Ghazli, 43 ans, retraité de la RATP, fait un procès à Christine Tasin depuis la Turquie


Ainsi donc, Christine Tasin, déjà poursuivie par le vice-procureur Grégory Weill, pour avoir écrit le livre Les assassins obéissent au Coran, va se retrouver également devant la 17e Chambre, suite à une plainte de l’ineffable Mourad Ghazli. Ce dernier, comme vous pourrez le lire dans le résumé de cette affaire ci-dessous, avait également déposé plainte contre Roger Heurtebise, Paul Le Poulpe et Oriana Garibaldi, et cela ne lui avait coûté que 50 euros. Finalement, seule Christine sera poursuivie, les juges ayant renoncé à poursuivre les autres auteurs. En revanche sur ces 4 articles, Mourad Ghazli a obtenu de Google la suppression de plusieurs liens, vidéos et photos pouvant compromettre à sa réputation.

Qu’est devenu Mourad Ghazli, depuis l’écriture de cet article ?

Il s’est d’abord fait virer de son poste d’adjoint au maire, qu’il occupait à Thiais…

http://ripostelaique.com/en-le-virant-le-maire-de-thiais-a-enfin-compris-qui-etait-mourad-ghazli.html

Ne se rendant pas compte de son ridicule, il s’est filmé toute la soirée de son exclusion…

https://ripostelaique.com/thiais-ghazli-vire-maire-se-filme-toute-soiree-se-ridiculise.html

Et sinon, cet homme, capable de se dire franc-maçon tout en fréquentant des mosquées radicales, paraît être tombé sous le charme d’Erdogan, que certains naïfs présentaient, il y a quelques années, comme un musulman modéré. Aujourd’hui, il vit en Turquie et présente avec fierté ses nouveaux papiers.

Il est vrai qu’il a du temps, à présent. Licencié dans un premier temps par la RATP, il avait été réintégré, suite à des décisions de justice favorables. Et à présent, sur les réseaux sociaux, il se vante d’être à la retraite ! Après seulement 19 ans de « service » à la RATP et à seulement 43 ans, ce n’est pas mal pour un homme qui n’a jamais occupé de poste à horaires décalés et qui a occupé un emploi fictif durant des mois grâce à ses activités syndicales. Faute de n’avoir pu s’en débarrasser, la direction de la  RATP lui aurait-elle accordé un départ à la retraite non conforme aux dispositions légales ?

Voilà qui est l’homme qui veut faire condamner Christine Tasin, et lui piquer de l’argent, avec la complicité de l’État français !

Jeanne Bourdillon

RELAYEZ, PUBLIEZ CES 4 ARTICLES DE RIPOSTE LAIQUE QUE MOURAD GHAZLI VEUT FAIRE INTERDIRE

http://ripostelaique.com/relayez-publiez-ces-4-articles-de-riposte-laique-que-mourad-ghazli-veut-faire-interdire.html

Nous l’avouons, nous n’avions jamais entendu parler de Mourad Ghazli avant la diffusion de la vidéo de Guy Sauvage sur l’islamisation de la RATP, vue ce jour par 130.000 internautes, et ses conséquences pour les femmes machinistes.

http://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Dès le lendemain, le nommé Mourad Ghazli menacera Riposte Laïque de procédures judiciaires, et sommera notre site de retirer cette vidéo. Non seulement nous avons refusé de céder à ces intimidations, mais nous lui avons proposé de s’exprimer sur notre site, ce qu’il a accepté.

http://ripostelaique.com/author/mourad-ghazli

Pourtant, malgré cela, ce personnage continue de harceler notre site. Il a déposé quatre plaintes en citation directe contre Riposte Laïque. Et le procureur ne lui a demandé que la somme de 50 euros pour cela, alors qu’habituellement, pour ce genre de procédure, on peut demander dix à cinquante fois plus ! Rappelons que le malheureux Ghazli est propriétaire d’une trentaine d’appartements en région parisienne ! D’autre part, ce personnage a mandaté ses avocats pour sommer le moteur de recherches Google de retirer ces quatre articles, ce qui a été fait.

http://ripostelaique.com/mourad-ghazli-le-syndicaliste-qui-roule-pour-les-barbus-de-la-ratp.html

http://ripostelaique.com/mourad-ghazli-est-un-militant-islamique-et-communautariste-deguise-en-syndicaliste.html

http://ripostelaique.com/les-multiples-contradictions-de-mourad-ghazli-girouette-opportuniste.html

http://ripostelaique.com/le-mensonge-permanent-des-disciples-de-lislam.html

Manque de chance pour Ghazli, d’autres moteurs de recherches, comme Yahoo.fr, existent, et les articles qui lui déplaisent tant y sont toujours présents.

Nos avocats vont intervenir, à leur tour, auprès de Google, pour les sommer de remettre les articles incriminés. En attendant, nous encourageons tous les internautes qui n’ont pas de site à faire circuler ces articles à un maximum de leurs amis. Et surtout nous serions ravis que nos amis qui ont des sites, ou des blogs, compliquent la vie du maître-censeur Ghazli, en publiant ces quatre articles, permettant ainsi un référencement que ce curieux syndicaliste veut interdire. Il en va d’une solidarité d’internautes, et surtout de la défense de la liberté d’expression.

Paul Le Poulpe

Voici donc les quatre articles, dans leur intégralité :

Mourad Ghazli, un curieux syndicaliste qui paraît rouler pour les barbus de la RATP

Dans l’un de ses articles, le site islamique oumma.com reprend notre vidéodénonçant le scandale sexiste des « barbus » à la RATP. Mais pour en détourner tout le sens et la faire passer pour une vidéo « raciste » et anti-musulmane.

Oumma.com nous apprend que « Mourad Ghazli, syndicaliste, connu des Oummanautes pour avoir animé plusieurs chroniques sur OummaTV, a immédiatement réagi en adressant un courrier au sommet de la hiérarchie du groupe des transports publics parisiens, dans lequel il exige la condamnation officielle de ce film nauséeux et indigne, qui « tombe sous le coup de la loi pour propos racistes à partir de l’appartenance religieuse ».

Mais qui est Mourad Ghazli, plus connu pour ses vidéos sur oumma.com que pour défendre les salariés ? Dans son autobiographie parue sur son blog, nous découvrons qu’il a une double profession : « Gestionnaire de biens immobiliers »et… « Responsable syndical SAT RATP », après avoir un peu grenouillé en politique (RPR, UMP, Parti radical valoisien).

Je me souviens d’une interview de Mourad Ghazi au journal Le Point http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-17/il-y-a-trop-de-moulins-a-paroles-genereuses-qui-vivent-en-dehors/920/0/24776, où il exprimait ses réticences à prendre des locataires africains (c’est sa profession de « gestionnaire de biens »…) Et il ose venir donner des leçons de « racisme » ?

Dans cette interview, on comprend donc que Mourad Ghazi est un riche propriétaire (21.000 euros d’impôts fonciers en 2005 selon ses propres déclarations), et qu’il vit donc principalement de la « gestion » de ses propres « biens ».

Il y a une autre contradiction dans le personnage. Mourad Ghazli s’était illustré en dénonçant dans la presse un supposé sexisme à la RATP, ce sexisme connu sous le nom de « promotion canapé ». Il est intervenu en particulier sur M6 (« Zone interdite ») et France 2 (« Envoyé spécial »).

Mais quand le sexisme est dû à certains fondamentalistes musulmans comme le montre notre vidéo, alors ce n’est plus du sexisme pour Mourad Ghazli, mais des « propos racistes à partir de l’appartenance religieuse ». On peut donc en conclure que non seulement Mourad Ghazli procède très sélectivement dans sa condamnation du sexisme, mais qu’en plus il assimile tous les musulmans travaillant à la RATP aux intégristes dont sont victimes les employées témoignant dans notre vidéo.

Si l’on suit la logique de Mourad Ghazli et d’oumma.com, il faudrait poursuivre Messieurs Obin et Denécé pour leurs rapports respectifs sur les revendications fondamentalistes religieuses, respectivement dans les écoles et les entreprises.

Troisième contradiction : on nous accuse de confondre « musulmans modérés » et radicaux, alors que l’accusation portée par oumma.com et Mourad Ghazli fait elle-même cet amalgame en défendant l’indéfendable, c’est-à-dire le harcèlement, les insultes, les discriminations que subissent les femmes qui témoignent dans notre vidéo.

Oumma.com nous présente donc une fois de plus l’inversion totale des victimes et des responsables. Quelle aubaine pour les islamistes, qui sauront se prévaloir d’oumma.com et de Mourad Ghazli pour exercer leur terrorisme soft (et de plus en plus hard) dans les entreprises !

Et après cet article, peut-on encore parler de « musulmans modérés » ? Je le pense, mais à condition qu’ils se démarquent de Mourad Ghazli et d’oumma.com prenant fait et cause pour les « barbus » et leurs exactions sexistes à la RATP.

Nous pouvons cependant remercier oumma.com et Mourad Ghazli sur trois points :

1. Ils apportent une publicité à notre vidéo sur ce scandale à la RATP.

2. Ils affichent au grand jour leurs contradictions, refusant de condamner toute dérive radicale de l’islam.

3. En inversant victimes et responsables, ils se font complices de ceux qui harcèlent les femmes à la RATP ou ailleurs au nom d’une « loi » islamique, anti-laïque, sexiste et à l’opposé de notre culture occidentale féministe.

Roger Heurtebise

Mourad Ghazli se comporte en militant islamique et communautariste déguisé en syndicaliste

Décidément, notre curieux syndicaliste ne veut rien comprendre. Il nous demande de faire paraître sa réponse aux articles que nous avons faits pour répondre  à ses attaques de Riposte laïque faites sur Radio-Beur et son blog.  Ce que nous avons volontiers accepté, au nom de la liberté d’expression et de la tradition du débat qui est la nôtre.

Hélas, nous découvrons avec surprise qu’au lieu de se contenter de s’expliquer quant à ses propos et son activité syndicale, Mourad Ghazli se livre à l’apologie de l’islam et énonce une énormité : Vos membres ne veulent pas dénoncer l’extrémisme mais bien l’islam et donc les musulmans.

Mourad Ghazli croit donc dévoiler que notre vrai souci ne serait pas l’extrémisme mais l’islam quand il ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes. En effet, non seulement nous n’avons jamais nié que notre principal combat était de lutter contre l’islamisation de notre pays, mais nous prétendons que islam et islamisme c’est la même chose !

Par contre, l’équation islam = musulmans du sieur Ghazli est lourde de significations.

Ainsi donc, pour le sieur Ghazli -qui se prétend  anti-communautariste- il serait interdit de critiquer l’islam –qui privilégie avant tout la oumma, la communauté des croyants- et de mettre nos compatriotes en garde devant ce système totalitaire au motif que, pour ce curieux syndicaliste,  dénoncer l’islam reviendrait à dénoncer les musulmans.

Le sieur Ghazli sait parfaitement que dénoncer les musulmans dans leur ensemble relève de racisme et des lois Pleven, Gayssot, Taubira… Assimiler islam et musulmans conduirait donc à interdire, de fait, toute critique, toute dénonciation de l’islam, et donc toute liberté d’expression. Retour au délit de blasphème.

On comprend bien, en suivant le raisonnement du sieur Ghazli, qu’il a (aurait ? ) sans doute été d’accord avec ceux qui ont traîné Charlie hebdo au tribunal pour l’affaire des caricatures, ceux qui s’opposent à la mise en œuvre de la loi sur la burka, et même, forcément, avec  les discriminations dont sont victimes les femmes qui, à la RATP, se plaignent d’être considérées comme moins que rien au nom de l’islam. Si on ne peut dénoncer le verset ci-dessous qui affirme noir sur blanc l’infériorité des femmes et l’incitation à les maltraiter, ceux qui, à la RATP, ne peuvent être critiqués selon les critères du sieur Ghazli peuvent continuer en toute impunité à agresser leurs collègues féminines.

verset femme GM1

Dans ce cas, il est évident que les insistantes invitations du quidam aux femmes victimes de discriminations à la Ratp, discriminations faites au nom de l’islam,  à le contacter et à saisir son syndicat pour les cas de discrimination sont nulles et non avenues, pour ne pas dire qu’elles sont de très mauvais goût…

Par ailleurs, les menaces voilées du sieur Ghazli à ceux qui voudraient imposer le respect de la loi aux musulmans français qui seraient tentés de la bafouer sont, elles aussi, sans équivoque :  « Les musulmans Français ne sont pas comptables et encore moins les relais des dictatures dans le monde arabe. Enfin le pays la MUSULMANIE n’existant pas pour expulser les musulmans Français je vous invite à réfléchir à vous concentrer sur les extrémistes et pas sur les millions de Français Musulmans qui vivent en paix, qui travaillent et aspirent au vivre ensemble. »

Mourad Ghazli, par ce passage, montre qu’il n’a rien compris ou plutôt qu’il ne veut rien comprendre. Les musulmans qui, à la Ratp, malmènent leurs collègues femmes, ne vivent pas dans des pays arabes et ne sont pas, a priori, des terroristes ni des activistes politiques. Et pourtant ils se comportent de façon odieuse.

Que propose le sieur Ghazli ?

Tout simplement de fermer les yeux, d’accepter tout ce que certains musulmans, au nom de l’islam, peuvent faire, au motif et qu’il ne faut pas critiquer l’islam et au motif que l’on ne pourrait expulser des Français qui voudraient imposer à tous la loi musulmane.

Le sieur Ghazli sait-il qu’il est toujours loisible de conseiller à ceux qui n’aiment pas le mode de vie à la française, l’égalité homme-femme, la liberté d’expression…  d’aller vivre en pays musulman, fussent-ils français ? Sait-il que si les lois internationales ne le permettent pas pour le moment, les lois sont faites pour être  changées et elles pourraient bien, quelque jour, autoriser l’ostracisme autrement dit l’exil obligatoire pour ceux qui ne respectent pas les lois et la constitution de notre pays.

Contrairement à ce que prétend le tract anti-islamophobie de Sud-Ratp et qui ressemble furieusement au point de vue de Mourad Ghazli, ce n’est pas aux Français et aux Françaises de s’adapter à ceux des musulmans qui trouvent normal  de ne pas serrer la main des femmes, de voiler leurs filles et leurs femmes, d’interdire la mixité,  de sortir leurs tapis de prières où qu’ils soient… mais à ces derniers de vivre à Rome comme les Romains ou d’aller vivre en pays musulman.

Christine Tasin

Les multiples contradictions de Mourad Ghazli, girouette opportuniste

Décidément, notre « ami » Mourad Ghazli paraît avoir des problèmes partout où il passe. Il n’y a pas qu’à la RATP qu’il s’est fait virer, il a été également éjecté des Grandes Gueules, où il a sévi de 2005 à 2008. Sa défense du site extrémiste Oumma.com, et ses propos communautaristes ont fini par le rendre suspect aux yeux d’Olivier Truchot.

http://www.dailymotion.com/video/x6zd3n_l-affaire-rmc-adler-oumma-com_webcam

Concernant son licenciement de la RATP, qu’il attribue à sa dénonciation du scandale sexuel qui a éclaboussé le leader du syndicat Unsa-Commercial, plusieurs faits surprennent. Il faisait en effet partie de la même organisation syndicale que celle de celui par qui le scandale est arrivé, Gwenaël Eslan, dit « le Roi », grand manitou du principal syndicat de la RATP.

http://rutube.ru/video/286e2ea4fc76ca77363c3ce445aa5a68/

C’est même ce dernier qui a demandé à la direction de mettre Mourad Ghazli à la disposition de son syndicat, en 2009. A cette époque, notre vaillant syndicaliste ignorait-il tout des pratiques qui avaient lieu à Unsa-Commercial ? Autre élément surprenant, pourquoi ni lui, ni son nouveau syndicat, Satrapt, n’ont-ils déposé plainte, laissant Sud-RATP le faire ?

Signalons la complexité du personnage. Il se présente à la présidence de l’UMP, en 2002. Il fait moins de 1 %. On le retrouve quelque temps après au Parti radical valoisien, où il soutient Bayrou au premier tour, et Royal au deuxième tour. Evolution politique, ou girouette policitienne ?

L’homme est franc-maçon, à la Grande Loge Nationale. Il se dit laïque et républicain, et prétend lutter contre le communautarisme. Pourtant, il est très fréquemment invité sur Oumma.comRadio Beur ou Beur FM, principaux relais de l’offensive communautariste musulmane contre les principes laïques. Le fait de se dire franc-maçon ne l’a pas empêché d’affirmer à plusieurs reprises, sur Beur FM, qu’il allait prier tous les vendredis, à la mosquée de Vitry, qui ne passe pas pour la plus progressiste dans le monde musulman, certains la présentant même comme une mosquée salafiste. Contradictions d’un personnage complexe, ou opportunisme sans limite ?

Enfin, le licenciement de Mourad Ghazli de la RATP, s’il était confirmé, transformerait-elle ce respectable père de sept enfants en cas social ? En 2005, il cumulait son salaire de la RATP, ses émoluments aux Grandes Gueuleset ce qui demeure ses principaux revenus, la gestion de ses bien immobiliers. Comme le rappelait Roger Heurtebise, cette année là, il payait 21.000 euros d’impôts fonciers, selon ses propres déclarations. Même s’il a perdu ses revenus de RMC, et s’il était licencié de la RATP, on n’est donc pas inquiet pour lui.

http://ripostelaique.com/mourad-ghazli-le-syndicaliste-qui-roule-pour-les-barbus-de-la-ratp.html

Dernière contradiction du personnage. Il a l’insulte facile, mais se plaint systématiquement d’être insulté, ce qui, en psychiatrie, s’appelle le syndrome de projection : attribuer à d’autres ce que vous êtes réellement.

Ainsi, dans ce registre, il n’a pas hésité à qualifié de « raciste » la vidéo de Guy Sauvage, et le site Riposte Laïque. Pourtant, dans une interview accordée au journal « Le Point », il émettait des réserves quant au comportement de ses locataires africains. D’autres se sont retrouvés au tribunal pour bien moins que cela.

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2758

Certains disent que la richesse de tout être humain réside dans sa complexité, et parfois dans ses contradictions. Si tel est le cas, Mourad Ghazli est vraiment très riche.

Paul Le Poulpe

Le mensonge permanent des disciples de l’islam

Traditionnellement, le début d’année est le temps de la réflexion, des bilans, des résolutions. L’actualité de ce dernier numéro de 2012 (et premier de 2013) de Riposte Laïque, m’inspire quelques réflexions, en particulier ces 4 articles :

Les multiples contradictions de Mourad Ghazli, girouette opportuniste | Riposte Laique  par Paul le Poulpe

Nouveau mensonge musulman : la prétendue conversion de Cousteau à l’islam | Riposte Laique  par Huineng

Réponse à un musulman patriote qui m’écrit que la France n’a rien à craindre de l’islam | Riposte Laique  par Josiane Filio

Les soutiens au caillasseur Wissam appellent à honorer sa mémoire | Riposte Laique  par Caroline Alamachère

Peut-être penserez-vous, à priori : apparemment aucun rapport entre tous ces sujets…Apparemment seulement…

Paul Le Poulpe s’interroge sur le parcours complexe du personnage : « Il se présente à la présidence de l’UMP en 2002, il fait moins de 1%. On le retrouve quelque temps après au Parti radical valoisien, où il soutient Bayrou au premier tour,  et Royal au deuxième tour. Evolution politique ou girouette politicienne ? […] Franc-maçon, se dit laïque et républicain, […] ce qui ne l’a pas empêché d’affirmer à plusieurs reprises, sur Beur FM qu’il allait prier tous les vendredis à la mosquée de Vitry […]

Dernière contradiction (et non la moindre) : « Il a l’insulte facile, mais se plaintsystématiquement d’être insulté, ce qui en psychiatrie s’appelle le syndrome de projection : attribuer à d’autres ce que vous êtes réellement. »

Huineng découvre le mensonge de la prétendue conversion à l’islam du Commandant Cousteau et du même coup, que ceux qui le prétendent sont de fieffés menteurs capables de raconter n’importe quoi !

Josiane Filio, parlant des pratiquants islamistes, fait la démonstration : « de leur lâcheté, de leur hypocrisie et de leurs mensonges, tant qu’ils sont minoritaires, mais leur violence et leur dangerosité, dès lors qu’ils se sentent en nombre suffisant, et soutenus par un pouvoir corrompu. »

Caroline Alamachère nous informe d’une manifestation à venir – le 9 de ce mois, en mémoire ( !!) de Wissam suspect d’avoir attiré les forces de l’ordre dans un traquenard, et décédé sous l’emprise de l’alcool, de la cocaïne et du cannabis, mais comme de coutume, dans ce genre de circonstances plus que troubles et contestables, transformé en « martyr » et en victime, « habituelle tactique des pleureuses islamiques consistant à faire passer les racailles pour des  pauvres petites victimes angéliques ».

Que se dégage-t-il de tous ces articles ? Dans le 1er il ne s’agit ni d’une évolution politique, ni d’une girouette politicienne, plus simplement d’une absence totale de conviction politique, le seul but étant de faire progresser l’islam, peu importe le parti choisi pour y arriver ! Mensonges, hypocrisie, dissimulation, tout est bon pour parvenir à ses fins.

Dans le 2ème : mensonges toujours : cette fois pour essayer de combler le vide abyssal du monde musulman qui, depuis plusieurs siècles n’a rien découvert, rien produit, rien construit, rien inventé, qui crève d’envie et de jalousie devant les découvertes, réalisations, prouesses technologiques du monde occidental, et tente à défaut, de s’en attribuer les connaissances, ou la soi-disant « islamité » d’une personnalité mondialement connue.

Le courrier du sieur Wa Tawasaw Bil Haqqi à Josiane Filio, outre une litanie de dénis des réalités, nous prend vraiment pour des imbéciles (restons polis !) ; la situation de plus en plus insupportable dans laquelle se trouve notre pays : c’est la faute à tout le monde, sauf aux musulmans bien sûr ! Il doit trop regarder la télévision…Encore une fois mensonges et syndrome de projection.

Je me permets d’ouvrir une parenthèse destinée au sieur Wa Tawasaw Bil Haqqi pour qui, bien sûr,  si 70% des « locataires » des prisons sont d’origine africaine ou nord-africaine, ce n’est pas de leur faute, ce n’est pas parce qu’ils ont commis des délits, non, c’est sans doute la faute à « des instances politiques tels l’UMPScomplètement soumises à des lobbys financiers sionistes, franc-maçons et gay(LGBT) ». Toujours la même tactique : attribuer aux autres ses propres fautes ! Et toujours se poser en malheureuses victimes !

Que nous apprend le 4ème article : une énième manifestation pour « honorer ! » la mémoire d’un citoyen, dont le moins qu’on puisse dire est « qu’il n’était pas au-dessus de tout soupçon ! » face à de « méchants policiers, à une justice incompétente » bref l’habituelle malhonnêteté intellectuelle, qui consiste à nier l’évidence et à accuser l’autre de ses propres fautes.

Tout cela, nous l’avons maintes fois souligné, mais il ne semble pas inutile de le rappeler encore et encore. Ces comportements portent un nom : LA TAQQIYA, principe islamique de la tromperie religieuse, qui encourage les musulmans à tromper les non-musulmans pour faire avancer la cause de l’islam, et bien au-delà, bien sûr, pour tout ce qui les arrange… c’est-à-dire en permanence…

Il faut constamment garder à l’esprit, quand on examine les déclarations des représentants de l’idéologie islamique qu’ils mentent dès que cela peut leur être utile, et cela en toute  « légitimité » grâce à la taqqiya autorisée par Mahomet. La tromperie est légitimée par Dieu et son prophète, mentir à un non-musulman n’est donc en aucun cas répréhensible.

Le mensonge islamique – Le blog de Vérité, valeurs et Démocratie

Taqqiya: l'islam autorise la tromperie et la dissimulation

D’où la nécessité absolue de s’imprégner de ce principe, pour ne pas se « faire rouler dans la farine » et comprendre la dangerosité de l’islam. Un fait divers récent (l’été dernier), que nous avions abondamment commenté : l’épisode des quatre animateurs-jeûneurs de Gennevilliers en est une parfaite illustration.

Ces quatre animateurs de colonie de vacances (musulmans) avaient signé un contrat leur faisant obligation de s’alimenter et de s’hydrater normalement, en d’autres termes leur interdisant de pratiquer le ramadan, ceci afin d’être en mesure de surveiller efficacement les enfants qui leur étaient confiés. Et que s’est-il passé ? Bien sûr, ils se sont moqués comme d’une guigne de respecter le contrat signé. Un contrat, cela n’a aucune signification…aucune importance…si cela dérange les principes d’Allah !

Et cela devient gravissime, totalement surréaliste, lorsque l’on songe aux témoignages faits auprès des forces de l’ordre ou encore dans un tribunal. Quelle crédibilité leur accorder ?? Pour vous, je ne sais pas ; pour moi, je vous le dis tout net : AUCUNE…

Autre aspect du problème qui devrait nous interpeller : toutes ces plate-formes de renseignements délocalisées au Maghreb, avec toutes nos coordonnées les plus confidentielles… Quelle sécurité ???

Oriana Garibaldi

Source

Commentaires à propos de : Ghazli, 43 ans, retraité de la RATP, fait un procès à Christine Tasin depuis la Turquie..


Claire

J’ai relevé ceci :
“…sait parfaitement que dénoncer les musulmans dans leur ensemble relève de racisme et des lois Pleven, Gayssot, Taubira… Assimiler islam et musulmans conduirait donc à interdire, de fait, toute critique, toute dénonciation de l’islam, et donc toute liberté d’expression. Retour au délit de blasphème…”
et particulièrement ceci :
“…Assimiler islam et musulmans …” !
Sans islam, y aurait-il des musulmans ?
Sans musulmans, que serait l’islam ?
et ceci :
“…dénoncer les musulmans dans leur ensemble relève de racisme …” ?
Cette phrase sous-entend que l’ensemble des musulmans serait une “race” ?
Donc par extension : tout ensemble de croyants d’une même religion ! ?
Le mot “race” lui-même n’est-il pas banni du langage ?
Le mot “racisme ” aussi ?

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.

Afin de sécuriser au maximum les vidéos vous pouvez désormais les télécharger et les héberger sur différents supports (Youtube, Dailymotion, site privé...). Je vous invite ensuite à ajouter le lien de la vidéo dans votre commentaire !

Je souhaite également inviter les internautes qui le souhaitent à se servir des vidéos et articles du site, pour en poster les liens sur les différentes plateformes et forums où ils peuvent évangéliser.