutes ces sectes qui ne m’avaient rien apporté que des « obligations » destinées à rendre l’humain esclave.
    Et ce qu’il faut savoir, c’est que toutes ces sectes qui se disent « religion » ne vous donne pas le droit du libre-arbitre, de penser par vous-même, de faire ce que vous voulez, de fréquenter qui vous voulez.
    Ces gens vous disent que si vous n’allez pas au culte un seul jour, c’est que vous n’êtes pas un quelqu’un de bien, etc, etc, etc…
    Ils vous mettent la main dessus et ne vous lâchent pas… sauf que moi, je pense que j’ai un certain sens du discernement et un caractère bien trempé : je n’aime pas qu’on me force ou qu’on m’interdise quand ma logique et ma morale me disent qu’il n’y a rien de répréhensible à manger ou boire ceci ou cela, à penser comme je veux, à dire ce que je veux, à fréquenter qui je veux, à danser, etc…
    Appliquez les conseils de l’abbé Pagès, relisez la bible et intéressez-vous un peu plus à votre propre religion et surtout, n’oubliez pas de faire des comparaisons, vous verrez, c’est nous qui sommes dans le vrai, sinon pourquoi y-aurait-il autant d’apparitions et de grands saints et qui est plus, le plus en France ?

Ajouter un commentaire

Navigate