L’Abbé Pagès au lancement de la désislamisation de l’Europe à Béziers le 04.03.17


————————————————————————

Loué soit Jésus-Christ !

Chers amis,

Je vous salue et vous félicite, vous tous qui êtes là, chrétiens ou non, et avez le courage et le mérite, si rares aujourd’hui, de refuser notre mise en esclavage programmée par l’islam ! Je vous salue et je vous remercie !

En ce jour solennel du baptême de notre projet de désislamisation de l’Europe, permettez-moi de m’adresser à vous en tant que Français et chrétien.

En tant que chrétien j’ai en effet de bonnes raisons de m’inquiéter de l’islamisation de l’Europe, puisque l’islam se veut l’ennemi juré de la foi chrétienne, qui est pour lui la pire abomination qui soit, le seul péché qu’Allah ne peut pas pardonner (Sourate 4.48), en sorte que toute sa raison d’être est de détruire et remplacer l’Église (Sourate 2.193).

En tant que Français j’ai aussi de bonnes raisons de m’inquiéter du discours de la République prétendument neutre en matière de religion, car si nous nous trouvons aujourd’hui islamisés, c’est bien en raison de la politique de déchristianisation commandée par la religion de la République, la Franc-maçonnerie, pour laquelle, c’est bien connu, il n’y a pas de vérité, en sorte que toutes les religions se valent. L’islam est donc aussi vrai, ou absurde, que le christianisme, et il n’y a pas de raison de les traiter différemment… à moins peut-être de considérer que l’islam engendrant un peuple de soumis à l’Arbitraire, ne saurait laisser indifférent un pouvoir d’autant plus totalitaire qu’il refuse la Royauté du Christ (Lc 19.14), elle pour laquelle a justement combattu sainte Jeanne d’Arc, qui répondit à son juge lui demandant si Dieu n’aimait pas les Anglais dont elle assurait avoir reçu la mission de les bouter hors de France : « Si, Dieu aime les Anglais, mais chez eux ! ». La connivence antichrétienne entre l’islam et le laïcisme, cette perversion de l’enseignement du Christ distinguant les ordres naturel et surnaturel (Lc 20.25), que rejette aussi l’islam, a très bien été exprimée dans une célèbre phrase du Maire de Strasbourg : « A la cantine nous servons du halal par souci de la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect de la laïcité. ». Ici se vérifie magnifiquement la parole du Christ : « Qui n’est pas avec Moi est contre Moi. (Mt 12.30)».

Parce que, malheureusement, jusque dans l’Église, accueillir l’islam est souvent devenu une vertu et le dénoncer un péché, je voudrais montrer que la désislamisation est au contraire une exigence aussi vitale qu’urgente de la charité.

C’est du moins ainsi que nos Pères l’ont entendue. Le Royaume des Francs, resté catholique au milieu de nations toutes devenues hérétiques et à cause de cela politiquement divisées, a repoussé l’expansion de l’islam, dont la bataille de Poitiers marqua l’arrêt. L’Espagne, la Provence et la Bourgogne étaient devenues ariennes, l’Afrique du Nord, donatiste, l’Égypte, monophysite, la Syrie et la Palestine, nestoriennes, et elles tombèrent toutes au pouvoir de l’islam. C’est une leçon de l’histoire : une Église malade, un peuple apostat, passent facilement à l’islam. Ce sont des papes et des saints qui, conformément à l’Évangile (Lc 22.36 ; Mt 18.6), ont inspiré la Reconquista, les Croisades, les batailles décisives de Lépante, de Belgrade, de Vienne… Si l’Église n’avait pas suscité et soutenu ces combats contre l’invasion musulmane nous serions tous aujourd’hui musulmans. Et c’est ce que seront nos enfants et petits enfants si nous écoutons la voix de ces lâches et de ces traîtres qui veulent nous convaincre que l’islamisation de l’Europe est une fatalité ! Car l‘ordre d’Allah de lui soumettre la terre entière s’impose à tous les musulmans (Sourate 5.33 ; 9.29,44), en échange d’« une grande récompense, qu’ils soient tués ou vainqueurs. (Sourate 4.74) ». Telle est la parole immuable d’Allah dont « les coutumes ne changent pas. (Sourate 33.62 ; 35.43 ; 48.23) »… Actuellement les pays d’Europe qui résistent le mieux à l’islamisation sont des pays encore à forte identité chrétienne. Que ce soit la Grèce, la Serbie, la Hongrie, la Pologne, la Russie, et ce après la folie meurtrière de la Révolution ayant voulu tuer l’Église et faire table rase du passé. Comme si l’Histoire n’avait pas d’importance ! Comme si le Christ n’était rien ! Mais sans mémoire, pas d’identité ! Un esclave n’a pas d’identité. Il est une chose. Et l’islam, comme le mondialisme, niant tous deux jusqu’à la Loi naturelle, veulent faire de nous des esclaves ! Qui d’Allah ! et qui de l’Argent ! Combien de temps faudra-t-il encore aux Européens pour rejeter la propagande antichrétienne et cesser de mépriser le Christ ?! On ne peut pas servir deux maîtres. Ne pas vouloir la Lumière, c’est vouloir les ténèbres. Rejeter le Christ, c’est accueillir l’Antichrist.

Dans la parabole de l’ivraie (Mt 13.24-30) Jésus nous a prévenus de l’arrivée de l’islam. Il a prophétisé qu’après la prédication de l’Évangile dans le champ du monde, engendrant le bon grain des fils de Dieu, viendrait le Diable se donner une progéniture maudite en y semant l’ivraie, cette plante encore appelée zizanie (Tout un programme !), qui ressemble au blé comme l’islam se fait passer pour l’unique et vraie religion, et qui est vénéneuse comme l’islam enseigne la haine au nom d’Allah : « Allah aime ceux qui vont jusqu’à tuer pour lui. (Sourate 61.4). Aux ouvriers proposant d’arracher cette mauvaise herbe, le maître interdit de le faire, de crainte qu’ils n’arrachassent en même temps le bon grain… car il y a des braves gens partout, et les musulmans sont eux-aussi appelés au salut. Si certains veulent se mentir à eux-mêmes en distinguant un bon islam d’un mauvais islam, l’islam de l’islamisme, pour nous, la distinction est entre musulmans et islam. J’aime tous les musulmans en tant qu’ils sont comme moi des êtres humains, mais je hais l’islam de toute mon âme. Arracher l’islam sans blesser les musulmans est la gageure que nous propose le Christ afin que notre action soit irréprochable et que nous ne perdions pas notre âme. Car le Démon ne veut pas seulement nous faire souffrir en nous imposant la présence de l’islam, ― encore que Dieu l’utilise certainement comme châtiment pour nous réveiller de la décadence où nous nous enfonçons ―, mais il veut surtout qu’en rendant le mal pour le mal, nous devenions nous-mêmes mauvais, et qu’ainsi nous nous damnions avec lui… Le chemin du salut est étroit, il passe entre cautionner l’islam et haïr les musulmans.

L’Apôtre saint Jean ne trahit pas le commandement d’aimer nos ennemis (Mt 5.44) lorsqu’il nous interdit d’accueillir chez nous ceux qui refusent notre foi et notre culture (2 Jn 1.10 ; 1 Co 6.14-18 ; Ga 1.8-9 ; Jude 1.23), car le faire ne serait profitable ni à eux ni à nous. Ce que saint Jean-Paul II enseignait ainsi : « Les éléments culturels dont les immigrés sont porteurs seront respectés et accueillis dans la mesure où ils ne sont pas en contradiction avec les valeurs éthiques universelles… (Message pour la Journée mondiale de la paix, 2001, n°13) ». Or précisément, l’islam est incompatible avec les valeurs éthiques universelles, ainsi que l’a reconnu la Cour Européenne des Droits de l’Homme, déclarant que la charia est incompatible avec les principes fondamentaux de nos sociétés. C’est pourquoi personne ne peut nous reprocher de vouloir la désislamisation de nos pays ! C’est pourquoi nous sommes fondés à exiger des pouvoirs publics l’arrêt immédiat de toute aide apportée à la diffusion de l’islam, sous quelque forme que ce soit ! Sur la base de cette incompatibilité de la charia avec les valeurs éthiques universelles, nous pouvons nous signaler à l’accueil pour former des groupes chargés d’exiger : qui, l’interdiction de toute littérature enseignant les principes de la charia ; qui, la dissolution de toute organisation liée aux Frères musulmans, telle l’U.O.I.F ; qui, l’examen des financements passés des mosquées et des associations musulmanes dites culturelles ; qui, l’arrêt de la construction des mosquées ; qui, la suppression des prestations sociales et familiales aux familles d’enfants djihadistes ; qui, la suppression de l’acquisition automatique de la nationalité française par le droit du sol ; qui, la suppression de la double nationalité ; qui, la désislamisation des programmes d’enseignement ; qui, le durcissement d’octroi de visas pour les pays musulmans ; qui, l’arrêt de toute aide militaire aux groupes ou États musulmans ; qui, l’annulation du régime fiscal préférentiel accordé aux acheteurs qataris et saoudiens ; qui, l’interdiction de l’abattage halal… Bref, il s’agit de donner à l’islam le statut d’ennemi du genre humain qu’il revendique ; « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais, jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (Sourate 60.4) ».

Mais pour que la désislamisation soit parfaite, il lui faut aller dans les esprits, arracher jusqu’aux racines de l’islam, c’est-à-dire jusqu’aux raisons qu’ont les musulmans d’être musulmans, et pour cela leur montrer les contradictions, mensonges et calomnies sur lesquels l’islam est bâti, afin qu’ils puissent librement choisir de rester musulman ou de renier l’islam, de rester en Europe ou de la quitter. Il faut qu’ils sachent que nous n’avons rien contre eux, mais seulement contre le mal dont ils sont à la fois les victimes et les agents. En attendant cet heureux jour où la nation saura les placer devant ce choix, il nous appartient de mettre en lumière l’islam auprès des musulmans que nous rencontrons et de tous ceux qui veulent se persuader que « L’islam, c’est pas ça. ». A cette fin, le Collectif Saint Michel Archange, que nous remercions d’être à l’origine de ce rassemblement, organise des journées de formation partout où il est appelé, et j’ai moi-même écris un ouvrage intitulé « Interroger l’islam, 1501 questions à poser aux musulmans ».

Parce que seule la Vérité rend libre (Jn 8.32), n’acceptons jamais que l’on dise du bien de l’islam, si peu que ce soit. Aucun arbre mauvais ne donne de bons fruits ! Désislamiser conduit à dénoncer par exemple le très fréquent amalgame entre l’islam et le bien que l’on peut trouver chez certains musulmans. Ce bien ne vient jamais de l’islam, mais de la nature humaine, créée bonne, en sorte que ces musulmans qui font le bien préfèrent écouter leur conscience plutôt qu’Allah. Si d’ailleurs ils sont appelés musulmans modérés, c’est bien parce que comprenant que l’islam est mauvais, ils pensent devoir le modérer, le corriger. Et parce qu’ils osent ainsi critiquer Allah, ils sont tués comme renégats par les musulmans se voulant, eux, de vrais musulmans, c’est à dire non-modérés. Cet amalgame entre nature et religion sert encore à criminaliser la critique de l’islam au nom de l’antiracisme, comme si être musulman était un fait de nature et non pas de culture… En sens inverse, il est utilisé pour dénigrer la foi chrétienne en raison de certains actes mauvais commis par des chrétiens. Et à ceux qui pour nous faire accroire à la capacité qu’aurait l’islam de produire quelque bien, et pour cela nous présentent par exemple des miniatures perses du XIVème siècle, il faut répondre qu’un peuple islamisé ne peut jamais rien produire de beau grâce à l’islam mais toujours en dépit de l’islam, aussi vrai que refusant l’Incarnation, la manifestation visible de la Vérité, l’islam en refuse aussi nécessairement la représentation.

En communion avec Asia Bibi et tous les non-musulmans vivant continuellement dans la peur d’être accusés et condamnés à mort pour blasphème, proclamons haut et fort que nous sommes nous mêmes des blasphémateurs ! En effet, du seul fait que nous refusons de nous convertir à l’islam nous confessons implicitement, mais nécessairement, que nous tenons Mahomet pour un imposteur… sans quoi nous nous convertirions ! Invitons donc tous les non-musulmans à prendre conscience qu’aux yeux d’Allah, ils méritent la mort : « Tuez les mécréants partout où vous les trouverez ! (Sourate 4.89) » !

 L'apostasie à Notre Dame d'Aiguebelle1

Bas relief à l’Abbaye d’Aiguebelle (France).

Pour leur part, les chrétiens devraient cesser les prières communes, pourtant interdites, sources de confusion, de relativisme et d’apostasie, et les rencontres islamo-chrétiennes qui donnent à l’islam la légitimité et la respectabilité dont il a tant besoin. On ne discute pas avec une idéologie qui enseigne la haine d’autrui, le meurtre des apostats, l’infériorité ontologique de la femme et des non-musulmans, la polygamie, la répudiation, l’esclavage, la pédo-criminalité, les mutilations corporelles… Ce n’est pas en entretenant la confusion intellectuelle qu’on aidera musulmans et non-musulmans à comprendre que l’islam est une imposture, et d’autant plus démoniaque qu’elle se prétend divine. Que l’islam cesse donc d’être regardé comme sacré, au dessus de tout soupçon, parce que recouvert du masque de la religion, ce qu’il n’est pas, puisqu’il ne relie pas à Dieu ! Raison pour laquelle il ne rejette rien tant que l’associationnisme, terme par lequel il désigne précisément la religion de Dieu venu nous associer à Lui et les uns aux autres… Qui peut venir APRÈS le Christ, sinon l’Antichrist ?

Mais on n’élimine bien que ce que l’on remplace. Charles de Foucaud, en 1906, disait au sujet des Algériens : « Si nous ne réussissons pas à les faire chrétiens, ils ne seront jamais Français, car leurs dogmes s’y opposent, et ils nous chasseront». Et c’est ce qui est arrivé cinquante ans plus tard, sous les auspices de la 3ème République, franc-maçonne, ayant empêché l’évangélisation de nos colonies, tant il est vrai que combattre la fausseté de l’islam conduit à reconnaître la vérité du christianisme. Mais ce que Charles de Foucaud n’avait pas prévu, est qu’après avoir chassé les Français d’Algérie, les musulmans seraient un jour en Europe et l’islamiseraient ! Ici se vérifie cette autre parole de Jésus : « Qui n’amasse pas avec Moi, disperse. (Mt 12.30) ». Aussi, je vous le dis chers amis, si l’Occident ne retourne pas au Christ, Lui qui a donné Sa vie par amour pour nous, et a « reçu tout pouvoir au Ciel et sur la terre (Mt 28.20) », nous ne ferons pas le poids face aux musulmans, qui eux, ne sont pas assez fous pour échanger les biens de ce monde contre le paradis qui leur est promis ! Pourquoi, il y a tout juste un siècle, la Vierge à qui la chrétienté a reconnu devoir ses victoires sur l’islam, a-t-elle montré l’Enfer en un lieu appelé Fatima, sinon pour dire aux musulmans ― dont la raison dernière de vouloir être musulman est d’échapper à l’Enfer, que les chrétiens croient eux-aussi à l’Enfer, et donc à la vie éternelle ? Si l’Occident ne retrouve pas sa foi et les armes spirituelles qu’elle donne, il ne fera pas le poids face à ceux qui jouent leur éternité… Les enjeux de notre vie s’accomplissent jusque dans l’éternité… C’est pourquoi il vaut la peine de se battre pour la sauver ! Je vous remercie.

L’ensemble des interventions données lors de la journée du lancement de la désislamisation de l’Europe est ici.

(Allocution de l’Abbé Pagès au lancement de la désislamisation de l’Europe à Béziers, le 04.03.2017)
http://www.lesalonbeige.fr/desislamiser-leurope-intervention-de-labbe-guy-pages/

http://www.christianophobie.fr/cartes-des-evenements/2017/video-labbe-guy-pages-a-journee-desislamiser-leurope#.WL-tBvnhCMp

Il faut noter qu’une manifestation a été organisée en opposition à notre rassemblement devant le Palais des Congrès de Béziers où il se tenait, mais non par des musulmans comme on aurait pu l’imaginer, mais par le Parti communiste et tout ce que la Ville a de mouvements gauchistes, venus là dénoncer notre islamophobie et notre soi-disant racisme… La perversion est telle que ces pauvres s’imaginent défendre la liberté en défendant un ennemi pourtant notoire de la liberté et de la dignité humaine !! Et pour couronner le tout la presse locale a donné un compte-rendu de cette contre-manifestation, mais rien du rassemblement contre lequel elle manifestait… Une belle illustration de l’objectivité et de la liberté de la Presse en notre pays…

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/beziers/beziers-forte-mobilisation-denoncer-colloque-intitule-desislamiser-europe-1207805.html

Béziers : non au colloque islamophobe de Ménard !

http://www.midilibre.fr/2017/03/04/beziers-colloque-sur-la-desislamisation-de-l-europe-et-contre-manif-ce-samedi,1474193.php

http://lepressoir-info.org/spip.php?article767

 

Prière musulmane devant la cathédrale de Milan

Prière musulmane devant la cathédrale de Milan

isil3

ob_399e51_dalil-boubakeur

drapeau-brule

390c9d1de2a80a844d0e01ba21c1192e_XL

49972214

drapeau

inscriptions-tarbes-merah-chevalier-de-l-islam1

 

 

 

 

Commentaires à propos de : L’Abbé Pagès au lancement de la désislamisation de l’Europe à Béziers le 04.03.17..


Allocuzione dell’Abbé Pagès al convegno sulla deislamizzazione dell’Europa, Béziers, 04.03.2017 | Tra Cielo & Terra

[…] Fonte: http://www.islam-et-verite.com/allocution-de-labbe-pages-lancement-de-desislamisation-de-leurope-a-b… […]

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas visible.