L’enfant n’étant pas désiré, ne sera pas aimé, sera donc malheureux, et pour éviter cela, on préfère le tuer, plutôt que de l’aimer…
Mais qui peut choisir a la place d’un autre d’être heureux ou malheureux ?
Vous connaissez l’histoire du verre qui est à moitié plein ?
Regardez la deuxième vidéo qui chante si bien le droit de tout être innocent à vivre, parce qu’il est toujours possible d’aimer… Mais veut-on aimer ?