La contraception sépare les deux finalités du mariage que sont le bien des époux et la transmission de la vie. Cette séparation conduit à une sexualité irresponsable et à une procréation marchande, inhumaine.
De plus la contraception est le lit de la mentalité abortive.C’est pourquoi présenter la contraception comme un moyen de réduire les avortements est une escroquerie intellectuelle. D’ailleurs, le nombre des avortements n’a jamais baissé depuis les honteuses politiques de banalisation de la contraception, qui n’ont servi qu’à accroître avec le libertinage, les divorces et la destruction des familles.

Libérez les femmes ! Une critique de la contraception par l’ICLEJ

et le droit de l’enfant ?