Sortie de mosquée le vendredi en Egypte… où la haine des chrétiens est enseignée. Résultat…

Le 27 octobre 2017, sitôt la prière du vendredi achevée à la mosquée, une tourbe de musulmans du village d’Ezbat Zakaria, est passée de l’enseignement théorique aux travaux pratiques en attaquant l’église copte orthodoxe Mar Girgis (Saint-Georges) puis des bâtiments appartenant à des chrétiens qui sont au nombre de 1 800 dans le village. Une chrétienne a été blessée. Dépêchée sur les lieux, la police a immédiatement pris les mesures qui s’imposaient : elle a fermé l’église…

 

Source

Les chrétiens « ne sont qu’impureté (Coran 9.28) », « au même titre que l’excrément, l’urine, le chien, le vin. »[1], les « pires créatures qui soient (Coran 98.6) », « plus vils que des bêtes (Coran 8.22 ; cf. 8.55) », parce que coupables de croire à la Sainte-Trinité, le seul péché qui ne peut être pardonné (Coran 4.48,116), raison pour laquelle ils sont l’objet de la haine d’Allah : « Qu’Allah tue les chrétiens ! (Coran 9.30) », et tous voués au feu de l’Enfer : « Ceux qui ont mécru parmi les gens du livre, ainsi que les associateurs* [c’est-à-dire les chrétiens, censés, à cause de leur foi en la Trinité, associer d’autres divinités à l’unique Divinité] iront au feu de l’Enfer. Ils y seront éternellement (Coran 98.6 ; 5.72) » ; « Il n’appartient pas au Prophète et à ceux qui ont cru [il n’y a de vrais croyants que musulmans] de demander pardon pour les associateurs [Les chrétiens], même si ce sont des proches, puisque ce sont les gens de l’Enfer.* (Coran 9.113) »[2] L’islam se doit de « surmonter toute autre religion (Coran 61.9) ». Où l’on voit que l’islam est l’Antichrist…

[1] Ayatollah Khomeny, Principes politiques, philosophique, sociaux et religieux, Éditions Libres Hallier, Paris, 1979.

[2] Cette haine commandée des chrétiens s’exprime dans la prière publique, telle celle du célèbre prédicateur égyptien Sheikh Muhammad al-Zoghbi : « Ô Allah vainc les chrétiens injustes et les juifs criminels, ces traîtres injustes ; frappe-les de ta colère ; rends leurs vies prisonnières de la misère ; enveloppe-les d’un désespoir infini, d’une douleur implacable et de la maladie incessante ; remplis leurs vies de chagrin et de souffrance et fait que leurs vies se terminent dans l’humiliation et l’oppression ; inflige tes tortures et tes châtiments aux chrétiens injustes et aux juifs criminels. C’est là notre supplication, Allah, exauce-nous ! ». Sheikh Abdullah Nihari n’est pas en reste : « Seigneur, Seigneur, nous les condamnons devant toi !! Gèle leur sang dans leurs veines !! Frappe-les avec méchanceté, ou au moins gèle leur sang dans leurs veines, jusqu’à ce qu’ils prient pour demander la mort, qu’ils ne recevront pas !! Ô Seigneur ! Ô Seigneur ! Ô Seigneur! » ou l’une semblable diffusée par haut-parleurs aux musulmans appliqués à tourner consciencieusement et rituellement autour de la Ka’aba… Pendant ce temps, les chrétiens prient pour le bien et le salut des musulmans selon le commandement de Jésus : « Aimez vos ennemis (Mt 5.44) » et l’exemple qu’Il en a donné jusque sur la Croix : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. (Lc 23.34) »…

(Extrait de “Interroger l’islam, 1501 questions à poser aux musulmans“).

Ahmed el Tayeb, directeur de l’université islamique d’al-Azhar, Le Caire, Egypte.

d0d1b537e173848e17844e90e410d08b6a92cc85