Témoignage d’une aide-soignante : « On ment aux femmes, c’est horrible ! »


Chers amis,
Vous trouverez ci-dessous le témoignage édifiant d’une aide-soignante qui a appelé sur notre nouvelle antenne d’écoute destinée aux étudiants et soignants. (antenne « Nos mains ne tueront pas! »). Celle-ci avait tant besoin de parler, de dire sa souffrance et « révéler » son histoire…
Odile Guinnepain, responsable de l’antenne, vous livre ce témoignage (avec accord de la personne) afin qu’il soit diffusé au maximum et qu’il puisse contribuer à réveiller les consciences…
Nous en avons reçu d’autres malheureusement, tout aussi terribles…
Que ce témoignage nous incite à nous battre toujours davantage pour qu’enfin soit révélée au grand jour la réalité et la vérité sur ce plus grand scandale de notre époque!
Avec toute mon amitié,
Cécile

Ce qui sera un jour considéré comme la plus grande barbarie de notre siècle ! 

Témoignage d’une aide-soignante : « De mes yeux horrifiés et impuissants, j’ai constaté (contrairement à ce que l’on m’avait dit) que l’avortement n’était pas l’élimination d’un « amas de cellules » mais bien d’un bébé, parfaitement formé. »
  
Depuis 3 ans, je suis soignée pour dépression chronique. Malgré de multiples thérapies et traitements, je ne m’en sors pas.
 J’ai quitté mon métier il y a quelques années pour me reconvertir dans la formation, mais je ne parviens pas à travailler.
Aide-soignante, j’ai travaillé pendant 20 ans dans une clinique privée. Je travaillais au bloc opératoire, faisant souvent fonction d’infirmière. Le choix de travailler au bloc était le mien dès le début, c’est un service qui m’a toujours attiré.
Cependant, très vite, j’ai été témoin et ai participé à des actes chirurgicaux dont j’ignorais l’existence auparavant. Pendant des années l’une de mes missions était de m’occuper des IVG !
Le principe était celui-ci : après chaque IVG par aspiration, je devais vérifier que l’ensemble des membres « déchiquetés » des bébés était là afin d’avoir « un corps complet ». Je recherchais les différentes parties du corps de l’enfant au milieu des déchets sanguins et placentaires et reconstituai « le puzzle » du bébé afin de vérifier qu’aucun membre n’était resté dans l’utérus de la femme ; il fallait éviter tout risque infectieux. Ensuite, je jetai le tout avec les déchets hospitaliers et nettoyais le bloc.

De mes yeux horrifiés et impuissants, j’ai constaté (contrairement à ce que l’on m’avait dit) que l’avortement n’était pas l’élimination d’un « amas de cellules » mais bien d’un bébé, parfaitement formé.
En plus, dans bien des cas, on était bien au-delà des 10 puis 12 semaines légales. Ça je m’en suis aperçue car je trouvai que les fœtus mesuraient plus que les  6 à 7 cm qu’ils font à 12 semaines de grossesse en général.
Un jour, une femme, une fois réveillée de l’anesthésie après son IVG, m’a demandée si elle pouvait voir son bébé mort. Je n’ai pas osé lui dire la réalité de ce qu’était devenu son bébé ! Elle n’avait absolument pas conscience de ce qui s’était passé. Là, j’ai eu un déclic : comment se fait-il d’être si ignorant et éloigné de la réalité ?
La vue de tous ces bébés morts m’a hantée au fur et à mesure des années. Je n’ai trouvé personne pour me comprendre dans mon mal-être et dans ma culpabilité devant tous ces « petits morts ». Les psychologues me disaient que le problème c’était moi et pas ce que je voyais. Mes proches me disaient « Allez, c’est pas grave, ça va passer ! » Du coup, depuis des années, je crois que c’est moi le problème et, pour autant, malgré les traitements, je ne cesse de m’enfoncer dans mon mal-être. Il m’est même parfois arrivé d’être tentée d’en finir.…..

Je suis en arrêt maladie pour depuis 3 ans. Je ne veux plus entendre parler de l’IVG aujourd’hui. On ment aux femmes, c’est horrible. Si seulement on pouvait les aider et nous aider aussi nous les soignants qui n’avons pas d’autre choix….
 
Edwige, 48 ans, aide-soignante.
 
Capture

Commentaires à propos de : Témoignage d’une aide-soignante : « On ment aux femmes, c’est horrible ! »..


guillaume le pécheur

Très cher aide-soignante. J’aimerai tant connaître votre prénom. Je prierais pour vous.
Dieu peut tout pardonner à qui vient à lui avec un cœur contrit, regrettant amèrement ses péchés. Si vous n’osez pas vous présentez devant Jésus devant l’horreur de vos péchés priez la Sainte Vierge Marie (le rosaire ou chapelet). Elle vous guidera au Fils aussi sûrement qu’une indestructible nef au port du Salut éternel.
Le démon veut votre désespoir, il a fait pareil à Judas. Ne tombez pas dans ces pièges.

Dieu du mal, peut tirer le Bien.

Il vous a donné une mission, informez, avertissez les femmes et tout le monde sur l’horreur du massacre en cours, priez et sacrifiez-vous pour l’amour de Dieu. Voilà votre salut et votre mission, et vous serez vraiment dans la Joie. Vivez des sacrements, apprenez et ne perdez jamais courage.
Votre apostolat, votre mission devra certainement se tourner vers vos anciens collègues. Tentez, et s’il sont buttés passez au suivant, peut être la petite graine du doute finira t-elle par pousser.

C’est votre objectif. Mais on ne va pas au front nu et sans armes. Reconstruisez-vous, pansez vos blessures, puisez des forces dans Christ-roi et vous soulèverez des montagnes.
Une retraite spirituelle dans une abbaye serait sans doute un bon point de départ, (que vous soyez catholique ou pas ils vous ouvriront leurs portes).

Que Notre Dame de la miséricorde veille sur vous.

Ps : Cher abbé Guy Pagès, si vous jugez que mon message vaut le coup, transmettez-le à qui de droit.

Zoick

C’est le massacre des innocents ! non, je n’adhère pas… Pardon, mais la vie est précieuse, si difficile soit-elle, il faut la respecter. Merci de comprendre.

Anonyme

La pauvre, ça n’a pas du être facile pour elle de voir tous ces déchets sanguins (beurk) de bébés avortés… Mais je suis d’accord que l’on ne devrait avorter qu’en cas d’urgence, quand on ne peut pas faire autrement.

Abbé Guy Pagès

Anonyme,

Un avortement direct n’est jamais permis, pour aucune raison. Autre chose le cas où l’avortement est envisagé comme une conséquence non-voulue en elle-même, mais inévitable, celle qu’implique par exemple un traitement médical indispensable à la vie de la mère.

Alain Gagnon

Bonjour. C’est la même chose au Canada. Mais je sais bien que un jour ou l’autre il va Y avoir un jugement de Dieu
. À moi appartient la.retribution. Et là vengeance à dit le seigneur Jésus Christ
. Oui nos dirigeants vont avoir des comptes à rendre. Ce jour là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Vous avez sûrement entendu parler de ce passage de la bible
. Moi cette parole me réconforte beaucoup en ces temps difficiles et d’injustice.

Manuel

Bonjour a Christian Bridge
et a vous tous
Merci pour votre rappel de 230 000 avortements annuels (1)

Ce Chiffre ne vous dit´il rien?
D´un coté il y a des assassinats a grande échelle´, encouragés par le planning familial(avortements), plus tous les mariages stériles qui sont tres (in).Je pense que ses derniers peuvent avoir des droits,mais pas au mariage traditionnnel.
Et tout ceci encouragé par nos(bien pensants).
De l´autre coté ces derniers se plaignent de la chute de notre natalitée.Dans beaucoup de pays d´Europe aussi.
Je vous laisse deviner les Solutions qu´ils choisissent pou remedier a se p.b.

1-environ le nombre des entrées légales de migrants en France.

christian bridge

Manuel,
Vous avez tout compris.
Les satanistes franc-maçons font la promotion de la pilule abortive, du stérilet, de l’avortement ,
tout ça entièrement remboursé par la sécurité sociale.
Il sagit d’un meurtre de masse.
Aujourd’hui, il existe meme l’avortement de « confort », c’est-à-dire qu’on peut avorter quand on veut, sans explications, parfois jusqu’à 5 mois de grossesse.
D’un autre coté , environ 300 milles légaux et illégaux ( de préférence musulmans ) entrent en France, sont logés gratuitement aux frais du contribuable, et touchent meme des aides financières et sociales .
C’est le grand remplacement, à la fois ethnique et religieux.

Il faut savoir que ce sont des satanistes qui sont derrière tout ce qui est contrôle des naissances
( avortements, stérilets, pilule abortive etc…) , planning familial , la théorie du genre, la sexualisation des enfants ( tapez: alfred kinsey ) .
Le but est de diminuer au maximum les naissances dans les pays développés et majoritairement chrétiens, pour amener le taux de fécondité à 1,3. Arrivé à ce stade la population d’un pays est en train de décliner et de disparaitre.

Alors, c’est à ce moment qu’interviennent les « migrants » qui viennent remplacer les peuples autochtones, et qui sont donc l’armée de réserve du nouvel ordre satanique mondial.
Oui ces salauds de mondialistes participent activement à l’islamisation des pays européens et au grand remplacement.

D’ailleurs, ça a commencé avec le regroupement familial décidé par ce traitre à la nation : Giscard.
Et comme par hasard le regroupement familal a été décidé, une foi que la loi veil sur l’avortement a été adopté.

Tout cela a été planifié depuis au moins 1 siècle. C’est pour cela que l’église a été écartée de la vie publique , en tant qu’autorité morale avec la loi sur la laicité 1905.

Tapez sur internet : le plan Coudenhove-Kalergi.

rachel coignet

Merci de votre témoignage, je compatis à votre douleur, je paierai dorénavant pour les médecins qui sont obligés de pratiquer des avortements sous la pression de l’environnement médical
En toute compassion
En union de prière
Rachel

Philippe soual

… et à Simone weil qui pourtant aurai pas réagi de cette manière si sa fille avait été confrontée à ça vu sa confession et son soi disant passé …

NOUMEA

Je conseillerai à cette personne de prier le chapelet de la Miséricorde et/ou celui du Précieux Sang ou encore celui de la Vierge.
Ca fait du bien.
Parler au Seigneur directement ou par l’intermédiaire d’un prêtre, ça fait du bien à l’âme, au cœur et à l’esprit.
Elle sortira petit à petit de sa dépression.
Je comprends que les scènes de « reconstitution » qu’elle a vécues la hantent.

NOUMEA

C’est insupportable ces fautes d’orthographe. Il n’y en a pas beaucoup certes, mais c’est insupportable !
Corrections : « … soit révélée au grand jour la réalité… ».
Les cm ne prennent pas d’s en abréviation.
Après les deux points (:) on ne met pas de majuscule, c’est une explication.
Si on met au passé simple « je jetai », il faut mettre « nettoyai » au passé simple.
Si on met à l’imparfait « je jetais », il faut mettre « nettoyais » à l’imparfait et non « nettoyait » parce qu’à ce moment-là, c’est une autre personne qui nettoyait…
« ..d’être tentée d’en finir »…
Il y en a encore une ou deux, mais bon, je laisse, ça m’énerve.

christian bridge

Il y a environ 230 milles avortements en France, chaque année, sans compter les milliers d’avortements clandestins.
Sur 40 an , je vous laisse faire le calcul.
Un véritable génocide.

Laisser un commentaire


Votre courriel ne sera pas visible.