RÉSEAUX ISLAMISTES EN FRANCE: UN RAPPORT ALARMANT

durée de la vidéo; 4 minutes et 22 secondes

(Animateur Jean-Charles): Christian, (Christian Malard) Bonsoir ! Vous avez pu avoir accès à plusieurs rapports confidentiels de renseignements français qui montrent à quel point cet islam radical a réussi à s’implanter en France à un seuil qui est même qualifié de critique.

(Christian Malar, consultant diplomatique): – Critique, vous avez raison Jean-Charles, les islamistes ont tissés leurs toiles en France depuis les années 70. Alors, il y
a quatre mouvements qui sont jugés à la fois très actifs et très dangereux: les Frères Musulmans, les Salafistes, le Tabligh et le mouvement turc cher à Erdogan. La menace que représente cet islam politique co-religieux apparaît sur la forme de prolifération terroriste, de rejet profond des valeurs républicaines, et d’aggravation des tensions inter-communautaires. Alors, quand je vous dis que 53% des Français de confession musulmane pratiquent un islam conservateur, voir autoritaire… qui confinent à une sorte de sessionnisme politique et social pour 28% d’entre eux. Cela interpelle.
La pieuvre islamiste étend ses tentacules dans des domaines névralgiques comme l’éducation, le monde de l’entreprise, les lieux de cultes, les salles de sport, et internet.
Le mouvement le plus dangereux, le plus structuré, le plus influent, est celui des Frères Musulmans. Ils contrôlent de très nombreux lieux de cultes et un quasi monopole
sur la formation des imams. Ils jouent beaucoup sur l’islamophobie, et leur objectif polico-religieux avoué, “c’est la conquête de la République !”
Les salafistes, qui ont 14 000 adeptes sur notre territoire, sont aussi très nombreux. Ils prônent la rupture avec la société européenne mais aussi avec tout ce qui n’est pas islamique. Le maillage géographique des sites salafistes est dense. Écoutez bien : il y a 118 villes avec un empreinte salafiste en Ile de France, en Rhône-Alpes, région de Lyon, en PACA, Marseille, Montpellier, Lys, les hauts de France, Lille, Roubaix, Tourcoing, Valenciennes… Les mosquées sont majoritairement dirigées par des imams d’origines étrangères: algérienne, tunisienne, turc, voir égyptienne… à Argenteuil, à Limans… Vous voyez.. et c’est pas terminé.

(Animateur Jean-Charles): – Oui.. Alors, question: “Qu’est-ce qui vous a le plus frappé, justement la lecture de ces rapports?

(Christian Malard, consultant diplomatique): – Je vais être clair: “Les islamistes sont partout!” Ils ont infiltrés la société française dans les entreprises, dans les clubs de sport, lieux supposés d’intégration et de mixité sociale”. De nombreuses associations sportives pratiquent le prosélytisme religieux de Roubaix à Perpignan en passant par Lyon, Marseille et Paris. A Bobiny, Mantes-la-Jolie, Lassy de la région parisienne, des matchs de football ont été interrompus par des prières et des matchs féminins ont eu lieu avec des femmes voilées en dépit des réglements et de la loi. Pour les responsables de la lutte anti-terroriste, il y a plus de 1000 individus radicalisés dans les clubs de sport. Cette radicalisation par le sport mène vers le djihadisme. En effet, un grand nombre d’éducateurs sportifs seraient fichés ‘s’. 27% des radicalisés dans les clubs de sport manifestent leur adhésion à des causes djhadistes. Les écoles coraniques reliées aux mosquées sont en fortes expansion. Elles y abritent des imams reconnus pour leurs prêches radicaux. Sur les 2500 Mosquées existants, 1/4 ont une école coranique. Et 35 000 enfants y suivent des cours dont le contenu n’est pas contrôlé et divulgué. Certains ONG comme Barakacity ou Perle d’espoir sont dans le colimateur.
Une anecdote concernant les cafés aux mains d’islamistes : Le 7 mai 2018, Marlène Schiappa, secrétaire d’état chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, était en visite dans un quartier populaire de Trappes, elle s’est vue interdire l’accès à un café sous prétexte qu’il était interdit aux femmes. J’ai envie de vous dire; “Où va la République?” Et en quelques mots Jean-Charles, je terminerai par la présence sur notre sol de 700 000 turcs, dont 200 000 seraient en situation irrégulière. 150 des 300 imams en France sont turcs. Et puis, depuis le 1er juillet 2017, il faut le rappeler, c’est un franco-turc très lié à Erdogan, Ahmet Ogras, qui est devenu président du conseil du culte musulman. “Alors prudence… et fermeté sont de rigueurs.. vu la politique menée par Monsieur Erdogan.”

Un rapport alarmant : les réseaux islamistes sont partout ! Selon Christian Malard, consultant diplomatique: « Les islamistes sont partout, ils ont infiltré la société française dans les entreprises et les clubs de sport, lieux supposés d’intégration et de mixité sociale ».

L’entrisme des Frères Musulmans au sein des Verts et autres partis de gauche, les mouvances islamistes liées à la Turquie et son Président Erdogan, mais également les salafistes, ont infiltré notre pays par toutes les fissures possibles et imaginables, grâce à la lâcheté des politiques que l’apostasie du Christ rend de facto ses ennemis (Mt 12.30), mais aussi de nombre de responsables de l’Eglise allant jusqu’à financer la construction de mosquées !