Un non-musulman ne peut pas épouser une musulmane (Coran 2.221 ; 60.10)


« Tous les pays musulmans ont des normes discriminatoires à l’égard des non-musulmans et des femmes. L’appartenance religieuse passe avant l’appartenance nationale, aussi tout musulman, y compris un converti, peut contracter un mariage polygame ou répudier sa femme en un pays comme l’Égypte… En droit musulman, la loi de pureté se vérifie jusque dans l’impossibilité pour un couple islamo-chrétien de partager la même tombe… Le régime légal est celui de la séparation des biens, ce qui en cas de divorce désavantage la femme restée au foyer, où le mari aura pu la confiner, tandis qu’il gardera tous les gains acquis avant comme pendant le mariage. La femme divorcée n’a droit à des prestations d’entretien que pour une durée très limitée. La mère non-musulmane est privée du droit de garde de l’enfant pour éviter qu’elle le détourne de l’islam (à partir de l’âge de 5 ans). Cette situation peut donner lieu à des cas dramatiques d’enlèvements d’enfants d’autant plus difficiles à traiter qu’aucun pays musulman n’a ratifié la Convention internationale de 1980 relative à l’enlèvement d’enfants… En pays musulman, si une femme chrétienne mariée à un chrétien devient musulmane, son mariage sera dissous du fait que la femme musulmane ne peut être mariée à un non- musulman. Si une musulmane épouse un non-musulman, elle risque d’être tuée, a fortiori en pays musulman. Là où la loi ne prévoit aucune sanction pénale contre l’apostat, de gravissimes discriminations lui seront cependant appliquées. Selon le Code pénal arabe adopté en 1996 : « Tous les actes de l’apostat après son apostasie sont considérés comme nul de nullité absolue, et tous ses biens acquis par ces actes reviennent à la caisse de l’État. (Article 165) ». L’apostat est considéré comme mort, il ne peut hériter d’autrui et sa succession est ouverte ; il est interdit de mariage, et, s’il est déjà marié, il est séparé de son conjoint et de ses enfants ; il perd son emploi et peut être jeté en prison sans base légale formelle ; il vit continuellement en danger de mort, et n’importe qui peut le tuer sans courir trop de risques sur le plan du droit pénal. Souvent c’est un membre de sa propre famille qui l’élimine. Si M. Badran, professeur de droit à l’Université d’Alexandrie et à l’Université arabe de Beyrouth, préconise la peine de mort contre le non-musulman qui veut épouser une musulmane, n’est-ce pas que c’est le moyen le plus efficace « pour que le mécréant n’ose même pas penser à cet acte qui attente à l’honneur de l’islam et des musulmans » (Badran: Al-‘ilaqat al-igtima’iyyah, op. cit., p. 88) ? (Extrait de « Interroger l’islam« ) »

Capture

Si un musulman a tous les droits et peut donc épouser une non-musulmane, un non-musulman ne peut pas épouser une musulmane (Coran 2.221 ; 60.10). Or, si Allah donne aux musulmans le droit d’épouser une femme non-musulmane (Coran 5.5), il l’interdit aussi (Coran 2.221)… Allah s’est manifestement trompé en sa parole éternelle et immuable, en sorte qu’il lui faille certainement abroger un verset  (Coran 2.106 ; 16.101), mais lequel ?

Commentaires à propos de : Un non-musulman ne peut pas épouser une musulmane (Coran 2.221 ; 60.10)..


Chrystel

Bonjour,

Je travaille dans un cabinet d’avocats, et j’ai vu deux cas qui m’ont marquée.

Le premier concerne une femme qui est venue nous voir il y a quelques années (5 ou 6 ans). C’était une femme d’origine algérienne, musulmane, mais occidentalisée, très moderne, pas voilée, et elle était même infirmière. Elle est venue nous voir car elle voulait divorcer et nous a raconté son histoire. Elle s’était rendue en Algérie pour les funérailles de son père qui venait de mourir. A son retour, à l’aéroport à Alger, on lui a demandé l’autorisation de son mari pour pouvoir rentrer en France. Les femmes musulmanes en terre d’islam ont besoin de l’autorisation de leur époux pour voyager. Elle appelle donc son mari qui était resté en France et lui demande de lui envoyer une autorisation pour qu’elle puisse renter. A sa grande stupeur, il refuse et en profite pour lui dire qu’il a trouvé une autre femme et qu’il envisage de refaire sa vie avec elle. Elle retourne à l’aéroport d’Alger et leur explique que son mari refuse mais qu’il faut qu’elle rentre, qu’elle a toute sa vie en France, ses enfants, son logement, son travail et qu’elle a même la nationalité française. On lui refuse l’embarquement. Pas d’autorisation de l’époux, pas de possibilité de quitter l’Algérie. Elle est complètement anéantie. Elle supplie son mari, mais rien à faire. Puis, elle a une idée. Elle se rend dans un autre aéroport, cette fois-ci, elle va à Oran, où on ne la connait pas. Là, quand on lui demande l’autorisation de son époux, elle leur raconte qu’il a eu un grave accident de voiture, qu’il est dans le coma entre la vie et à la mort, et qu’il faut qu’elle rentre au plus vite pour être à son chevet. Elle a eu de la chance de tomber sur quelqu’un qui a cru à son histoire et qui n’a pas voulu faire de zèle. C’est comme cela qu’elle a pu rentrer en France.

J’ai vu un autre dossier au bureau qui date d’à peine quelques semaines. Une femme est venue nous voir car elle voulait porter plaine contre son mari pour polygamie. Elle avait en effet découvert que son mari s’était marié il y a environ un an en Tunisie avec une autre femme, alors qu’il était marié avec elle depuis plusieurs années. C’était une femme française de souche, voilée, qui avait épousé un tunisien, s’était convertie à l’islam et qui avait même changé de prénom et pris un prénom musulman. Elle ne voulait même pas divorcer mais juste porter plainte contre son époux. Quelques jours après être venue nous voir elle a appelé pour dire que finalement elle ne voulait pas lancer une procédure car elle avait trouvé une association qui allait l’aider à résoudre ses problèmes avec son époux. Je suppose qu’il s’agit d’une association musulmane qui va tenter de lui faire accepter la polygamie de son époux. Voilà, où mène le multiculturalisme…

David

Ceci étant, j’observe sur le terrain que s’il est toujours aussi facile pour un chrétien de se convertir à Satan (l’islam), il en est tout autre pour le mariage.
Il y a ce que prévoit la sharia d’un côté et les coutumes de l’autre. En d’autres termes, une famille turque, tunisienne, marocaine etc, fera toujours bloc pour empêcher un mariage « mixte » avec un occidental (impur, sale, mécréant…).
L’islam est malgré tout ce qu’on peut lire, une histoire de race(s) et la nôtre en tout cas en est exclue lorsqu’il s’agit de mariage et de procréation.
Il y a certes des cas où un jeune blanc se perd et est happé, pris en charge par les frères de la « vierge » (un mythe) à marier. Mais au prix d’un travestissement inouï qui va du prénom arabisé à la tenue « sunna » complète – si tu es blond, vient en djellaba, barbe longue et montre patte blanche à la salle de prière si tu veux caresser l’espoir de déflorer une « indigène de la République »! Le contraire est bien entendu encouragé. Le djihad par le ventre de nos filles est redoutablement efficace! J’en vois tous les jours et à tous les coins de rue, converties et fécondées!

Une anecdote : À la Mecque pour le pèlerinage, les noirs sont parqués entre eux, les asiatiques aussi, et les arabes à part…

Vous avez dit universel?! Un racisme à géométrie variable, oui!

Prions et soyons courageux!
Pour Jésus.
Amen

serge

David ,

J’ai dans mes connaissances , des Bourgeois cathos , qui sont partis trouver l’amour au Maroc et ont ramené leur conquête en France !
Les bourgeois approchent la soixantaine et les conquêtes n’ont pas 25 ans ! ( Si on y réfléchi bien ,quant ils avaient 40 ans la Marocaine avait à peine 5 ans ! …….comme quoi , il n’y a pas que dans l’Islam ! …les Cathos aussi ……..)

Là aussi il y a des claques à donner !

Autant il y a le fantasme de la Française qui va épouser un maghrébin des cités pour sa BM , et ce qu’il a en dessous de la ceinture , autant il y a les vieux cons cathos Français qui vont chercher de quoi mettre dans leur lit une femme 30 ans plus jeunes au Maroc .

Je me répète ;  » le problème vient d’abord de chez nous !  » .

serge

Ecoutez ,
vous avez beau vous cacher et revenir sans cesse sous différents pseudos ;

Gautron, Marion et maintenant Morin , je ne vous répondrai pas !

Damien 1er

Dans ma grande méchanceté, il m’arrive de penser « tant pis pour elles » ou « c’est bien fait pour elles ». Mais je sais que ce n’est pas bien de penser comme ça.
Alors, en considérant les souffrances auxquelles de pauvres Chrétiennes ( ? ) sont confrontées après que la grâce d’Allah ait touché leurs maris, je suis pris de pitié et je souhaite qu’elles trouvent le moyen de soustraire leurs enfants à ce piège.

Mais que diable vont-elles faire dans cette galère musulmane ? On dit que l’amour est aveugle, mais je doute qu’il n’y ait que de l’amour dans ces mariages. Quelque chose m’échappe sûrement…

serge

Damien 1 er ,

« Mais que diable vont-elles faire dans cette galère musulmane ? On dit que l’amour est aveugle, mais je doute qu’il n’y ait que de l’amour dans ces mariages. Quelque chose m’échappe sûrement… »

Ca se passe en dessous de la ceinture !……ils sont réputés pour ça !….. » Tous les Africains ,….en général ! « 

Damien 1er

Serge, ce n’est pas une question d’Africains, mais de Musulmans ! Il y a quand même au moins 200 millions d’Africains qui sont chrétiens ! Et quand il s’agit de sexualité, croyez-moi, tous les hommes se valent dans le pire quelle que soit leur couleur de peau.

Ce sont quand même les Blancs ( ex Chrétiens ) qui sont à l’origine de la décadence morale de l’humanité avec leurs histoires de strip-tease ( inventé aux USA ), de films pornos, de mariage homo, de genre, et j’en oublie ! Et ces Blancs cherchent à tout prix à imposer leurs moeurs décadentes et pécheresses aux pays sous-développés qui représentent encore la majorité de l’humanité sous couvert de « droits de l’homme ». Tu parles !!! je dirais plutôt « des droits de Satan »…

morin

Avec tout ce qui est publié sur ce site ,les musulmans vont bientôt avoir moins de mal à comprendre la nocivité du coran, que nos compatriotes catholiques, embrigadés dans le vivre ensemble ,l’accueil de l’autre ,l’amour du prochain ,la stigmatisation et le pas d’amalgame .

Claire

Messieurs, non musulmans détournez vos regards des musulmanes !
D’autant que d’une muslimette bien emballée, il ne reste que les yeux de visibles!

Chrétien ? épousez une Chrétienne. Le mariage Catholique existe encore.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.