La charia et le processus d’islamisation, par Alain Wagner


Alain Wagner, analyste et spécialiste de la problématique islamique ainsi qu’activiste de terrain, nous explique dans cette conférence pourquoi parler d’islam sans connaitre les caractéristiques de la charia nous condamne à ne rien comprendre à ce qui arrive à nos pays. Concevoir l’islam comme une religion, ne pas comprendre que l’islamisation est un processus de nature politique empêche nos sociétés de se défendre et d’entamer la nécessaire désislamisation de l’Occident.https://vimeo.com/198170201

Commentaires à propos de : La charia et le processus d’islamisation, par Alain Wagner..


paul porteau

Beaucoup de gens parlent de la charia mais ne connaissent pas les conséquences terribles de cette idéologie liberticide, anti-démocratique , anti-humaniste pour nos libertés si chèrement acquises au cours des siècles.
La charia est la jurisprudence islamique , et en tant que telle, est varie selon les pays musulmans.
Néanmoins, les 4 écoles de jurisprudence islamiques sunnites dont al azhar
s’accordent pour dire que la charia ( loi d’allah ) repose :
1-sur le coran
2-la sunna ou tradition prophétique : hadiths comme boukhari , mouslim,les exégètes et oulémas célèbres comme ibnu katir, ibn taymiyah, al,tabary, ibn icham.
3-la sirat ou biographie de mohamed, car dans l’islam, mohamed doit etre imité dans ses moindres faits et gestes.
Il est considéré par tous les musulmans comme le beau modèle.
En règle générales assez peu de pays musulmans appliquent la charia pure et dure.
Les seuls pays musulmans qui appliquent vraiment la charia sont l’arabie saoudite, le qatar, les émirats arabes unis, le pakistan, l’afghanistan, l’iran, le sultanat de brunei, le soudan, la mauritanie
( ou on pratique encore l’esclavage des noirs ) , le yémen…
Comme les musulmans considèrent les pays occidentaux comme « dar el harb » : zones de guerre, et que pour l’instant les musulmans sont en minorité dans ces pays, ils appliquent LA TAKKIA.
La takkia ( dissimulation, tromperie ) est une forme subtile de djihad afin d’endormir les consciences occidentales, et d’imposer, petit à petit, la charia, l’air de rien.
La nourriture hallal fait partie intégrante de la charia.
L’interdiction à une musulmane d’épouser un non-musulman, c’est la charia.
Le port du hijab ( eh oui ! ) c’est la charia et une obligation coranique.
La charia est aussi un ensemble de punitions corporelles qu’aucun musulman ne doit remettre en cause , sous peine d’apostasie.
La lapidation de 100 coups de fouets pour le fornicateur et la fornicatrice, l’amputation de la main des voleurs …
C’est la charia.
la mise à mort des apostats, c’est la charia.
La mise à morts des homosexuels, c’est la charia.
La jizzya , impot de capitation imposé aux juifs et aux chrétiens pour éviter la décapitation
en terre d’islam, c’est la charia.
l’interdiction de la critique de l’islam , c’est la charia.
Il y a beaucoup à dire , mais sachez que le port du hijab ( le voile islamique ) et la nourriture hallal,
l’enseignement de l’arabe à l’école primaire s’inscrivent dans un lent processus d’islamisation.
Une fois que les musulmans seront majoritaires, la loi coranique, la charia sera appliquée, de gré ou de force.

paul porteau

Chère claire II,
je vous remercie pour votre commentaire, mais n’oublions pas que le combat que nous menons est d’abord spirituel.
« …Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les dominations et les esprits méchants dans les lieux célestes. »
Notre 2ème combat est celui d’annoncer Christ, mort et ressucité afin que ceux qui croient en Jésus-Christ aient la vie éternelle et soient baptisés.
Pour ce qui est du monde, nous savons tous qu’il est sous le controle de satan.
Maintenant, notre travail de chrétien est d’utiliser chaque moment opportun pour parler de Jésus, notre Sauveur.
Nous devons le faire avec douceur et tact car beaucoup de gens sont dans le désarroi et se sentent tout de suite « agressés » quand on leur parle de l’évangile de Christ.
Aujourd’hui, beaucoup de gens issus d’autres « religions » se tournent vers le Christ car ils cherchent réellement le salut.
Et Jésus-Christ est très clair sur sa mission.Il dit en jean chapitre 14, verset 6 : »Je suis le chemin, la vérité et la vie.Nul ne vient au Père que par moi ».
Concernant la conversion des juifs au christianisme, vous pouvez consulter le touchant témoignage de ruben berger.

Bravo à toute l’équipe et à monsieur l’abbé Guy Pagès pour son travail.Ne les oublions pas dans nos prières.

paul porteau

Après un long travail d’analyse, j’en suis arrivé à la conclusion que l’islam, créé par des judéo-nazaréens, ce qui ne fait aucun de doute, n’a qu’un seul but , éradiquer le christianisme de la planete, et cela pour plusieurs raisons:

Ces judéo-nazaréens attendaient un messie purement humain ,né de parents purement humains ( c’est pour cela qu’ils nient la divinité du Christ, sa crucifixion et sa résurrection) qui serait chef de guerre qui les délivreraient les juifs du joug romain et rétablirait la suprématie pharisaique du rabbinnat sur toute la judée-samarie et sur tout le royaume d’israel.

Ces judéo-nazaréens, adeptes de la cabale et du talmud ( on en voit les traces dans le coran et les hadiths ),pour pouvoir renverser le nouvel ordre helléno-chrétien, puis romano-chrétien qui se met en place ( conversion des grècs et des romains au christianisme ), vont faire appel à une armée de réserve ( les arabes ) pour reprendre le controle de jérusalem et assoire définitivement leur propre vision messianiste terrestre.

Ces talmudo-nazaréens ( ou judéo-nazaréens ), ont convaincu les arabes qu’ils étaient les descendants d’ismael
( alors que les arabes d’arabie existaient déjà du temps d’ismael ) et donc qu’ils devaient conquérir jérusalem et le monde entier.
D’une pierre, 2 coups: les judéo-nazaréens , grace aux musulmans, récupèrent jérusalem; mais lancent également les armées arabo-musulmanes contre l’empire romain chrétien d’orient ( byzance ), mais également contre les terres orientales chrétiennes ( syrie, égypte, maghreb… ).
L’islam ( talmudo-nazaréisme ou l’ivraie ) a donc été créé pour détruire le christianisme ( le blé ).

Claire II

@ paul porteau
Ben oui … ces talmudos sionistes sont encore aux commandes aujourd’hui ,leur rêve de conquérir le monde est toujours d’actualité et même tout prêt de réussir avec la création d’argent à partir de rien (ex nihilo).
Il créent de l’argent virtuel et nous demandent par les remboursements d’emprunts ,de le rembourser à la sueur de nôtre front et créent des dettes étatiques tellement gigantesques que nous serons tous ruinés quand il faudra faire les comptes .
Ces talmudos sionistes ont mis le monde entier en esclavage par la dette .
Le monde ne connaitra la vraie paix et la vraie prospérité que lorsque les Juifs reconnaitront qu’ils ont mis à mort le Messie que Dieu leur avait promis .

fred

En effet, vous avez raison, on ne peut pas juger sans que la personne n’est prononcé un mot, mais il nous est dit dans les évangiles de ne pas jugé, sans le risque d’être jugé en retour. Du faite, on ne peut jugé que lorsque on se sent irréprochable de toute critique quelque soit son « degré »; si je peux m’exprimer ainsi. C’est pour cela, que le Christ est le seul a pu émettre des critiques envers les juifs de l’époque; étant lui même Dieu sans péché. Il faut, donc, être prudent quand on emploi le verbe juger. Ici, il n’est aucunement question de jugement, mais d’un ressentiment, car pour que je juge, il faut que je sois certain que je n’es aucun manquement dans ma pratique de la révélation, se qui me semblerais prétentieux de me dire sans reproche, et qui peux prétendre dans ce monde dire qu’il est. Moi se que je dis, simplement, c’est que le commandement que nous avons prononcé si dessus, doit s’appliquer entre nous, avant les autres. C’est comme si on portait de l’amour envers ses voisins, s’inquiéter de leurs vies, quand on ne porte pas le même sentiment envers les membres de sa propres maison. Donnons nous, d’abord, entre nous cet amour , qui implique de connaitre ceux de notre propre maison; mais je le répète ceci n’est qu’un ressentiment; je peux me tromper, et alors cet amour sera plus fort et plus contagieux pour ceux qui ne font pas partis de notre communauté, car c’est un amour gratuit et sans aucun profit, mais un amour révélant l’amour de Dieu envers ses brebis. Amour qui est seul capable de vaincre satan. Pour cela, il me semble que cela commence entre nous  » paroissiens ». Merci pour vos réponse; à bientôt

fred

Monsieur l’abbé, vous dites que le fondement ne sont pas les évangiles, mais la vie de Jésus Hors, ou peut on prendre connaissance de la vie de Jésus, si ce n’est dans les évangiles. De plus, comme vous parlez de la vie de Jésus tiré dans le nouveau testament, donc des évangiles, Jésus lui même est allé vers les renégats considérés comme tels par les scribes, prêtres ect… Il ne s’est pas contenté de nous donner comment prier,( nous donner son Corps et son sang comme (rituel) en mémoire de lui et pour nos péchés), mais il est allé vers ses brebis, les apôtres ne se sont pas reclus entre eux, mais sont allé vers les autres. Comment l’évangélisation aurait il été possible, si une évangélisation reposant seulement sur le dogme aurait été possible, sans prendre la peine de connaitre les futurs évangélisés et leurs faire ressentir l’amour du Christ qui les habites pour ses prochains. Amour qui est contagieuse par ceux qui se nourrissent des enseignement. Enfin, ou avez vous vu que je jugeais qui que soit? Si pour vous émettre un sentiment personnelle concernant l’application des textes par les fidèles du Christ de nos jours, c’est juger; alors il n’est plus permis d’émettre des sentiments. Alors que dire, alors, de vos critiques sur le comportements des prêtres, évêques, et Pape. Mt 7.1 ne vous concerne t’il pas aussi? Vous voyez, si émettre un sentiments envers les composants de notre communauté est passible de pécher, alors il nous reste plus qu’a allé à la messe et s’interdire d’avoir une réflexion ou sentiments.

Abbé Guy Pagès

fred,

Jésus nous est connu par la prédication de l’Eglise – prédication dont fait partie la Bible – selon la Volonté du Père (Mt 11.27) et par l’action de l’Esprit-Saint (Jn 15.26).

Ceci dit, je ne dis pas qu’il ne faille pas s’aimer les uns les autres, mais que la célébration de la Messe n’est pas ordonnée à ce que les participants fassent la connaissance les uns des autres. On peut très légitimement vouloir rester seul.

Quant au fait de juger, je vous ai repris car vous ne pouvez prononcer de jugement sans que la personne n’ait parlé. Il en va donc différemment des jugements que j’ai prononcés (Mt 12.37).

fred

Mon Père, je crois que vous n’avez pas bien compris mon raisonnement. Nos fondations sont les enseignements du Christ, c’est à dire les évangiles. Le Christ nous enjoins de nous aimés les uns les autres, c’est le signe de notre appartenance en lui. Depuis le temps que je vais à la messe, je ne connais pas les personnes qui y vont, et les personnes ne me connaissent, comme c’est derniers dans leurs grandes majorités ne se connaissent pas entre eux. Le commandement du Christ est il un slogan que nous devons prononcer mécaniquement ou doit on le mettre en pratique? Est comment pourrait on le mettre en pratique? N’est ce pas avant tout prendre la peine de connaitre les fidèles pour pouvoir mettre en pratique ce commandement? Enfin, j’ai pour ma part fait remarqué à mon ancien prêtre de mon ancienne paroisse cet état de faite. Je lui es proposé d’inviter les fidèles, après chaque messes, de partagé un repas, même modeste, pour souder, dans l’amour de son prochain, la communauté. La réponse fût négative. Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, expliquez moi alors se que veut dire ce commandement? Enfin quelle serait la valeur de ce commandement, si nos l’affirmons sans prendre la peine de connaitre son prochain avec ses défauts?

Abbé Guy Pagès

fred,

1) Le fondement de la vie chrétienne ne sont pas les Evangiles, mais la personne même de Jésus.
2) Vous vous plaignez que les autres chrétiens ne soient pas charitables avec leurs semblables, mais cela ne devrait pas vous empêcher de l’être vous-même et de faire ce que vous voudriez qu’ils fassent…
3) Comme je vous le disais, la Messe n’est pas d’abord l’occasion de faire des connaissances. Elle est l’actualisation du Sacrifice du Christ à partir de la Cène du Jeudi Saint. Evénement auquel il s’agit de participer… A cette occasion rien ne vous empêche, vous, de faire connaissance avec qui vous voulez. Mais ne jugez pas le comportement d’autrui, comme commande le Seigneur (Mt 7.1). Cela vous évitera de pécher.

fred

Regardons nous même nous chrétiens nos manquement! Arrêtons de promouvoir l’islam, en rappelant Marie dans le Coran. La religion de paix ect… qui nous est servit fréquemment par nos prêtres, évêques ect…. Montrons plus d’ardeur dans l’amour de notre seigneur qui s’exprime dans le nouveau testament, et cela les uns avec les autres. N’allons plus à l’église pour rendre un culte seulement, mais d’abord de mettre en pratique les enseignements entre nous, au lieu de s’ignorer les uns et les autres lors de chaque messes. Apprenons a nous connaitre, et cela aura une porté comparable aux rayonnement du soleil qui permet la vie sur terre. Je l’avoue, je ne suis pas allé à la messe de noël dans ma paroisse, j’ai assisté à cette messe devant mon téléviseur, mais quel différence! puisque personne ne se soucis de son voisin, et ne prend pas à la peine à le connaitre. Serte il manque la communion, mais communié égoïstement, et traditionnellement, mais communier sans ressentir la pratique des évangiles; et pour moi une souffrance; alors j’ai préférer rester chez moi pour assister à la messe. Je suis porté de joies quand je lis l’amour des évangiles, mais voir la non pratique des évangiles entre nous, m’est de plus en plus insupportable. Agissons selon nos enseignements, mettons en pratique cette amour que le seigneur nous convie à mettre en pratique entre nous, alors nous illuminerons le reste du monde de cette amour, contenu dans nos évangiles.

Abbé Guy Pagès

fred,

Comment pouvez-vous fustiger les chrétiens qui ne se témoignent pas d’amour mutuel lors de la Messe, alors que, outre que le but premier de la Messe n’est pas là, vous-même vous abstenez d’y aller ? Pensez-vous pouvoir ainsi faire ce que vous reprochez aux autres de ne pas faire ?

judas

Que dites-vous de ceci: On part de l’hypothèse que le Coran vient du diable, on lit que le Coran se révolte contre le diable, on lit aussi dans la Bible que le diable ne peut pas se révolter contre lui-même, on en déduit que le Coran ne peut pas venir du diable!

Abbé Guy Pagès

judas,

1) Quand dans l’Evangile Jésus évoque la révolte du diable contre lui-même (Mt 12.25-26), c’est pour montrer à ses interlocuteurs la fausseté de leur refus de reconnaître l’origine divine de Son action, puisque à supposer qu’elle soit du démon, cela se retournant contre le démon, elle serait quand même bonne.
2) Dieu seul est parfaitement un, et le propre du démon est précisément d’être le diviseur (dia-bolos), parce qu’il est lui-même divisé, s’étant coupé de Dieu et donc de la fin bienheureuse pour laquelle il était créé.
3) Vous serez toujours perdant à vouloir justifier l’islam.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.