Beaucoup de prêtres vont en enfer


A la suite de Jésus (Lc 13.22+ ; Mt 7.13-14) et de tant de Pères et Docteurs de l’Eglise qui prêchaient que seul un petit nombre dâmes seraient sauvées, le Supérieur général de la Compagnie des prêtres de St Sulpice, Louis Tronson, enseignait pour sa part que la plupart des prêtres vont en Enfer (Entretiens et méditations ecclésiastiques, éd. Rusand, Paris, 1826. Cf. www.JesusMarie.com).

Et de cela, il donnait quatre raisons.

1.Parmi ceux qui sont prêtres, tous n’ont pas la vocation.

2.Parmi ceux qui ont vraiment la vocation, un certain nombre ne persévèrent pas.

3.Parmi ceux qui ont vraiment reçu la vocation au sacerdoce, et qui persévèrent, beaucoup ne remplissent pas les obligations de leur charge, notamment en n’avertissant pas les âmes qui leur sont confiées de leurs défauts et péchés, et du danger où elles sont ainsi de se damner (Ez 33.6)

4.Enfin, dernière raison : lorsqu’un prêtre tombe dans un péché, il y a peu de chance qu’il s’en relève (He 6.4-6).

C’est pourquoi il nous faut beaucoup prier pour les prêtres !

Beaucoup de prêtres se damnent parce que le Démon a réussi à leur faire oublier que leur mission est de sauver les âmes de l’Enfer Si le rôle d’un prêtre n’est pas de sauver les âmes de lEnfer, à quoi sert-il ?

St Jean-Marie Claret (1807-1870) : « VOYANT LA MULTITUDE QUI EST CONTINUELLEMENT EN ETAT DE PECHE MORTEL ET VA AINSI A LA MORT ET EN ENFER, JE NE PUIS RESTER EN REPOS, je sens que je dois courir et crier. Et je me dis : Si je voyais quelqu’un tomber dans un puits ou dans un brasier, je courrais certainement et je crierais pour l’avertir et l’empêcher de tomber ! Pourquoi nen ferais-je pas autant pour empêcher quelqu’un de tomber dans le puits et le brasier de l’Enfer ? Je ne puis comprendre comment les autres prêtres qui croient aux mêmes vérités que moi −vérités que tous doivent croire− ne font ni prêches ni exhortations pour EMPECHER LES GENS DE TOMBER EN ENFER. Je m’étonne même que les laïcs, hommes et femmes, qui ont la foi, ne crient pas, et je me dis : si une maison se mettait à brûler de nuit, ses habitants et les autres habitants du quartier étant endormis et ne voyant pas le péril, le premier qui sen apercevrait ne courrait-il pas dans les rues en criant : « Au feu ! Au feu ! Dans telle maison ! » ? Alors, pourquoi ne pas crier « Au feu de l’Enfer ! » pour réveiller tant de dormeurs assoupis dans le sommeil du péché et qui, au réveil, se trouveront dans les flammes du feu éternel ? Ce qui m’oblige également à prêcher sans arrêt c’est de voir la multitude d’âmes qui tombent en Enfer, car il est de foi que tous ceux qui meurent en état de péché mortel se damnent. » (Autobiographie, II, 11, 2-3-4.).

Je me permets de recommander mon livre :  » Judas est en Enfer », Guy Pagès, FX de Guibert, Paris, 2007,

Etiquettes

Commentaires à propos de : Beaucoup de prêtres vont en enfer..


Claire

Ô mon Dieu, fait de tous tes Prêtres de saints Prêtres !
Assistes-les de ta grâce sanctifiante à chaque instant ! Amen !

Christophe67

Prions pour nos prélats, quelle responsabilité d’être ministre du Christ.

« À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. » (Luc 12:48).

Dans mes discussions, je constate que beaucoup croient qu’un prêtre sera sauvé de par sa fonction, alors que nous devons être aussi en communion avec lui pour le soutenir par nos prières.

Cordialement.

Sylvain

Très cher Père,

Soyez félicité pour la reconstruction de votre superbe site Internet qui nous apporte tant de la Vérité.
Venant vous poser une question ou deux, je vous prie tout d’abord de ne pas vous méprendre sur ce qui suit : il ne s’agit pas pour moi de juger tel ou tel prêtre, ni vous ni l’abbé Sorkine. Je voudrais seulement comprendre. Je le dis une fois de plus, j’ai beaucoup appris (et ce n’est qu’un début) avec votre travail que j’apprécie au plus haut point.

1) Je n’arrive pas à concilier les deux « messages » qui me parviennent de vos deux personnalités, c’est-à-dire :
– de vous : « si les gens savaient qu’ils vont en enfer, ils changeraient de vie » et donc j’ai l’impression que mes chances sont minces à l’inverse de mes immenses péchés
– de l’abbé Sorkine : je résume par « Dieu est immensément miséricorde, nos péchés ne sont rien » ses vidéos sur la joie (dommage qu’on ne puisse pas faire porter les liens par des mots comme sur certains sites, ex FdS)
https://www.youtube.com/results?search_query=Michel-Marie+Zanotti-Sorkine+joie
Je supprime les citations et ne mets que « le chrono » des passages les plus significatifs, si vous souhaitiez vous y reporter
Partie 1 : 32:56, 45:08, 46:40
Partie 2 : 17’50…20’, 20’53, 22’31 (islam) 42’26, 43’46 (Fatima)
Partie 3 : 27’00 et 27’35 (communier sans confession à priori ???) 33’13, 38’30-41’00 (péché de chair ?)

Donc « presqu’en enfer » ou « déjà pardonné » ?

2) peut-on réellement communier en état de péché en se disant « j’irai me confesser plus tard ? »
3) que penser de Taizé (j’ai des doutes, œcuménisme mal compris ?)

Pardon d’avoir été si long. Je vous remercie en espérant vraiment avoir votre réponse pour m’éclairer.

Guy Pagès

Loué soit « Jésus, qui nous délivre de la Colère qui vient (1 Th 1.10) »!

Merci Sylvain de votre message, et de votre encouragement !

1) Le Père Sorkine se met à la place des gens qui déjà croient et ne pèchent plus, et moi à la place des pécheurs qui encore ne savent rien…
2)  » Celui qui a conscience d’avoir commis un péché mortel ne doit pas recevoir la Sainte Communion, même s’il éprouve une grande contrition, sans avoir préalablement reçu l’absolution sacramentelle (cf. Cc. Trente :DS 1647 ; 1661), à moins qu’il n’ait un motif grave pour communier et qu’il ne lui soit possible d’accéder à un confesseur (cf. ⇒ CIC, can. 916; CCEO, can. 711).  » (Catéchisme de l’Eglise catholique, n°1457, http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P48.HTM).
3) Le danger est l’indifférentisme.

Sainte attente !

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.