MAHOMET ORDONNE DE LAPIDER LES FEMMES…

1)“ Le Prophète a fait lapider une femme et une fosse a été creusée pour elle jusqu’aux seins. ” (récitd’Abu Bakr, Dawud XXXVIII 4429)

2)“ L’apôtre d’Allah a dit : – Ô Unais ! Va voir la femme de cet homme et si elle confesse l’adultère, alors lapide-la à mort. ”

(récit de Zaid ibn Khalid et Abu Huraira, Bukhari XXXVIII 508)

Et cela six siècles après la venue du Christ…

“Quant à Jésus, il alla au mont des Oliviers.
Mais, dès l’aurore, de nouveau il fut là dans le Temple, et tout le peuple venait à lui, et s’étant assis il les enseignait.
Or les scribes et les Pharisiens amènent une femme surprise en adultère et, la plaçant au milieu,
ils disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère.
Or, dans la Loi, Moïse nous a prescrit de lapider ces femmes-là. Toi donc, que dis-tu ? »
Ils disaient cela pour le mettre à l’épreuve, afin d’avoir matière à l’accuser. Mais Jésus, se baissant, se mit à écrire avec son doigt sur le sol.
Comme ils persistaient à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Que celui d’entre vous qui est sans péché lui jette le premier une pierre ! »
Et se baissant de nouveau, il écrivait sur le sol.
Mais eux, entendant cela, s’en allèrent un à un, à commencer par les plus vieux ; et il fut laissé seul, avec la femme toujours là au milieu.
Alors, se redressant, Jésus lui dit : « Femme, où sont-ils ? Personne ne t’a condamnée ? »
Elle dit : « Personne, Seigneur. » Alors Jésus dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus. »
De nouveau Jésus leur adressa la parole et dit : « Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie. »
Les Pharisiens lui dirent alors : « Tu te rends témoignage à toi-même ; ton témoignage n’est pas valable. »
Jésus leur répondit : « Bien que je me rende témoignage à moi-même, mon témoignage est valable, parce que je sais d’où je suis venu et où je vais ; mais vous, vous ne savez pas d’où je viens ni où je vais.
et s’il m’arrive de juger, moi, mon jugement est selon la vérité, parce que je suis pas seul ; mais il y a moi et celui qui m’a envoyé ;
et il est écrit dans votre Loi que le témoignage de deux personnes est valable.
Je suis à moi-même mon propre témoin, et pour moi témoigne le Père qui m’a envoyé. »
Ils lui disaient donc : « Où est ton Père ? » Jésus répondit : « Vous ne connaissez ni moi ni mon Père ; si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. »
Il prononça ces paroles au Trésor, alors qu’il enseignait dans le Temple. Personne ne se saisit de lui, parce que son heure n’était pas encore venue.
Jésus leur dit encore : « Je m’en vais et vous me chercherez et vous mourrez dans votre péché. Où je vais, vous ne pouvez venir. »
Les Juifs disaient donc : « Va-t-il se donner la mort, qu’il dise : «Où je vais, vous ne pouvez venir» ? »
Et il leur disait : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde.
Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés. Car si vous ne croyez pas que Je Suis, vous mourrez dans vos péchés. (Evangile selon saint Jean 8.1-24) »