Témoignage de l’Iranienne Aynaz Anni Cyrus au sujet de sa vie dans l’islam


Liens miroirs :

Lien vidéo n°01

Commentaires à propos de : Témoignage de l’Iranienne Aynaz Anni Cyrus au sujet de sa vie dans l’islam..


Henri de Langle

j’ai lu l’excellent ouvrage de l’abbé Pagès sur Judas et l’Enfer, le texte imprimé du témoignage de l’iranienne serait impo rtant car elle est probablement chiite ce qui n’est différent du sunnisme et aussi sur ce plan ce serait intéressant d’avoir un commentaire d’un spécialiste comme l’abbé Pagès et de Monsieur Bilek qui est Kabyle d’origine et un des responsable de sa communauté

Albatros

Belle video-vérité ! Mais il serait bon de préciser (ce que n’a pas fait cette courageuse femme qui l’a juste cité) ce qu’est ce maudit coran !! Si mahomet revenait sur terre (ce qui est impossible, car il grille en enfer pour l’éternité à côté d’hitler, staline et polpot + erdogan à venir) il serait mort de rire (et de surprise) en voyant ce bouquin qu’ils appellent le coran…En effet, et ce sont les historiens qui le disent, ce livre n’est qu’une constitution ou mode de vie inventée , élaborée, et finalisée en 24 ans après mahomet et en utilisant son aura de terreur. En effet Abou bakr 1er calife (nommé, car papa d’aïcha qu’il avait donné à 6 ans à son maître) a commencé à rassembler quelques commandements, ou phrases prononcées par le pédophile, puis il est mort assassiné 2 ans après . Omar, le 2ème calife, repris la suite des compilations (pendant 12 ans) pour exercer le pouvoir absolu au nom du…”pro-fête”..et pondit le 1er coran; puis il fût assassiné !! le 3ème Othman remania à sa sauce (pendant 10 ans) cette constitution bien opportune, en fit écrire 300 exemplaires qu’il fit distribuer dans tout le royaume en faisant disparaitre les anciennes versions.Puis il fût à son tour assassiné ! tout comme mahomet par son esclave juive, et les autres Ali, hussein, hossein etc… Un monde de frères en somme !! (lol) Et maintenant ils disent (contre leurs propres historiens) qu’il est descendu du ciel tout nickel.
Mais l’islam se résume facilement: Il y a la constitution ou mode de vie obligatoire (coran-charia-adiths) et il y a la carotte et le bâton (enfer-paradis); à partir de cela ou tu te soumets et tu vas au paradis (où coulent des rivières de vin (??) ou tu dévies (et tu grilles en enfer; et quand ta peau est grillée, tu en a une nouvelle et ça continue)…sans parler du châtiment terrestre (décapitation, amputations, pendaisons, flagellation, lapidation etc.).toutes ces joyeusetés préconisées par allah le clément et très miséricordieux !!
Voila ce qu’aurait pu rajouter cette courageuse ex !! Et pour autres infos allez sur YouTube et tapez; “Frère Rachid”.
Pour que vive la France ! Liberté-Egalité-Fraternité !

NOUMEA

Le frère rachid en question, est un évangélique… religion qui renie la Vierge et la place au range de femme ordinaire, etc…
Donc, mieux que les coraniques mais pas mieux du point de vue chrétien…

Albatros

Nouméa, il faut écouter ce que dit Rachid sur l’islam qu’il connait bien, point barre; qu’il soit évangélique ou non on s’en fiche ! tout comme Majid Oukacha sur youtube ex muz et qui nous parle de l’islam ! Le problème n’est pas de défendre une religion contre l’autre mais de savoir ce qu’est cette secte islamique ainsi que son inventeur Mahomet ! Dans 100 ans les Raéliens seront devenus une religion, alors que son inventeur est un petit escroc qui profite bien de ses “anges” (comme Mahomet de ses femmes et concubines) ainsi que de l’argent qu’il leur soustrait !! Et il y aura toujours des décérébrés pour les suivre, s’y soumettre et payer !
Nous ne sommes pas dans une guerre de religion mais contre un nouveau nazisme qui veut nous voler notre humanité et nous asservir à la pire dictature que l’homme ait connu !!!

vecker

Cher Monsieur Albatros, Très bien. Je relève votre remarque concernant le nazisme. Vous reprenez la pensée unique hélas. Le rétgime national-socialiste n’était certes pas un petit saint mais dès qu’on se libère de la version officielle de l’histoire on découvre une autre vérité. Il est si simple de hurler avec les loups.

L’attentat du jour

Au lever, d’humeur badine, le cynisme et l’humour en bandoulière, je lançe
parfois à la cantonade avant de brancher la radio „voyons voir quel est l’attentat du jour“ si fréquentes sont les informations faisant état d’un événement de ce type chez nous ou en quelque lieu du monde . Un massacre dans un Bataclan ou un aéroport quelconque, un vieux prêtre égorgé dans son église, deux tours jumelles frappées par de curieux avions-suicide, sans évoquer Kaboul, Bagdad, Las Vegas ou Bamako, maintes contrées africaines ou asiatiques et cette pépinière de violence que sont Israël et ce qui reste de la Palestine; attentats effectifs ou déjoués, revendiqués par leurs auteurs ou sous faux pavillon („false flags“ ), ou même mis en scène par ceux-là mêmes qui s’en disent victimes. Elargissons le champ de nos investigations : . de jeunes comédiennes forcées dans un bois de houx par quelque Weinstein ou une gamine délurée abusée (avec égards !) par un talentueux Polanski. N’avons-nous pas connu de nombreux témoignages „vécus“ de rescapés du prétendu holocauste, devenus des bestsellers mondiaux puis des films oscarisés avant que soient dénoncés la supercherie, le mensonge, l’impertinence de Misha Defonseca („Survivre avec les loups“) ou de Binjamin Wilkomirski „Fragments d’une enfance“ jusqu’à l’oeuvre de Martin Gray „Au nom de tous les miens“ mise en scène par le romancier Max Gallo, au „Treblinka de Jean-Fançois Steiner ou au récit d’Elie Wiesel „La nuit“. Ces faux témoignages sont des attentats contre la vérité des faits, contre l’histoire. Le matin du premier novembre 2O17 j’apprends que New-York a subi la veille au soir l’intrusion dans la foule d’une camionette blanche allahakbarisée. Voilà que des „terroristes“ le vendredi 14 novembre frappent en Egypte faisant des centaines de morts. L’importance des morts décroît visiblement avec la distance qui les sépare des rédactions !
Peut-on encore encore plaisanter sur un destin qui nous menace chaque jour ? La réponse est-elle dans toujours plus de répression, dans de nouvelles armes ou dans une réflexion profonde à partir de l’impératif catégorique de Kant : Agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse être érigée en loi universelle(„Handle nur nach derjenigen Maxime, durch die du zugleich wollen kannst, dass sie ein allgemeines Gesetz werde.“) Quel exemple donnâmes-nous au monde nous qui nous targuons d’avoir inventé la civilisation ? La sagesse africaine de Dieudonné nous rappelle que le „progrès“ débuta apparemment lorsque fut brandie la tête de Louis XVI par les gentils révolutionnaires.
L’incident Ben Allah, ou Ben Bella, symptomatique et banal en soi, ne bouscule-t-il pas notre trompeuse quiétude ? Banale car la violence policière nous abreuve lors de manifestations violentes d’images de gens jetés à terre et traînés au ras du sol sans que ceka devienne une affaire d’Etat ? Symptomatique car le pouvoir s’arroge indûment des droits refusés au simple citoyen. L’assemblée nationale censée contrôler le gouvernement s’est inquiétée un jour de la féminisation de certains termes et de la grammaire iinclusive. Risible initiative, n’en déplaise aux esprits retors qui croient encore que changer les mots modifie les comportements. Comme le souligna avec malice un membre de l’ Académie française „Qu’en est-il des mots soumis au féminin grammatical ! Les partisans de la masculinisation de certains mots vonts-ils s’attaquer à LA république ou à LA girafe ?“ Où sont les priorités ?

En poussant plus avant ma réflexion j’en viens à penser que je peux hélas m’attendre au saut du lit à „l’attentat du jour“ car en réalité, hélas, chaque jour que Dieu fait sont agressés quelques semblables ainsi que notre liberté, notre identité, notre santé, nos océans, notre planète, et jusqu’à notre stratospère. Nous déposons même des déchets sur la Lune et sur Mars. Tout ce qui constitue notre être est menacé. La subite décision de rendre obligatoire l’administration de onze vaccins à nos enfants n’est-elle pas une intrusion intolérable dans la liberté fondamentale concernant notre propre existence alors que le débat est plus que jamais vivace sur les conséquences délétères du principe de vaccination largement contesté par la science non inféodée aux puissances d’argent (On peut lire avec profit entre mille autres oeuvres „Pour en finir avec Pasteur“ ) Un universitaire, professeur de médecine, Henri Joyeux, croit devoir faire part de ses réserves concernant l’obligation vaccinale, il est aussitôt agressé par le Conseil de l’ordre qui lui retire le droit d’exercer. Sa retraite lui rend une certaine liberté mais cette dictature de la „science officielle“ n’est-elle pas attentatoire à nos libertés fondamentales ? Heureusement dans ce cas précis la sagesse a prévalu et ses titres lui ont été rendus !

Pauvres esclaves nous devions payer l’impôt du sang et répondre à l’appel aux armes sous quelque prétexte que ce soit, cousu souvent de fil blanc pour qui sait lire. Refuser d’aller trucider un soi-disant ennemi nous valait le peloton d’exécution. Y-a-t-il plus brutal esclavage ? Je peux certes donner ma vie mais pour en sauver d’autres et non pour tuer.

N’est-il pas attentatoire de signer un accord commercial permettant l’entrée sur notre territoire de produits ne répondant pas aux mêmes normes que les nôtres, comportant des organismes génétiquement modifiés ou cultivés à l’aide de produits chimiques prohibés chez nous ?

Certains vont même jusqu’à dire, à grand renfort de manifestations, que telle loi-travail menace leur vie professionnelle , que tel statut doit demeurer dérogatoire, que telle mesure fiscale peut être considérée comme limitant des gains jugés légitimes ou portant atteinte à la propriété privée revêtue par les possédants d’un caractère sacré, n’en déplaise à M. Proudhon. Le fait d’allouer des sommes d’argent faramineuses à un directeur d’entreprise quittant son poste alors que sont lienciés des gagne-petit portant tort aux profits distribués aux des actionnaires n’est-ce point là une intolérable violence ? Est-il légitime qu’un dirigeant touche un salaire dix, cent ou mille fois supérieurs à celui de ceux qui il ne serait rien ? Simple question.

Les mesures touchant au droit de chasse ou à la tradition tauromachique sont perçues comme une déplaisante immiscion dans nos libertés eu égard à des traditions intangibles. Vous pouvez prolonger cette liste ad infinitum, aussi vrai est-il que le contrat social est en constante redéfinition.

On pourrait même considérer comme des attentats au simple bon sens et au droit à la pensée libre l’érection d’un dogme que la plus sérieuse recherche, la plus simple réflexion, présentent comme une évidente mystification. A côté des croyances religieuses fortement entamées par la raison, la religion de l’holocauste, entretenue au fil de générations par un groupe humain bien circonscrit, et circoncis, ses séides ou ses hommes de main et de paille dont le pouvoir tend à la domination sans faille de l’esprit humain. Les lois elles-mêmes „ o tempora, o mores“ font un crime d’exprimer de libres opinions et de contester, arguments probants à l’appui, une version officielle de l’histoire. Comment qualifier le fait d’être convoqué devant le cadi et de subir d’infâmantes condamnations pour la seule raison de rendre public des éléments de preuve contredisant la doxa , tout cela au bénéfice du petit groupe humain évoqué plus haut qui s’est accaparé la quasi totalité des organes d’information , de puissantes institutions financières et un large éventail de pouvoirs publics , sinon d’attentat contre l’identité même de l’individu. „Libres et égaux en droits“ laissez-moi rire, maligne référence aux „droits de l’homme“ pour masquer le pire machiavélisme.

Plus de 15 000 scientifiques de 184 pays lancent un appel à la raison. Nous sommes au bord du précipice et nous devons freiner „à mort“ si nous voulons préserver notre planète (en est-il encore temps ?) , la vie de notre espèce et de celles qui la rendent pérenne, reconsidérer totalement notre type de civilisation vouée au profit, au gaspillage, à la dilapidtion des ressources de notre environnement, à la progression géométrique de la pollution et gangrenée par l’injustice. En outre, essentiellement, réduire de façon drastrique la population du globe sans attenter aux droits humains sinon celui à procréer anarchiquement ! Peut-on ouvrir un débat sur un tabou ?

25 juillet 2018

Jacques Vecker „Libre expression“ Château de Vaugran 30480 St Paul la Coste.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.

Afin de sécuriser au maximum les vidéos vous pouvez désormais les télécharger et les héberger sur différents supports (Youtube, Dailymotion, site privé...). Je vous invite ensuite à ajouter le lien de la vidéo dans votre commentaire !

Je souhaite également inviter les internautes qui le souhaitent à se servir des vidéos et articles du site, pour en poster les liens sur les différentes plateformes et forums où ils peuvent évangéliser.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.

Refuser tous les services
Accepter tous les services