L’abbé Pagès dénonce ici l’Arabie saoudite à l’OSCE.