MUSULMANS MODERES ET ISLAMISTES

On entend dire qu’il y a des musulmans modérés et d’autres qui sont des fanatiques, faisant ainsi une division parmi les musulmans. Certes, tous les musulmans ne sont pas des terroristes et il y a parmi eux comme partout ailleurs Dieu merci, des braves gens. Toutefois, s’il existe des musulmans dits modérés, ce n’est pas en vertu du Coran puisqu’il appelle au meurtre de ceux qui refusent d’embrasser l’islam. Par exemple, parmi d’autres versets citons :

Sourate 2, v 191 : “Tuez les partout où vous les rencontrerez” Sourate 8,v 66 “Ô prophète, encourage les croyants au combat. S’il se trouve parmi eux, vingt hommes endurants, ils ne vaincront deux cent, s’il s’en trouve cent, ils en vaincront mille parmi les incrédules. Ce sont des gens qui ne comprennent rien.” Sourate 9, v5 : “Tuez les polythéistes partout où vous les rencontrerez. Capturez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades” Sourate 9, v 14 : ” Combattez-les, Allah les châtiera par vos mains, il les couvrira d’opprobre et vous donnera la victoire.” Sourate 47, v4 : “Lorsque vous rencontrez les incrédules, frappez-les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus”.

Il existe encore bien d’autres versets allant dans ce sens.

Ainsi donc, s’il y a des musulmans modérés, ce n’est pas en vertu de leur obéissance au Coran mais en vertu de ce qu’ils écoutent la voix de leur conscience de préférence à celle du conditionnement socio-religieux dans lequel ils sont, la voie de la conscience étant cette petite voix de Dieu en chaque homme qui nous commande de faire le bien et d’éviter le mal et c’est ce qui fait que ce sont des musulmans modérés, des braves gens. De deux choses l’une, soit Allah se contredit dans le Coran en commandant d’être tolérant et de tuer ceux qui refusent de se convertir à l’islam, soit Allah ne se contredit pas et modérés comme fanatiques sont dans l’erreur. Car de fait, il y a dans le Coran des versets appelant à la tolérance et d’autres appelant au meurtre. Pour résoudre cette contradiction, Allah lui-même dans le Coran, se corrige en abrogeant les versets reconnus être tolérants par ceux appelant à la violence, sensés avoir été donnés après les premiers. Nous trouvons cela exprimé à la Sourate 2,v106 : ” Nous n’abrogeront aucun verset de ce livre ni n’en feront effacer un seul de ta mémoire sans le remplacer par un autre meilleur ou équivalent “. Ainsi donc, en vertu de cette loi de l’abrogation, tous les versets dans le Coran ne sont pas actuels et ce sont les versets appelant la tolérance qui sont obsolètes. Ce sont donc les musulmans fanatiques qui ont raison d’être qui ils sont, en vertu de leur obéissance au Coran, c’est pourquoi ils n’hésite pas à assassiner aussi leurs frères musulmans modérés car pour eux, ces derniers n’obéissent pas à la parole d’Allah dans le Coran qui prescrit de faire la guerre à ceux qui refusent de se convertir à l’islam.

Cette distinction entre musulmans modérés et musulmans fanatiques ne repose pas elle-même sur le Coran. Elle permet simplement à l’islam de s’implanter en Occident, véhiculée par ceux que l’on pourrait qualifier “d’idiots utiles”.