Islam et Vérité

La perversion universelle légalisée


Autres vidéos et audios

L’imposture des droits sexuels

L’imposture des droits sexuels

À noter que la page de l’académie de Grenoble consacrée à l’éducation sexuelle des enfants semble aujourd’hui indisponible. Mais internet a de la mémoire  :

droits

source: http://mlg-diffusion.com/mister-veille/2017/04/16/limposture-des-droits-sexuels/

En savoir plus sur http://reseauinternational.net/limposture-des-droits-sexuels/#6iVsCOvjEXC6Dy6g.99

_______________________________________________

1435755692-affiche-amnesty-mon-corps-mon-droit-954Il y a longtemps que les pédophiles prédateurs cherchent à légaliser l’acte de pédophilie sans vraiment avoir trouvé le bon créneau. Celui qui permettrait de faire voter une loi les mettant à l’abri de poursuites pénales et des peines d’emprisonnement mais, aussi, qui passerait pour être acceptable aux yeux de l’opinion publique.

Chacun sait que les plus grands pervers impunis, puisque protégés, œuvrent dans les plus grandes institutions et qu’ils ont des postes dans les plus hautes fonctions du secteur privé comme celui du public, et ce, en se permettant de nous dicter la morale que nous devons suivre tout en nous menaçant des sentences prévues si nous l’enfreignons. Des sentences qui ne les concernent pas. 

Banki Moon pourrait donc être définitivement considéré comme une véritable ordure si ce projet était 6852305087_23d1fc882cavalisé. Celui de « vouloir légaliser la sexualité et celle procréative à 10 ans avec les moyens contraceptifs et abortifs qui vont avec au cas ou…».

Cette marionnette onusienne, qui n’est qu’un VRP stipendié des plus grands lobbies, et qui piétine depuis son arrivée le rôle même de l’ONU, même si nous savons que cette institution use et abuse de mensonges et de sophismes, et qu’elle n’a été créée que pour être un outil international de contrôle et de propagande, offrirait, sous couvert d’acte vertueux, un visa de respectabilité et d’immunité totale à cette engeance composée de pédo-criminels et de pédo-satanistes qui viole, torture et tue les enfants.

Comme nous savons que les enfants âgés de 10 ans sont les plus prisés par ces malades, que beaucoup de snuff movies et de photos pédopornographiques sont tournés avec des enfants de cet âge, même si certains préfèrent des beaucoup plus petits et des bébés, nous comprenons pourquoi, pour le moment, ils se contentent d’abaisser la sexualité à 10 ans. Ils opèrent progressivement pour en arriver à ce qu’ils veulent ; c’est à dire que la sexualité puérile soit banalisée comme dans le Talmud de Babylone.

Question ; Que feront-ils des bébés nés de petites filles de 10, 11 ans et plus ? Bien évidemment, ils seront pris en charge dans de dits « instituts d’aide à l’enfance» ou  de dites « associations de protection de l’enfance » qui ne s’avèrent être que des réservoirs où les pédophiles viennent faire leur marché et où les satanistes, qui eux, ont besoin parfois de victimes sacrificielles pures, donc très jeunes, viennent aussi. Mais nous savons aussi que des enfants servent de cobayes pour de nombreux tests pharmaceutiques et expériences médicales. 

Combien de petites filles auront décidé volontairement d’être sexuellement actives et enceintes, et combien seront aptes à élever leur enfant ? Aucune.

La pédophilie la plus atroce.

Un entretien de Marion Sigaut : 
https://www.planning-familial.org/sit…
https://www.sante-sexuelle.ch/wp-
content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf
http://unesdoc.unesco.org/images/0018…

Source

ob_605818_norvege-education-sexuelle

Norvège : Le sexe enseignée sur une chaîne publique destinée aux enfants de 8/13 ans

Doit-on donner des cours d’éducation sexuelle aux jeunes enfants ?

Mais qu’entend-on par – éducation sexuelle – ? Est-ce de savoir comment se font les enfants, à quoi servent nos organes sexuels ou est-ce d’apprendre aux enfants le sexe et ses nombreuses variantes ?

Certes, dans des sociétés où toutes les perversions et les crimes se multiplient, certaines explications ne correspondent plus à l’involution des mœurs. Dire, les filles naissent dans les roses et les garçons dans les choux, ou ton petit frère sera déposé par une cigogne, sont aujourd’hui des formules qui ne sont plus adaptées.

Tout d’abord il est fondamental de rappeler que chacun doit être et rester à sa place et dans son rôle. Ainsi les parents doivent conserver ou recouvrer leur rôle de parents et l’Education nationale surtout le sien.
L’École n’a pas vocation à éduquer les enfants dans certains domaines qui sont de l’ordre du privé ou de l’intime. Sinon c’est une intrusion malsaine. Nous avons d’ailleurs constaté dernièrement les nombreuses dérives de l’Éducation nationale à ce sujet puisqu’elle a introduit dans les écoles primaires la théorie du genre, des cours d’éducation pluri-sexuelle et des intervenants LGBT. Soit de la propagande.
Ce programme n’est donc pas fait pour enseigner aux enfants ce qu’est la sexualité puisqu’il consiste à les encourager à pratiquer toutes les formes de sexualité sans jamais les alerter sur les risques graves inhérents à certaines pratiques. Pire. Rien, strictement rien ne sera fait pour les protéger des pédocriminels.

Apprendre à un enfant quel rôle ont ses organes sexuels est un enseignement qui revient en premier aux parents. Et c’est à eux de décider du moment opportun pour aborder le sujet et de comment l‘aborder, à quel âge, avec quels mots et avec quelles images. D’ailleurs il s’agit de cours d’anatomie et non de sexualité.
Ce qui n’empêcherait nullement que des cours d’anatomie soient enseignés également dès le primaire afin que les enfants aient une bonne connaissance de leur anatomie dans le but de se préserver. Ce qui est malheureusement nécessaire aujourd‘hui.

Quant la sexualité ou plutôt le sexe concerne-t-il vraiment la vie des jeunes enfants ?. Non. Leur apprendre à se masturber est-ce normal ? Non.

Les inciter à y penser, à un âge où l’insouciance et l’innocence font partie intégrante de leur univers, c’est les faire entrer beaucoup trop tôt dans un monde d’adultes. Leur expliquer la procréation est un sujet différent.

La sexualité et le corps ne doivent être banalisés à cet âge car dans ce cas cela conduira forcément plus tard à des comportements irresponsables, donc à risques, grossesses indésirées, MST, viols, pratiques déviantes graves etc.

 Le plus important à leur apprendre est que leur corps est un sanctuaire que personne n’a le droit de violer. Or, ces programmes sexuels oublient volontairement cet aspect primordial. C’est même l’inverse qui leur est inculqué puisque tout est fait pour que dès leur plus âge ils s’habituent aux parties génitales des adultes et aux différentes pratiques sexuelles. Ce qui les conduira à banaliser le corps, le sexe et à ne plus avoir peur des autres, des violeurs et des assassins d’enfants.

Pour conclure :
Si l’Éducation Nationale veut vraiment aider les enfants sexuellement alors qu’elle leur enseigne que des prédateurs existent et que certains d’eux sont au sein même des écoles et que d’autres peuvent se trouver au sein de leur famille ou dans un environnement proche.

Il faut leur apprendre tout ceci avec pédagogie pour ne pas les effrayer. Avec des mots choisis, il faut leur expliquer que leur corps leur appartient, que certaines parties de leurs corps sont privées et interdites d’accès, qu’ils ne sont le jouet de personne, qu’aucun adulte ne doit se déshabiller devant eux, ni même eux devant des adultes et qu‘ils doivent dénoncer celui qui leur demande de les toucher et de se faire toucher. Il faut surtout cesser de banaliser l’acte sexuel car celui-ci est tout sauf anodin.

Face à la très lourde actualité pédocriminelle de ces dix dernières années cet enseignement n’est pourtant toujours pas prévu au programme. Tout comme l’Éducation nationale préfère muter dans une autre école ses pédocriminels plutôt que de les dénoncer afin qu’ils soient jugés et condamnés. 

Norvège : Le sexe enseignée sur une chaîne publique destinée aux enfants de 8/13 ans

Source

Vidéo n°02 :


Liens miroirs :

Lien vidéo n°01 Lien vidéo n°02

1 Commentaire

  1. theo

    Bonjour, mon Père. Pourriez-vous simplement masquer les images obscènes ? Elles peuvent malheureusement être une occasion de péché mortel pour certains…

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription à la lettre des abonnés

Aidez-nous !

Catégories

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.

Refuser tous les services
Accepter tous les services